Des Girondins sans envie passent à la trappe [Joueur par Joueur Brest - Bordeaux]

Des Girondins sans envie passent à la trappe [Joueur par Joueur Brest - Bordeaux]
18/12 - 23:32 | Il y a 8 mois

Après deux défaites consécutives contre l’Olympique de Marseille et le Racing Club de Strasbourg, les Girondins de Bordeaux se déplaçaient en Bretagne pour y affronter le Stade Brestois. Après une partie très insipide, les hommes de Paulo Sousa n’ont jamais su se faire violence après avoir subi l’ouverture du score de Grandsir à la 50e minute. Gaëtan Charbonnier a aggravé la marque quinze minutes plus tard, un coup de massue qui élimine une équipe bordelaise enchaînant un troisième revers de suite toutes compétitions confondues.

Benoît Costil : Hier, Paulo Sousa avait été clair, il voulait s’appuyer sur le capitaine des Girondins de Bordeaux pour amener de l’expérience dans un déplacement compliqué. Après 45 minutes où il n’a pas grand-chose à faire hormis à la 22e minute où il doit s’opposer à une frappe de Grandsir à bout portant. Au retour des vestiaires, Benoît Costil ne pourra rien faire sur l’ouverture du score de Grandsir. Quasiment quinze minutes plus tard, c’est Gaëtan Charbonnier qui vient mettre un deuxième coup de poignard en prenant le portier bordelais à contre pied.

Vukasin Jovanovic : Contrairement à d’habitude, Vukasin Jovanovic a pris place dans le couloir gauche de la charnière centrale pendant que Pablo prend place dans l’axe. À l’image de beaucoup de ses partenaires, on a senti un défenseur central serbe très emprunté alors qu’il nous avait habitué à mieux sur ses précédentes parties. Sur le but de Grandsir, au lieu d’avancer sur le porteur du ballon, Jovanovic ne va cesser de reculer. Il n’en fallait pas moins pour Grandsir qui le mystifie avant de réaliser une frappe à bout portant.

Laurent Koscielny : Paulo Sousa avait réalisé un test en fin de rencontre contre le Racing Club de Strasbourg qui lui a sans doute laissé quelques idées pour la rencontre du Coupe de la Ligue. L’international français a été le joueur qui a touché le plus de ballons parmi les Bordelais. On a senti l’ancien joueur d’Arsenal moins dans son assiette dans cette position malgré qu’il ait eu une précision de passe à hauteur de 82% dans les trente derniers mètres contre le Stade Brestois.

Pablo : Alors que la qualité de relance de Pablo laisse quelque peu à désirer ces dernières semaines, l’international brésilien a pris place dans l’axe de la défense bordelaise. On ne peut pas dire que l’expérience fut d’une très grande réussite tant Pablo a eu du mal à se placer lorsque Brest passait à l’attaque.

Youssouf Sabaly : Après avoir pointé le bout de son nez lors des dernières rencontres, l’international sénégalais reprend petit à petit sa place dans le onze de Paulo Sousa. À l’image de Loris Benito, Sabaly s’est montré peu à son aise contre le Stade Brestois où il n’aura provoqué son vis-à-vis que peu de fois pour espérer s’offrir une solution de centre pour ses partenaires.

Aurélien Tchouaméni : Comme beaucoup de joueurs bordelais, Aurélien Tchouaméni a semblé être sur courant alternatif. Il n’a eu que peu de réussite dans son travail défensif au milieu de terrain. Avant que les Brestois n’ouvrent la marque, le natif de Rouen s’offre un petit raid solitaire dans la défense bretonne, mais Aurélien Tchouaméni bute à deux reprises sur Donovan Leon. À la 78e minute, il est remplacé par Youssef Aït Bennasser qui aura eu une opportunité pour réduire la marque, mais Leon se couche bien pour capter le ballon.

Toma Basic : Après sa belle prestation contre l’AS Monaco, on avait plus revu le jeune milieu de terrain croate depuis la réception de Nîmes. Hormis sa tentative à l’extérieur de surface pour tenter de lober Leon, l’ancien joueur de l’Hajduk Split a été très peu à son aise sur le plan offensif. Dans le domaine défensif, Toma Basic a réussi à gratter 8 ballons dans les pieds bretons.

Loris Benito : En ce moment, les parties se suivent et semblent se ressembler pour Loris Benito. L’ancien joueur des Young Boys de Berne ne s’est pas montré assez incisif pour offrir une vraie solution de dédoublement à ses partenaires. Une partie sans doute à oublier pour l’international suisse qui remplacé à l’heure de jeu par Samuel Kalu. L’international nigérian va apporter un peu plus d’explosivité dans la percussion, mais sans être réellement efficace.

Yacine Adli : Suite à sa belle première période contre l’Olympique de Marseille et une partie assez terne contre le Racing Club de Strasbourg, on attendait le retour à la lumière de Yacine Adli. Malheureusement, cela ne sera que très peu le cas. Si les Girondins ont monopolisé le ballon, on n’a pas senti l’ancien joueur du Paris Saint-Germain être à son aise sur le terrain. Et cela a forcément une suite logique puisque les Bordelais n’ont été que l’ombre d’eux-mêmes. Il est remplacé à la 78e minute par François Kamano.

Nicolas De Préville : Cela fait plusieurs semaines que les choses se compliquent pour Nicolas De Préville qui ne parvient plus à être l’élément-clé des Girondins de Bordeaux. Du moins, les adversaires des Marine et Blanc musèlent parfaitement l’ancien Lillois ce qui l’oblige à énormément décrocher et manque forcément de lucidité dans les vingt derniers mètres.

Jimmy Briand : À l’image de son entrée contre le Racing Club de Strasbourg, on sent que Jimmy Briand connaît les plus grandes difficultés pour rentrer dans ses matches. Même si ses appels sont de qualités, l’ancien joueur de l’Olympique Lyonnais ne parvient pas à accélérer suffisamment pour prendre à défaut la défense adverse.

Florian Sabathier

#Ligue1

Commentaires