Angoulême-Bordeaux : interdiction de déplacement des supporters des Girondins

07/12 - 17:27 | Il y a 3 mois
C'est sans supporter bordelais que cette rencontre de Coupe de France entre Angoulême et Bordeaux pourrait se jouer ce samedi. Un arrêté préfectoral a été publié ce jeudi 7 décembre interdisant la présence de supporters des Girondins au Stade Camille-Lebon.
Angoulême-Bordeaux : interdiction de déplacement des supporters des Girondins

© Iconsport

Le club bordelais a publié un communiqué actant la décision des autorités et appelle l'ensemble des supporters au respect de l'arrêté préfectoral.

Dans le même temps, le club maintient son dispositif de déplacement, peut-être car le groupe de supporters des Ultramarines Bordeaux a indiqué hier qu'il se déplacerait au stade, arrêté ou pas.

 


Le communiqué du club :

Le club a pris connaissance de l’arrêté préfectoral interdisant la présence des supporters bordelais à l’occasion du match de Coupe de France prévu ce samedi à Angoulême. Les regrettables événements survenus ces derniers jours appellent évidemment à la plus grande sévérité et à la prudence dans l’organisation de futurs événements sportifs.

Cependant, cet arrêté - en particulier - semble aller bien au delà du raisonnable et ne pas prendre en compte le contexte spécifique à ce match, qui ne présente a priori pas de risque particulier. En effet, aucune rivalité particulière n’existe entre les deux clubs, qui font partie de la même région et partagent nombre de supporters. De ce fait, la ville d’Angoulême compte de nombreux supporters des Girondins, qui seront présents au stade pour supporter notre équipe, ne pouvant ainsi pas entrer dans le cadre d’un contrôle des déplacements.

Le club appelle bien évidement l’ensemble des supporters au respect de l’arrêté préfectoral. Au vu cependant des conditions spécifiques à ce match, avec la présence de supporters déjà présents sur place, le club maintient préventivement son dispositif d’accompagnement du déplacement.

Au delà de ce seul match, le club continue d’appeler à une réflexion plus profonde avec l’ensemble des parties prenantes, sur le sujet de la sécurité des événements sportifs, qui ne saurait passer sur le long terme, par une interdiction constante des déplacements, et appelle dans l’immédiat, au moins, a une appréciation plus adaptée du caractère sensible des matchs.


>> L'arrêté préfectoral est consultable ici