Face à Nîmes, Hatem Ben Arfa a-t-il envoyé un message ?

22/02 - 16:15 | Il y a 2 semaines
Hatem Ben Arfa traverse une période délicate. Toujours pas décisif depuis son retour en 2021, le numéro 8 Bordelais a été complètement transparent hier après-midi face à Nîmes. Il a semblé vouloir faire passer un message.

Auteur d’un bon début de saison, avec 2 buts inscrits et 4 passes décisives, l’ancien international français n’est plus que l’ombre de lui-même.

Après avoir raté plusieurs matchs suite à une blessure début janvier, HBA n’est toujours pas revenu à son meilleur niveau. La presse lui prête également des mésententes avec une partie du vestiaire pour ses excès d’individualisme.

Hier face à Nîmes, le meneur de jeu bordelais n’a tenté qu’un seul dribble et a semblé vouloir envoyer un message à l’ensemble du club.

Une année de contrat en option

Arrivé aux Girondins de Bordeaux en octobre 2020, Hatem Ben Arfa n’avait plus joué depuis plusieurs mois. Il restait sur une expérience ratée au Real Valladolid avec seulement 5 matchs joués sur la saison 2019-2020.

Débarqué avec l’étiquette de joueur “star”, Hatem Ben Arfa a signé un contrat d’un an avec les Marine et Blanc, plus une année en option. Au début de la saison, cette année supplémentaire ne semblait être qu’une simple formalité. En effet, le numéro 8 bordelais s’était vu confier les rênes du jeu par son entraîneur. Jean-Louis Gasset le connaît parfaitement bien depuis sa période en tant qu’entraîneur adjoint de Laurent Blanc en équipe de France. Tout allait alors pour le mieux ! Ben Arfa prend l’animation offensive des Girondins à son compte et se montre décisif à plusieurs reprises. Oui, mais voilà, la machine s’est enrayée, comme si c’était à prévoir.

Ses coéquipiers lui reprochent son excès d’individualisme

Victime d’une blessure à la cuisse au début du mois de janvier, Hatem Ben Arfa connaît toutes les peines du monde pour revenir à son niveau du début de saison. Revenu dans le groupe et titulaire le 29 janvier contre Lyon, HBA n’a pas connu la victoire depuis son retour. Pire encore, l’ancien niçois entraîne les Girondins dans son sillage qui n’ont plus connu la victoire non plus et restent sur 5 matchs sans victoire en championnat. Sûrement le prix à payer, lorsqu’on confie entièrement les clés du camion à Hatem Ben Arfa. C’est en effet souvent pour le meilleur, et pour le pire. Lorsque le Bordelais n’est pas au mieux physiquement et qu’il doute, il s’obstine alors à chercher la solution individuelle et oublie parfois ses partenaires. Une partie du vestiaire serait d’ailleurs irritée par les excès d'individualisme de l’ancien Lyonnais, et une discussion sérieuse aurait eu lieu entre Ben Arfa et Laurent Koscielny.

1 seul dribble tenté contre Nîmes

Nicolas Pietrelli de WebGirondins a réagi hier dans le Debrief à Chaud à cette situation : "Par rapport à l'article de l'Équipe et la "brouille avec Koscielny" est-ce qu'Hatem Ben Arfa ne s'est pas dit : tu me dis que je suis trop individualiste et bien tu vas voir. Je ne vais rien faire, je ne vais faire que des passes latérales, tu vas voir si tu ne vas pas me demander de faire du jeu après." (voir extrait vidéo)

Hier après-midi, HBA a envoyé un message plutôt clair. Le meneur de jeu n’a tenté qu’un seul dribble de tout le match, et il n’a jamais cherché à jouer verticalement. Un jeu sans prise de risque, totalement fade comme pour protester sans doute contre les critiques de ses partenaires.

Alors que Bordeaux traverse une période très délicate, les jours semblent s’assombrir en ce qui concerne l’avenir d’Hatem Ben Arfa à Bordeaux. En effet, les critiques de la presse et de ses partenaires semblent pesées sur ses épaules. De plus, son rendement sportif est de plus en plus préoccupant. Même s’il continue de bénéficier d’une confiance aveugle de Jean-Louis Gasset, pas sûr que Ben Arfa souhaite prolonger l’aventure girondine dans un tel contexte.

C'est sauve-qui-peut chez les Girondins

#Ligue1

Commentaires