Lerager gros moteur, Vada canonnier [joueur par joueur Bordeaux-Metz]

Lerager gros moteur, Vada canonnier [joueur par joueur Bordeaux-Metz]
12/08 - 23:39 | Il y a 1 semaine

Les Girondins ont disposé de Metz (2-0) lors de leur premier match à domicile de la saison 2017-2018 grâce notamment à un but de Vada sur une lourde frappe à l’entrée de la surface de réparation (44eme minute). Lukas Lerager s’est également distingué, surtout en deuxième mi-temps, en tuant dans l’oeuf bon nombre d’attaques messines.

 

Benoît Costil : Une soirée tranquille pour le gardien bordelais qui n’a eu qu’un ballon à boxer sur un corner, et un travail de relances, souvent courtes, à effectuer au pied.

Youssouf Sabaly : Après une première période discrète offensivement, mais productive défensivement où il a couvert sa défense et bien joué le coup en excentrant Nolan Roux sur un contre qui promettait un but messin, l’ancien joueur du PSG s’est relancé en deuxième mi-temps. On a alors retrouvé le Sabaly omniprésent de la saison passée, capable d’user ses adversaires à force de montées et de permutations avec Malcom.

Jérémy Toulalan (cap) : Le capitaine girondin a joué de son expérience en effectuant quelques interventions physiques un peu limites par moments, mais passées presque inaperçues. Au-delà de ces coups joués au métier, le défenseur central bordelais a aussi sauvé quelques situations chaudes grâce son sens de l’anticipation ou grâce à son autorité comme ce retour rapide en première période dans les pieds de Roux qui s’apprêtait à fusiller Costil.

Vukasin Jovanovic : Le défenseur serbe a joué un match correct, effectuant les bons gestes défensifs aux bons moments, sans être trop inquiété.

Théo Pellenard : Beaucoup de propositions dans son couloir en première mi-temps et quelques centres intéressants qui n’ont pas trouvé preneur. Sa deuxième période a été plus discrète mais parfaitement gérée sur le plan défensif où il n’a pas laissé d’espaces à ses adversaires.

Lukas Lerager : Placé devant la défense, il est monté en puissance au fur et à mesure du match au point d’offrir une deuxième période pleine et très convaincante. Toujours prêt à chasser ses adversaires au pressing, il a récupéré de nombreux ballons devant la défense et a su bonifier la relance à l’image de quelques changements de jeu très judicieux.

Younousse Sankharé : Un match qu’il traversa dans l’ombre, loin de ses adversaires contrairement à ses habitudes, peu disponible dans le jeu offensif, jusqu’à son but de la 64eme minute. Idéalement placé dans la surface, tel un vrai attaquant, pour conclure le caviar de Malcom à deux mètres du but. Pour le moment, c’est lui le vrai buteur des Girondins.

Valentin Vada : Une première période poussive avec deux ballons jetés en touche par imprécision sur les phases offensives, et un éclair à la 44eme minute avec un but d’une frappe puissante à l’entrée de la surface. Surtout, c’est la qualité de son contrôle orienté qui lui permet de se placer qui est à souligner. Sa deuxième période a été plus consistante techniquement avec des passes plus tranchantes. Remplacé par Jaroslav Plasil à la 80eme minute.

Malcom : Peu inspiré en première mi-temps à l’image d’une équipe bordelaise en panne de dynamisme, il est apparu sous un jour beaucoup plus percutant lors du deuxième acte, profitant des montées de Sabaly pour trouver un partenaire de jeu dans son couloir. Toujours en quête d’une action pour décanter la rencontre, il a trouvé la faille grâce à un débordement fulgurant qui a laissé Assou-Ekotto sur place, pour offrir un caviar à Sankharé. Son excès d’individualisme sur une passe magnifique de Plasil en fin de match, lui permettant de mener un contre avec trois bordelais dans la surface, aboutissant par une frappe hors-cadre, fait tache dans son bilan plutôt séduisant.

François Kamano : Auteur de la passe sur le but de Vada, il gonfle ses statistiques d’une deuxième passe décisive en deux matchs mais le contenu de sa rencontre a été irrégulier alternant les coups de reins faciles et prolifiques avec des passes rendues à l’adversaire, souvent sur la même action. Remplacé à la 66eme minute par Cafu. Le nouveau milieu offensif brésilien a proposé des débuts prometteurs avec quelques passes fines dans les bons espaces et des dribbles efficaces.

Alexandre Mendy : Vaillant, l’attaquant bordelais n’a jamais rechigné pour faire les efforts même dans les moments creux du match bordelais. Il aurait pu marquer sur un bel enchaînement lui permettant de tenter un ciseau retourné que Didillon a détourné en corner. Remplacé par Gaëtan Laborde à la 84eme minute.

Jocelyn Gourvennec : L’entraîneur bordelais était sûrement déçu par la première période insipide de son équipe et a dû le faire savoir à la mi-temps puisque les Girondins ont montré un visage plus percutant en deuxième mi-temps. Auteur d’une composition logique, ne prenant pas le risque de titulariser rapidement ses deux nouveaux joueurs brésiliens, il a fait de la gestion au fil de la deuxième période, offrant notamment du temps de jeu à Cafu pour sa première sous le maillot bordelais.

 

Par Florian RODRIGUEZ

#Ligue1

Commentaires