Les Girondins ne font pas dans le détail [Joueur par Joueur Bordeaux - Nîmes]

Les Girondins ne font pas dans le détail [Joueur par Joueur Bordeaux - Nîmes]
03/12 - 23:35 | Il y a 1 semaine

Pour le compte de la 16e journée de Ligue 1, les hommes de Paulo Sousa retrouvaient le Matmut Atlantique pour recevoir le Nîmes Olympique positionné à la 19e place de la Ligue 1. Après une interruption de la rencontre du fait de la présence d’Ultramarines à l’abord de la pelouse, le match reprend  après 15 minutes d'arrêt. Les Marine et Blanc ne feront pas dans le détail contre le Nîmes Olympique en inscrivant 6 buts contre Paul Bernardoni. Grâce à ce large succès, les Bordelais se sont installés à la 3e place du championnat avec un +10 à la différence de but. Il s’agit sans doute de la meilleure des manières pour préparer le déplacement à l’Orange Vélodrome dimanche soir prochain.

Benoît Costil : Le capitaine des Girondins de Bordeaux a sans doute vécu une partie des plus tranquilles tant son équipe a dominé son sujet. S’il y a un vrai moment important pour Benoît Costil c’est qu’il a joué le rôle de médiateur pendant l’interruption de la partie afin que tout le monde puisse reprendre son calme.

Vukasin Jovanovic : Alors qu’on attendait Vukasin Jovanovic titulaire contre le Stade de Reims, c’est contre le Nîmes Olympique qu’il a remplacé Edson Mexer. À l’image de ses partenaires de la défense, l’ancien joueur du Zénit Saint-Petersbourg a réalisé une partie pleine et a même pu être l’un des premiers relanceurs de son équipe comme le milieu de terrain nîmois lui a laissé beaucoup d’espaces pour s’illustrer. À noter qu’il est le passeur décisif pour le but du triplé pour Josh Maja.

Laurent Koscielny : À l’image de Vukasin Jovanovic, Laurent Koscielny a vécu une partie dans un fauteuil ou presque tant les joueurs visiteurs ne sont rentrés qu’à quelques reprises dans la surface bordelaise pour inquiéter au maximum Benoît Costil. Mais s’il y a bien quelque chose que l’ancien gunner a apporté à cette équipe, c’est la solidité. Aucun joueur ne semble friable aux côtés de l’international français.

Pablo : Ce soir, concernant les défenseurs, on a l’impression de se répéter, mais les Marine et Blanc n’ont été que peu inquiétés par leur adversaire du soir. Comme Koscielny et Jovanovic, l’international brésilien a connu lui aussi une partie très reposante.

Jonathan Cafu : Après sa titularisation contre l’AS Monaco, il semble l’ancien joueur du club de Ludogorets a gagné un peu de crédit aux yeux de Paulo Sousa. S’il est souvent léger dans le duel physique, Jonathan Cafu déborde d’énergie et n’hésite pas à multiplier les replis défensifs. On sent qu’il a encore quelques délicatesses avec certains de ses contrôles de balle qui pourrait lui permettre de gagner du temps afin de remporter certains duels en un contre un.

Youssef Aït Bennasser : La partie du joueur prêté par l’AS Monaco est très contrastée. Sur le terrain, il a souvent manqué de précisions dans ses passes ce qui a souvent mis dans l’embarras certains de ses partenaires. Passeur décisif sur le dernier but bordelais, les statistiques individuelles de l’international marocain sont excellentes notamment dans ses passes dans les 30 derniers mètres avec 86% de passes réussies. Au-delà de ça, on l’a surtout vu rater des passes faciles surtout venant de sa part. L’ancien stéphanois a été recruté pour sa qualité de passe et sa percussion, mais ce soir, on n’a pas vu ces dernières qualités, bien au contraire.

Otavio : Si un homme est soulagé plus que tout le monde ce soir, il s’agit bien évidemment d’Otavio. L’un des hommes fort de Paulo Sousa est de plus en plus en confiance et cela se voit. Auteur d’un doublé contre Nîmes, c’était la première fois de sa carrière qu’il inscrivait un doublé. Le milieu de terrain brésilien a lui aussi réussi une partie pleine avec 103 passes réussies sur 107 possibles. Dépositaire du jeu bordelais, il a réussi à lancer parfaitement Yacine Adli ou Nicolas De Préville qui ont essayé de très vite trouver Josh Maja dans les meilleures dispositions.

Youssouf Sabaly : Deuxième titularisation de la saison, l’international sénégalais a remplacé Loris Benito qui était suspendu. Le joueur formé au Paris Saint-Germain a réalisé une très grosse première mi-temps en délivrant une passe décisive à Josh Maja pour l’ouverture du score. Une fois que le score a été acquis pour les Girondins de Bordeaux, on a senti que le latéral droit de formation mettait un petit peu le frein à main. Malgré tout, on retrouve un Sabaly qui a envie de se montrer et cela risque de ne pas laisser insensible Paulo Sousa. Il est remplacé par Enock Kwateng à la 80e minute.

Yacine Adli : L’ancien joueur du Paris Saint-Germain avait eu de grandes difficultés à se lancer dans son match contre Reims. Cette fois-ci, Yacine Adli était beaucoup plus à son aise et ce n’est pas une surprise qu’il soit décisif contre le Nîmes Olympique. Avec près de 75% de passes réussies dans les 30 derniers mètres. À l’instar de ses partenaires, une partie très complète pour le jeune milieu de terrain.

Josh Maja : Sans doute le héros de la partie contre le Nîmes Olympique. Après avoir scoré contre le Stade de Reims, Josh Maja a remis ça au goût du jour contre le club du Gard. L’ancien joueur de Sunderland a montré toutes ses qualités techniques de buteur au Matmut Atlantique avec son premier triplé de sa carrière. À la 75e minute, le goleador d’un soir sort pour avoir droit à sa standing ovation. Il est remplacé par Toma Basic qui s’est montré très remuant pour montrer que lui aussi peut jouer dans le onze titulaire de Paulo Sousa.

Nicolas De Préville : Après une partie compliquée contre le Stade de Reims, Nicolas De Préville a repris quelques couleurs lors de ce cinglant 6-0 contre le Nîmes Olympique. Suite au show Maja, le numéro 12 bordelais se met en évidence grâce à un bon service dans la profondeur par Josh Maja. Il a le temps de contrôler avant de mystifier Paul Bernardoni pour mettre le ballon dans le but vide. À la 66e minute, il cède sa place à Samuel Kalu. L’ancien joueur de la Gantoise a eu ce rôle de faux numéro neuf pour terminer la partie.

Florian Sabathier

#Ligue1

Commentaires