Les Girondins n’apprennent pas [Joueur par Joueur Brest - Bordeaux]

Les Girondins n’apprennent pas [Joueur par Joueur Brest - Bordeaux]
05/02 - 21:53 | Il y a 3 semaines

Après avoir concédé le nul contre l’Olympique de Marseille dimanche dernier, les Girondins de Bordeaux retournaient sur le pont de la Ligue 1 en se déplaçant du côté du Stade Brestois. Suite à un bon premier quart d’heure où les hommes de Paulo Sousa ont réussi à scorer par Hwang Ui-Jo. Les Marine et Blanc sont sortis petit à petit de la partie bien qu’ils aient eu des opportunités de breaker contre le promu breton. Avec ce deuxième partage de points en autant de matches, Bordeaux stagne au classement.

Benoît Costil : Lors des 45 premières minutes, les Brestois se montent dangereux notamment dans leur couloir droit, mais ne parviennent pas à cadrer leurs tentatives. Mais à force d’insister, ils vont être récompensés par un penalty sifflé. Batocchio s’élance et trouve sur sa route Benoît Costil qui parvient à repousser la frappe. En seconde mi-temps, Brest va continuer à appuyer bien qu’en infériorité numérique, mais en ne parvenant pas à trouver le cadre de Benoît Costil. Le portier bordelais va devoir s’incliner à la 80e minute par Loris Benito qui tente de dégager le danger. Quelques instants plus tard, le Stade Brestois continue de pousser, mais Costil va effectuer une parade. Le ballon va revenir directement sur Grandsir qui reprend instantanément, mais trouve le montant bordelais.

Enock Kwateng : Après 10 bonnes premières minutes où Enock Kwateng trouve les bons décalages pour servir Nicolas De Préville ou encore Rémi Oudin, l’ancien Nantais ne semble pas être dans son assiette sur le plan défensif où il peine à s’imposer. Plus les minutes vont passer et plus Kwateng va subir les vagues offensives bretonnes sans trouver une réelle solution. Une partie qui est à oublier pour le latéral droit qui avait réalisé deux bonnes prestations lors des deux dernières sorties en Ligue 1.

Loris Benito : Positionné en tant que défenseur central gauche aux côtés de Pablo, Loris Benito a été sans aucun doute l’un des meilleurs bordelais ce soir. Dès les premières minutes, il vient sauver Youssouf Sabaly de son laxisme défensif. L’international suisse est très concentré contrairement à certains de ses coéquipiers. À la demi-heure de jeu alors que quatre de ses partenaires sont pris à défaut par la très bonne percussion de Castelletto, l’ancien joueur des Young Boys de Berne met le pied sur le ballon. Le défenseur natif d’Aarau récupère énormément de ballons (12 au total). Il est également le Bordelais à réussir une bonne partie de ses passes (60 réussies/ 65 au total). Malheureusement, le sort va lui tomber dessus à la 80e minute. Sur une longue transversale venant de la gauche, Duverne tente de remiser de la tête dans la surface. En voulant dégager, Loris Benito trompe son propre gardien, un but synonyme d’égalisation alors que la victoire tendait les bras ou presque aux Girondins de Bordeaux.

Pablo : Avec le retour de la défense à 4 depuis le déplacement à Nantes, Pablo retrouve quelques couleurs au sein de la défense centrale. Mais ce soir en Bretagne, on a senti l’ancien joueur de Sao Paulo très emprunté dans ses prises de décisions hormis quelques tacles pour écarter le danger. À la 42e minute, il réalise une faute grossière sur Cardona. L’arbitre ne se pose pas de question et siffle un penalty. Heureusement, Benoît Costil vient sauver cette bévue.

Youssouf Sabaly  : Avec la gêne physique de Laurent Koscielny, Youssouf Sabaly est de nouveau titulaire dans le couloir gauche de la défense girondine. Mais dès les premières minutes, le joueur formé au Paris Saint-Germain tarde à se replacer et laisse forcément des espaces dans son dos pour permettre au Stade Brestois de perforer. De la première jusqu’à la dernière minute, l’international sénégalais ne parvient pas à se mettre dans sa partie. Même à 10 contre 11, le promu breton va continuer d’insister sur son côté.

Toma Basic : Depuis le départ d’Aurélien Tchouaméni, Toma Basic enchaîne les titularisations. S’il parvient à combiner avec Aït Bennasser, le milieu de terrain croate ne parvient pas à gratter des ballons comme est capable de le faire Otavio. Néanmoins, il montre sa belle qualité de frappe à quelques reprises et notamment à la 70e minute à l’entrée de la surface. Il va obliger Larsonneur à se détendre de tout son long pour repousser la frappe puissante du natif de Zagreb.

Aït Bennasser : Avec la suspension d’Otavio et le manque de compétition de Ruben Pardo, Aït Bennasser allait avoir une nouvelle chance pour montrer aux Girondins qu’ils ne s’étaient pas trompés à son sujet. Lors de la première demi-heure, il essaie de jouer simple en première intention pour éviter de la fioriture dans son jeu. Mais plus le match va se rapprocher de son terme et plus il va commencer à déjouer. Après l’égalisation bretonne, il sort à la 83e minute et il est remplacé par Josh Maja.

Rémi Oudin : Depuis son arrivée aux Girondins de Bordeaux, Rémi Oudin ne cesse d’empiler les matches. Contrairement à sa prestation contre l’Olympique de Marseille, l’ancien Rémois ne parvient pas à réaliser une belle prestation. À tel point qu’il est souvent très bas sur le terrain alors que Sousa lui demande de remonter sur le terrain. Il est remplacé à la 63e minute par Yacine Adli. Cinq minutes après son entrée en jeu, l’ancien parisien va recevoir une semelle de Castelletto. L’arbitre de la rencontre ne peut que sortir le carton rouge. Adli va tenter d’amener de la percussion, mais il a trop souvent la tête dans le guidon et tarde à lâcher le ballon.

Nicolas De Préville : Lors des 45 premières minutes, Nicolas De Préville est sans doute l’un des joueurs les plus actifs sur le plan offensif. Sur un corner tiré en deux temps, il va prendre tout son temps pour centrer au second poteau et trouver Hwang Ui-Jo au second poteau qui parvient à ouvrir la marquer. Comme à son habitude, l’ancien Lillois subit beaucoup de fautes. Au retour des vestiaires, il va être le Bordelais qui tente le plus de choses. À la 48e minute, il faut que Larsonneur s’oppose à l’une de ses frappes surpuissantes à l’entrée de la surface de réparation.  Dans la continuité, il va tirer le corner et trouver la tête de Briand. Malheureusement sa tête trouve le poteau, mais Nicolas De Préville n’en démord pas et centre au second poteau, mais Hwang trouve lui aussi le poteau. Le numéro 12 bordelais insiste encore et toujours, mais doit buter une nouvelle fois sur Larsonneur. Avant l’égalisation du Stade Brestois, Nicolas De Préville, parfaitement lancé par Ruben Pardo, va piquer trop son ballon alors que le but du break semblait être acquis ou presque.

Hwang Ui-Jo : S’il ne touche que très peu de ballons dans le premier quart, Hwang Ui-Jo parvient à ouvrir la marque sur un centre de De Préville. L’international sud-coréen est plus prompt que tout le monde et voit sa tête toucher le poteau avant d’atterrir dans les cages bretonnes. Quelques minutes plus tard, l’ancien joueur du Gamba Osaka est bien lancé dans la profondeur, mais il faut que Larsonneur s’oppose bien à son intérieur du pied. Au retour des vestiaires, il insiste, mais voit sa frappe repoussée par le poteau de Larsonneur. Une prestation en demi-teinte pour Hwang qui aura marqué, mais ce sera montré très en deçà dans le jeu des Girondins.

Jimmy Briand : Hormis sa demi-volée à la deuxième minute, il n’y a pas grand-chose à dire sur la première mi-temps de Jimmy Briand. Il faut noter que ses replis défensifs sont toujours aussi précieux pour son équipe surtout quand elle subit les vagues offensives répétées de son adversaire. Il va être remplacé à l’heure de jeu par Ruben Pardo qui foule la première fois la pelouse sous les couleurs bordelaises. L’ancien joueur de la Real Sociedad, en manque de rythme, montre toute son aisance et sa clairvoyance dans son jeu de passe. À la 77e minute, il lance dans la profondeur Nicolas De Préville qui ne parvient pas à ajuster son lob. Il aura tenté quelques transversales pour renverser le jeu bordelais. 30 premières minutes de jouées qui laissent de bons espoirs pour la suite tant Bordeaux n’a pas de joueur dans son profil.

Florian Sabathier

 

#Ligue1

Commentaires