Margaux Montegut : "Je dois retrouver du rythme"

Margaux Montegut : "Je dois retrouver du rythme"
08/10 - 11:30 | Il y a 11 mois

Sur le site officiel des Girondins, la jeune joueuse de l'équipe de D1 Féminine est revenue sur sa blessure, qui l'a éloignée des terrain pendant un long moment.

Tout d'abord, la Bordelaise revient sur ses sensations et son retour à la compétition : "Je me suis blessée en novembre 2015. J’ai été opéré un mois plus tard des ligaments croisés du genou. J’avais tout de suite commencé la rééducation, même avant l’opération. J’ai ensuite suivi un protocole avec des séances de kinés trois fois par semaine et deux séjours au CERS de Capbreton. J’ai repris la course en avril et j’ai couru jusqu’en juillet. J’ai également fait de la réathlétisation et du travail d’appuis. En juillet, j’ai retouché le ballon. D’abord sans contact puis avec des duels trois semaines plus tard. Tout s’est bien passé. A partir du mois d’août, j’ai rejoué avec la réserve. C’était assez tôt par rapport aux prévisions mais il n’y a pas eu de problème. Quand ça va bien au niveau mental, les jambes suivent. Je n'ai pas eu d'apréhension. J'étais super motivée. J'ai très bien travaillé avec les kinés et les gens qui m'ont suivie."

Si cette étape semble être derrière elle, elle ne se fait pas de trop grandes idées et préfère rester vigilante : "J’avais déjà connu ça puisque je m’étais fait une rupture du tendon d'Achille il y a trois ans. J’avais l’expérience des différentes étapes de soin, de la rééducation. Il y a aussi un gros travail mental durant cette période. Il faut garder le moral et je pense que je suis rodée de ce côté-là. J’ai encore du déficit. Je dois retrouver du rythme. Les matches en DH m’ont aidée. J’ai pu jouer des rencontres en entier même si le rythme n’a rien à voir entre la DH et la D1. A Albi, j’ai joué 15 minutes et j’étais contente. Retrouver 100% de ses capacités physiques prend beaucoup de temps. Il faut encore travailler."

Pour conclure, elle évoque l'entente au sein du groupe, comment les filles se sentent dans le championnat de D1 : "Cela va plus vite. Les équipes jouent à une ou deux touches. Techniquement, c’est beaucoup plus propre. Il y a un vrai écart entre la D2 et la D1. Je pense que le groupe se met au niveau. Il faut continuer comme cela et j’espère que tout se passera bien."

Source : Girondins.com

#Féminines

Commentaires