Jonathan Helbling : “Strasbourg a cette capacité à toujours vouloir jouer vers l’avant”

20/01 - 14:50 | Il y a 4 mois
Jonathan Helbling, rédacteur en chef du média Alsa’Sports, a accepté de répondre à toutes nos questions avant la rencontre entre les Girondins de Bordeaux et le Racing Club de Strasbourg, ce dimanche à 15h au Matmut Atlantique. C’est le point de vue adverse.

WG : Peux-tu nous donner ton sentiment par rapport au début de saison du RCSA ?

Jonathan Helbling : C’est un début de saison assez inattendu. On s’est quand même maintenu lors de l’ultime journée l’année dernière. On savait qu’avec le nouvel entraîneur Julien Stéphan, on allait avoir de nouvelles idées de jeu. Personnellement, je suis agréablement surpris de nos résultats. Les supporters diront que c’est la faute du coach précédent, moi je ne suis pas persuadé. Je pense plutôt que c’était un problème de confiance. Donc là aujourd’hui, je suis assez étonné du début de saison strasbourgeois.

“Julien Stéphan a apporté de la fraicheur”

 

Qu’est-ce qu’a apporté Julien Stephan à cette équipe alsacienne ?

Il a forcément apporté de la fraîcheur. C’était la problématique quand tu gardes un coach pendant 5 ans avec un effectif qui ne se renouvelle pas. La saison dernière, Thierry Laurey a préféré conserver son effectif malgré qu’il y avait certains joueurs qui n'adhéraient plus à son discours.

Julien Stéphan, lui est arrivé en recrutant quelques joueurs comme Gerzino Nyamsi qui l’a ramené de Rennes, Lucas Perrin ou encore Kevin Gameiro. Ce sont des joueurs qui ont fait du bien psychologiquement surtout, au-delà de leur performance sur le terrain. Parce que vraiment on le voit au fil des rencontres que le problème durant la saison dernière, c’était notre mental.

Quels sont les points forts du RC Strasbourg ?

Je dirai notre abnégation. Cette capacité à toujours vouloir jouer vers l’avant, de relancer proprement, ce qu’on avait perdu comme habitude à Strasbourg, l’année dernière où on misait sur des longs ballons sur Ludovic Ajorque, les dernières saisons quand ça n’allait pas. Là, il y a vraiment une volonté de créer du jeu, c’est une vraie force du Racing, aujourd’hui.

Inversement, ces axes de progression ?

La vigilance, notamment sur le plan défensif. Vu qu’on est toujours dans cette volonté de créer du jeu, on a un pressing et un bloc équipe très haut donc, on a souvent des espaces dans le dos de notre défense, ça peut faire mal au Racing. On a donc ce positionnement défensif à améliorer.

Après souvent, les buts qu’on prend, c’est à cause d’erreurs individuelles ou de placement. Il n’y a pas forcément beaucoup de but qu’on prend du fait de la supériorité de notre adversaire.

“Quand le club est sain en haut au niveau de la direction, ça rejaillit sur l’ensemble”

 

On a l’impression que Strasbourg grimpe les échelons d’années en années, tu l’expliques comment cette réussite ?

Je dirais aujourd’hui parce qu’on est un club sein. D’ailleurs, je fais le parallèle avec Bordeaux qui est un très grand nom du football français et ça m’attriste de voir ce qui se passe là-bas. Mais, je pense que quand le club est sain en haut au niveau de la direction, ça rejaillit sur l’ensemble du club. On a Jacky Duguépéroux qui est consultant au club et qui est l'entraîneur le plus titré de l’ensemble du RCSA. Comme il dit quand t’as un club sain au niveau des institutions, ça impacte énormément sur le reste.

Quel est le joueur strasbourgeois à se méfier pour les Girondins de Bordeaux ?

Comme l’année dernière, je vais dire Ludovic Ajorque. Au-delà de ses buts, c’est un joueur vraiment complet. C’est un joueur très atypique qui est capable de faire la différence à lui tout seul. Pour moi, le gros coup du cœur de Strasbourg chaque saison, c’est lui. Je pense que ce sera malheureusement sa dernière année sous le maillot strasbourgeois.

Enfin, tu aurais un pronostic pour cette rencontre entre les Girondins et le RCSA ?

C’est très difficile de faire un pronostic pour ce match. Je sais que pour avoir vu Strasbourg jouer le maintien plusieurs fois, je sais que quand tu le joues, t’es une équipe revancharde. Bordeaux vient de prendre une "fessée" à Rennes. Je pense qu’à domicile, ils vont vouloir se racheter.

Je dirais qu'à la vue de votre situation sportive, Strasbourg va s’imposer. Néanmoins, je m'attends à un match difficile avec une victoire qui ne sera pas large.

 


Mercato : combien les Girondins vont-ils gagner grâce au départ de Samuel Kalu ?