Eric Bedouet : "On ne peut s'en prendre qu'à nous-même"

Eric Bedouet : "On ne peut s'en prendre qu'à nous-même"
12/01 - 23:11 | Il y a 3 mois

En conférence de presse d'après-match, Eric Bedouet a évoqué le mal récurrent des Girondins de Bordeaux à ne pas marquer lors d'une rencontre. 

Après la défaite des Marine et Blanc à Nice (1-0), le coach bordelais a souligné les problèmes de finition des attaquants bordelais : "On a beaucoup de regrets. Il faut qu'on apprenne à mettre des buts, car c'est un problème récurrent. En première mi-temps, on doit revenir à la marque. Je ne parle pas du penalty, car je ne veux pas m'étendre là-dessus, mais on doit revenir à la marque, car on a fait une bonne première mi-temps. On a essayé de jouer assez haut, on a essayé de se créer des occasions, mais pour nous c'est récurrent cela devient un petit peu pénible. Malheureusement, c'est la loi du sport et la loi du football. Les occasions de Karamoh ? Il faut faire le geste juste. Il a très certainement bien voulu faire, il n'y a pas de problème là-dessus. Le problème qu'on rencontre, c'est toujours celui-là. Il faut savoir tuer les matches, il faut marquer. On ne peut pas se permettre de faire des trucs comme ça. Après l'occasion de Karamoh, il y en a eu d'autres.  On n'est pas en amateur, il faut marquer le coup et on n'arrive pas à le faire. Il y a toujours des problèmes comme ça. Mais ce match-là, on ne doit pas le perdre.  Je n'ai rien à reprocher aux joueurs. Il y en a qui vont dire : "il dit qu'on joue bien alors qu'on a perdu". Mais c'est la finition, dès qu'on arrive dans les trente mètres on n'y arrive pas. Sur l'action de Yann (Karamoh), je pense qu'il veut la mettre dans la lucarne, mais c'est tellement compliqué... À partir du moment où il prend une décision, c'est fait c'est fait, il faut respecter. C'est dommage qu'après on n’ait pas la solution de marquer et de revenir au score, car on le mérite. On ne peut s'en prendre qu'à nous-même et il faut travailler. Travailler la finition  et à recommencer. J'espère qu'à l'avenir, ça sourira."

#Ligue1 #Eric bedouet

Commentaires