Nicolas De Préville : "Je me considère comme un buteur"

Nicolas De Préville : "Je me considère comme un buteur"
12/10 - 15:17 | Il y a 2 mois

Toujours sur Gold FM, Nicolas De Préville parle des objectifs de la saison, ainsi que de sa vision du rôle de d'attaquant.

Voici ce qu'il déclare :

"On travaille, on travaille très bien. Moi c’est vrai que j’ai intégré le groupe que fin août/début septembre mais j’ai pu voir au cours de ce mois là que le groupe bosse beaucoup, il y a beaucoup d’exigence. Quand je vois les résultats de Bordeaux depuis la saison dernière c’est que forcément il y a du travail, ça ne peut pas arriver comme ça, c’est impossible. Si l’équipe, l’année dernière, a fait le championnat qu’elle a fait, en ayant accroché les places européennes, en ayant enchaîné autant de victoires et être invaincu depuis beaucoup de matchs, il y a forcément du travail derrière et des joueurs talentueux donc non je n’étais pas surpris (...) On a cet objectif d’être en Europa League la saison prochaine. Je pense que notre progression se situera à travers ce résultat là et si on peut accrocher plus parce qu’on aura encore plus travaillé, on le fera. Pour le moment il faut être objectif et avoir comme objectif l’Europa League."

Se considère-t-il comme un vrai buteur ? :

"Je me considère comme un buteur. Les supporters ont le droit de penser ce qu’ils veulent moi je suis venu ici pour bosser et aider le groupe le maximum possible. Après un vrai 9 dans l’état d’esprit, je suis plutôt quelqu’un d’altruiste donc si on catégorise les vrais 9, d’attaquants vraiment égoïstes qui se concentrent vraiment qu’à rester dans la surface et attendre que la ballon tombe sur leur tête ou dans leurs pieds, moi ce n’est pas mon cas. Je vais faire tous les efforts qu’il faut pour le collectif, me battre, beaucoup défendre et beaucoup attaquer aussi. J’ai besoin de participer parce qu’aujourd’hui dans le foot de haut niveau, ce n’est pas possible de laisser un mec dans la surface et attendre que tout ce passe, il doit participer au jeu. Si c’est faire des courses et pas recevoir le ballon, toucher 15 ballons ou 20 ballons par matchs, il faut le faire. Si je dois faire ça, je le ferai. C'est participer au jeu et aussi aider les autres à marquer, que ça soit Malcom ou François, leur créer des espaces, créer des ouvertures, leur donner des ballons, c’est aussi ça le rôle d’un attaquant aujourd’hui. Je pense que les attaquants dans les grands clubs ils sont tous très polyvalents."

Soir de Foot avec Nicolas De Préville

#Média

Commentaires