Guilbert : "Il va falloir se battre à  Paris pour espérer un truc"

Guilbert : "Il va falloir se battre à  Paris pour espérer un truc"
19/05 - 19:00 | Il y a 3 mois

Notre défenseur Frédéric Guilbert a été prêté par les Girondins de Bordeaux fin octobre au SM Caen jusqu'à la fin de la saison sans option d'achat. Le joueur évoque le maintien en Ligue 1 avec le match face à Paris demain soir à 21h au Parc des Princes dans une interview accordée à France Bleu Normandie.

Le latéral droit caennais Frédéric Guilbert qui a été blessé à l'épaule contre Montpellier (0-2) a été opéré de suite après. Ce dernier a retrouvé son poste contre Rennes (0-1) trois semaines après. Le défenseur prêté par Bordeaux au club normand évoque le maintien avec le match à Paris demain dans un entretien accordé à France Bleu Normandie.

Paris, à Paris c'est jouable ?

"Qui n'est pas jouable ? À partir du moment où il y a onze mecs sur le terrain, rien n'est impossible. Après, je vous mentirais si je disais que ça va être facile. Aujourd'hui, je suis sûr que les pronostiques c'est du 99% contre 1%. C'est comme ça c'est le foot, on va essayer de chercher quelque chose."

Quand on est joueur professionnel, jouer le PSG au Parc des Princes, c'est quelque chose de particulier ou par rapport à l'enjeu, vous avez un sentiment plus mitigé ?

"Franchement, je m'en fous de jouer au Parc. Honnêtement, cela aurait été Dijon, n'importe quelle équipe que vous voulez, cela ne change rien à l'enjeu. Aujourd'hui, on est dans l'obligation de faire quelque chose face à des joueurs de classe mondiale, de tout ce que vous voulez. Voilà, ils ont deux bras, deux jambes, plus de talents que nous mais si on y met le coeur et on y met tout ce que l'on peut, on peut essayer au moins d'accrocher un nul. Et on sait que notre situation, un nul ce n'est pas négligeable quand on voit Lorient qui reçoit Bordeaux... Lorient, ce n'est pas une équipe de pipe non plus. Bordeaux, ça va être compliqué pour eux, il y a Marseille qui reçoit Bastia donc ça va être compliqué jusqu'au bout."

Cela peut devenir un formidable souvenir, un moment très très fort dans une carrière, de jouer toute une saison sur une journée et un match ?

"De se maintenir ? Oui. Je pense que nous avons encore notre destin entre nos mains après c'est Paris. J'ai envie de rester en Ligue 1. J'aurais aimé d'une manière différente. On dépend entre guillemets des autres. J'aurais préféré gagner ce week-end et basta et s'en sortir par nous-même. Ce n'est pas le cas. La fierté ne sera pas la même si on se maintient grâce aux autres. On préfère toujours faire le taf soi-même. Quand vous travaillez, vous préférez le faire vous-même qu'un autre. Vous n'avez pas la même fierté."

Merci Frédéric !

#Club

Commentaires