Les Girondins jouent avec le feu [Joueur par Joueur Bordeaux-Strasbourg]

04/04 - 18:20 | Il y a 6 jours
Dans un match décisif pour le maintien, les bordelais se sont inclinés 3-2 face à Strasbourg. Avec une entame de match catastrophique et après avoir été menés 3-0, les Girondins ne pouvaient guère espérer mieux. La défaite de Nantes face à Nice est l'unique bonne nouvelle de la journée.

Benoît Costil : le gardien des Girondins a vécu un véritable calvaire cet après-midi. L’ancien international a complètement été lâché par sa défense aujourd’hui et a encaissé 3 buts sur lesquels il ne peut rien. Sur les deux premiers buts alsaciens, les attaquants dominent les défenseurs bordelais dans les airs pour placer des têtes imparables (6e, 22e). Sur le penalty de Ludovic Ajorque, Costil plonge du bon côté, mais ne peut enlever la frappe au ras du poteau (31e). 

Edson Mexer : le défenseur central n’a clairement pas le niveau pour évoluer en Ligue 1. Il est fautif sur deux des trois buts strasbourgeois. Il rate complètement son intervention défensive qui offre un corner à Strasbourg. Sur le corner, il n’est pas au marquage et il est battu dans les airs par Koné qui ajuste Costil de la tête (6e). Sur le troisième but, il est en retard et fait une grossière faute sur Thomasson qui offre un penalty transformé par Ajorque (31e). Un match catastrophique de l’international mozambicain. Remplacé à la 67e minute par Toma Basic. 

Paul Baysse : le défenseur central a réalisé un match moyen. Pas forcément fautif sur les buts alsaciens, l’équipe a malgré tout encaissé 3 buts. Il est peut-être mal placé sur le deuxième but bordelais puisque Diallo se retrouve seul pour marquer de la tête malgré un retour de Sabaly (22e). Mais la communication a sûrement était mauvaise entre les trois centraux sur ce coup. En revanche, c’est Paul Baysse qui sonne la révolte bordelaise en inscrivant le premier but bordelais de la tête après une bonne remise de Koscielny sur corner (37e).

Laurent Koscielny : l’ancien international français, à l’image de Paul Baysse, a réalisé un match moyen. Il n’est pas fautif direct sur les buts adverses, mais n’a pu empêcher d’en encaisser 3. Il a quelquefois été mis en difficulté par Ludovic Ajorque qui réalise un très bon match. Sur le premier but des Girondins, il remise parfaitement un corner de Ben Arfa sur la tête de Baysse qui relance un peu les Bordelais (37e).

Rémi Oudin : un match décevant de la part de Rémi Oudin. Utilisé une nouvelle fois en piston gauche, on sent bien que Rémi Oudin n’est pas à l’aise à ce poste. Il n’apporte rien offensivement en étant très souvent placé au niveau de la ligne médiane. Sur le deuxième but strasbourgeois, il est très loin de Guilbert et lui laisse tout le champ d’ajuster son centre pour Diallo (22e). Il ne tente jamais de dribble et ses centres ne trouvent que trop rarement preneur. Sa seule véritable action du match est une frappe à l’entrée de la surface qui passe à gauche du but de Sels (54e). Remplacé par Maxime Poundjé à la 67e minute, qui n’a rien apporté de plus. 

Jean-Michaël Seri : le milieu de terrain bordelais réalise une très mauvaise entame de match à l’image de l’équipe. Sur les 15 premières minutes, il se place beaucoup trop haut sur le terrain et abandonne son poste de sentinelle pour un poste de 10, laissant des trous d’airs dans le milieu bordelais. Par la suite, il se ressaisit et augmente son niveau de jeu. Il offre une superbe passe à Sabaly après une belle percée, mais le latéral droit croise trop sa frappe (8e). L’international ivoirien a alterné le bon et le moins bon, même s’il a réussi à faire jouer son équipe sur quelques phases. Remplacé à la 67e minute de jeu par Mehdi Zerkane.

Yacine Adli : le jeune de milieu a été un des seuls joueurs a montrer des choses intéressantes cet après-midi. Il a apporté de la technique dans le milieu de terrain et du liant entre la défense et l’attaque, même si l’équipe était souvent coupée en deux. Il a fait jouer son équipe et a été un des seuls à apporter le danger sur le but alsacien avec une lourde frappe captée par Sels (26e) et une frappe qui passe à côté après une remise de Hwang (52e). 

Youssouf Sabaly : l’international sénégalais a apporté sur le plan offensif. Comme à son habitude, il a multiplié les rushs vers l’avant pour apporter. Il croise trop sa frappe sur une superbe passe de Seri (8e) et rate l’occasion d’égaliser dans la foulée du 1er but strasbourgeois. Il est en revanche responsable sur le deuxième but des Alsaciens, car il laisse Diallo libre de tout marquage qui peut ajuster Costil de la tête (22e). 

Hatem Ben Arfa : le meneur de jeu des Girondins été titulaire aujourd’hui pour la première fois depuis le 21 février et la défaite face à Nîmes. Il a été aligné côté droit, mais est souvent rentré dans le cœur du jeu. Il a amené de l’énergie sur le terrain et une touche technique intéressante. En revanche, sur certaines actions il n’a pas lâché le ballon suffisamment tôt pour apporter des décalages rapides et efficaces. Volontaire, Hatem Ben Arfa a eu une bonne attitude, mais on attend clairement plus de ce joueur. Il délivre un très bon corner sur la tête de Koscielny qui remise parfaitement sur Paul Baysse pour le but du 3-1.

Nicolas De Préville : il n’a pas réellement pesé sur ce match. Il gagne du temps de jeu depuis sa bonne performance face à Dijon et a été une nouvelle titulaire aujourd’hui. Malheureusement, même s’il s’est donné et a obtenu plusieurs coups francs, il n’a pas réussi à être décisif. Ses coups de pied arrêtés n’ont jamais trouvé preneur à part le gardien adverse, Matz Sels. 

Hwang Ui-Jo : l’attaquant des Girondins a connu un après-midi difficile face à la défense strasbourgeoise. Il a eu peu de possibilités de se mettre en évidence. Il a cependant réussi à se montrer avec des remises intéressantes notamment une pour Yacine Adli, dont la frappe méritait d’être mieux réalisée (52e). Sa frappe à l’entrée de la surface à la 44e minute passe juste au-dessus du but de Sels. Il inscrit en revanche son 8e but en 2021, en trompant Sels sur penalty (45e).

Jean-Louis Gasset : l’entraîneur des Girondins est passé à côté de son match. Est-il encore l’homme de la situation pour assurer le maintien du club ? Son système à 3 centraux et 2 pistons ne fonctionne pas depuis de longues semaines, mais il s’obstine à le maintenir. Rémi Oudin n’est clairement pas à l’aise à gauche avec des performances loin de son niveau, mais il continue d’être aligné à ce poste. Edson Mexer qui n’a pas le niveau continue d’avoir du temps de jeu … les reproches sont nombreux pour l’entraîneur bordelais.

-> Suivez le Debrief à Chaud de Bordeaux-Strasbourg

 

 

#Ligue1

Commentaires