Christophe Monzie : “Bordeaux ne peut se passer ni de Laurent Koscielny ni de Otavio”

21/01 - 12:03 | Il y a 4 mois
Hier dans Top Marine et Blanc sur ARL, le journaliste sportif est revenu sur la situation de deux joueurs écartés de la direction, Laurent Koscielny et Otavio.

"Les joueurs sont vraiment devenus des marchandises"


Christophe Monzie sur ARL : “J’ai envie de dire que l’équation posée par Laurent Koscielny bloque un peu le reste. Il y a tous ces joueurs que la direction souhaite se séparer. Vouloir se séparer de ces joueurs, ce n’est pas nouveau, ce n’est pas la première fois qu’il a une situation comme ça.

On a affaire à beaucoup de personnes dans le football qui sont des négociants. Les joueurs sont vraiment devenus des marchandises. Les certitudes d’aujourd’hui ne sont pas les mêmes demain. Regardez Otavio qui ne se voyait pas quitter Bordeaux dans l'immédiat et qui aujourd’hui est devenu indésirable;” ajoute-t-il au micro d’ARLFM.

“Sur le plan humain et sportif, il n’y a rien à reprocher à Laurent Koscielny”


Le journaliste sportif s’est ensuite attardé sur la situation du capitaine bordelais, Laurent Koscielny. Pour rappel, le défenseur central des Marine et Blanc est écarté en raison de son salaire jugé trop élevé par la nouvelle direction bordelaise.

"Laurent Koscielny a expliqué dans le journal L'Équipe, les efforts qu’il a consentis au niveau de son salaire. Sur le plan financier, on peut comprendre les justifications de Gérard Lopez mais sur le plan humain et sportif, il n’y a absolument rien à reprocher à Laurent Koscielny, aujourd’hui. C’est le joueur qui a été le mieux noté dans tous les médias spécialistes du football, il n’y a même pas de débat.

Pour l’instant en l’état actuel des choses, Bordeaux ne peut se passer ni de Laurent Koscielny ni de Otavio” conclut-il ses propos.

 


Bordeaux-Strasbourg : Issouf Sissokho connait sa sanction