Nicolas Hourcade : "ils ne sont pas toujours en phase avec l’histoire du club."

Nicolas Hourcade : "ils ne sont pas toujours en phase avec l’histoire du club."
05/12 - 16:31 | Il y a 2 mois

Après les événements en marge de la rencontre entre Bordeaux et Nîmes, Sud Ouest a interrogé le sociologue, Nicolas Hourcade, spécialiste du supportérisme. Pour le sociologue, les incidents pendant cette rencontre dépassent le cadre bordelais. Il pointe le problème sur la financiarisation des investisseurs du monde entier. Un élément qui fait changer la gestion du club, et de ce fait, perdre l'identité du club en question.

 

"La situation de mardi soir est emblématique. Elle dépasse largement le cadre bordelais. Il y a eu une transformation du football dans les années 90, avec une financiarisation très forte. Des investisseurs du monde entier se sont implantés dans les grands clubs, en les concevant comme des centres de profit. On assiste par conséquent à un turnover énorme chez les joueurs et les dirigeants. On n’a plus de joueurs restant aussi longtemps qu’Alain Giresse dans un club. Des Jean-Louis Triaud (ancien président des Girondins, NDLR), il n’y en a plus beaucoup non plus. Comme certains propriétaires ne sont pas du cru, ils ne sont pas toujours en phase avec l’histoire du club. En réponse à ces évolutions, plein d’associations de supporters, pas seulement à Bordeaux, pas seulement en France, se sont positionnées comme les défenseurs de l’identité du club. Elles réclament un droit de regard sur la gouvernance du club. Le débat qu’il y a derrière tout ça est : un club est-il une entreprise comme une autre ou plus que ça ?"

Girondins de Bordeaux : après le clash entre les Ultras et la direction, l’analyse

#Club

Commentaires