Data Girondins : moins de possession, plus d'occasions

12/02 - 08:04 | Il y a 2 mois
Découvrez l'analyse du match Bordeaux-Grenoble avec les statistiques avancées. Au contraire du match perdu à Troyes, Bordeaux a fait possession égale avec son adversaire et a mis des ingrédients différents. Détails.
Data Girondins : moins de possession, plus d'occasions

© Iconsport

Voici deux éléments de vocabulaires pour démarrer :

Expected Goals :  cela permet de mesurer la qualité d'une occasion de but. C'est la probabilité qu'un tir soit converti en but. C'est un outil statistique permettant d'évaluer la qualité d'une occasion, et donc le nombre de buts qu'un joueur ou une équipe aurait dû marquer pendant une période donnée

Intensité défensive : plus le chiffre est petit, meilleur c'est. C'est le nombre de passes que l'adversaire a le temps de faire avant que l'équipe ne tente une intervention défensive.

L'infographie :

BORDEAUX-I-GRENOBLE.gif (293 KB)


Commentaires : Les Girondins ont limité dans cette rencontre les périodes de possession stériles, cela se traduit dans le jeu et aussi les datas. On voit que le partage du ballon est à l'équilibre entre les deux équipes. Surtout, Bordeaux a eu la possession haute avec 17 récupérations hautes, contre seulement 10 pour Grenoble. De plus, les Girondins avec 182 passes réussies dans le camp adverse, largement au-dessus de Grenoble qui en compte seulement 136, ont accentué leur domination. Bordeaux a mis de l'intensité dans son jeu et en défense. Grenoble ne pouvait faire que 7,6 passes avant que Bordeaux tente la récupération du ballon.

Conséquence, les xG de Bordeaux sont plus élevés que ceux de Grenoble (2,23 vs 1,16). Cette domination offensive se traduit au tableau d'affichage avec seulement un but en raison des 2 grosses occasions claires de manquées pour Bordeaux, et des 4 arrêts de Maubleu.

Du côté isérois, les attaquants ont buté sur un très bon Kalle Johsonn avec 5 arrêts/parades dans ce match. La différence se fait aussi dans ce secteur de jeu.

Enfin, remarquons la grosse domination du GF38 dans les duels aux sols (64,1%). Bordeaux en manquant un pénalty (0,79 xG) s'est fait peur jusqu'à la fin du match. Albert Riera a dans cette rencontre corrigé la domination que l'on pouvait qualifier de stérile en acceptant de jouer en transition rapide en deuxième mi-temps. Toutefois, Bordeaux a encore pêché dans l'efficacité offensive avec seulement un but marqué dans une rencontre ou les occasions de le faire étaient nombreuses.

N.P

 

#Data Girondins