Christophe Champy : “L’année ou jamais pour briser cette série”

05/01 - 09:53 | Il y a 5 mois
Christophe Champy, journaliste au Phocéen, a accepté de répondre à toutes nos questions concernant la rencontre entre les Girondins de Bordeaux et l'Olympique de Marseille qui doit se tenir vendredi soir à 21h au Matmut Atlantique.

WG: Christophe, est-ce que tu pourrais donner ton sentiment sur la première partie de saison de de l'OM ?

Christophe Champy : Je la trouve globalement réussie avec des hauts et aussi des bas. Il y a eu une longue période où on n’arrivait pas à gagner mais ce qui était intéressant c’est qu’on ne perdait pas ou peu. On n’a jamais été largué dans la course aux 3 premières places. Je pense que le jeu qu'on a montré en début de saison et qui a impressionné toute la Ligue 1, c’est un petit peu étiolé mais il revient depuis quelques matchs.

 

Tu l’expliques comment ce changement de style de jeu ? Un choix du coach ?

Je pense que c’est une volonté tactique ou plutôt une adaptation de Jorge Sampaoli à la Ligue 1. C’est un entraîneur qui ne connaissait pas ce championnat. Il revenait d’un long séjour en Amérique du Sud, notamment au Brésil. Il a assez peu entraîné en Europe à part une saison à Séville.

Il était parti un peu sur les chapeaux de roues avec le même style de jeu qui était proposé avec ces équipes sud-américaines. Évidemment, c’était plaisant pour les spectateurs et les joueurs mais, Marseille prenait des buts et surtout concède pas mal d’occasions. On savait qu'à terme ce serait très compliqué avec ce style de jeu d’avoir des résultats sur la durée.

Je pense que même s'il ne l’avoue pas Sampaoli a rangé ses volontés très offensives pour une équipe beaucoup plus solide. Et ça marche, vu qu’on est la meilleure défense du championnat.

“C’est à mon avis un OM bien plus fort que les années précédentes”


Pour toi, quels sont les axes de progression de cette équipe olympienne ?

Je pense qu’il nous manque un titulaire indiscutable au poste d’ailier gauche. Ce sera peut-être réglé par le mercato. À moins que Cengiz Under ou Luis Henrique arrivent à s’imposer à ce poste.

Il faut aussi que Arkadiusz Milik retrouve sa forme, lui qui a été souvent blessé. Il est en train de revenir mais on le voit sur les derniers matchs, il peine à s’imposer physiquement. Donc forcément tout son talent devant le but il a du mal à l’exploiter.

Enfin, peut-être un jeu plus performant sur les côtés notamment avec les latéraux. Ça manque de dédoublement. Après pour le reste, je trouve qu’on a quand même un effectif en haut du panier concernant la Ligue 1.

Si tu étais l’entraîneur bordelais quelle serait la menace numéro 1 de Marseille à neutraliser ?

Je dirais bien sûr Dimitri Payet. Je pense qu'il y a quand même beaucoup de joueurs de talents dans cette équipe. Notamment, Under s’il se réveille c’est un joueur hyper intéressant. Milik dans la surface, s’il a un ballon ça ira au fond. Encore faut-il qu’on arrive à le servir. Et plus globalement notre activité au milieu de terrain. C’est à mon avis un OM bien plus fort que les années précédentes en termes de talent.

“Cette saison, on y croit plus que d’habitude”


Est-ce que tu sens un engouement à Marseille pour ce match contre Bordeaux ?

Ce n’est évidemment pas un match comme les autres, on a plus gagné à Bordeaux depuis 1977. C’est une statistique quand même hallucinante. Lorsque l'on regarde cette rencontre, on se dit chaque saison c’est la bonne. On le dit chaque année mais chaque année ça ne marche pas. Sauf que cette saison on y croit plus que d’habitude, déjà on n’est pas sûr que le match ait lieu. On se dit que là avec votre situation sanitaire et vos résultats depuis le début de la saison, c’est peut être l’année ou jamais.

Cela fait 43 ans que Marseille ne s’est plus imposé à Bordeaux, est-ce que cette série est présente dans la tête des joueurs marseillais ?

Je pense que les dirigeants et les supporters y pensent pour eux. Mais, je pense aussi que cette année ça le sera un petit peu moins. Il y a beaucoup de joueurs qui ne connaissent pas cette histoire-là, un entraîneur qui ne la connaît pas non plus.

En plus, je trouve que globalement on parle essentiellement à 99% de la tenue ou pas de la rencontre. Ce qui fait que cette longue série, on en parle beaucoup moins que les années précédentes.

Du coup, ça va peut-être changer quelque chose, les joueurs vont peut-être ne pas avoir la tête bourrée par ça pendant les 3 prochains jours. Après, on le dit chaque année qu’on va briser cette série et elle continue. Ça arrivera forcément un jour.

 


Bordeaux-OM : le match maintenu pour le moment