Florent Toniutti : "Je suis persuadé que Yacine Adli a un avenir au poste de numéro 6"

25/11 - 10:16 | Il y a 2 jours
L'analyste vidéo Florent Toniutti a expliqué pourquoi Yacine Adli avait selon lui un avenir au poste de numéro 6.

Invité du Talk lundi soir, il a détaillé ses arguments dans l'extrait vidéo que nous vous proposons ci-dessous.

De plus, nous publions à nouveau ci-dessous l'article du 16 novembre dernier que nous avions consacré à ce sujet.

-

À l’heure où Jean-Louis Gasset et son staff manquent cruellement de solution au poste de sentinelle ou en tout cas au poste de milieu au rôle plus défensif, l’idée de voir Yacine Adli à ce poste a germé. Mais est-ce vraiment possible ?

Depuis son arrivée lors de l’hiver 2019 aux Girondins, Yacine Adli a pu développer son jeu, son style, sur les pelouses de Ligue 1. À ses débuts, il a souvent été décrit comme un genre de numéro 10 positionné en soutien de l’attaquant. Le genre de milieu créatif et technique capable de servir dans le bon tempo ses attaquants. "Il maîtrise bien l'espace, le timing. Il est très fort pour mettre le ballon entre les lignes et nous donner de la supériorité" expliquait Paulo Sousa.

Mais à son arrivée et encore aujourd’hui, son physique pose quelques soucis. Dans un championnat et dans un poste qui nécessite beaucoup d’effort physique, et de résistance, le jeune joueur formé au PSG a encore du mal. "Il faut qu'il s'améliore encore au niveau physique, il n’est pas étoffé encore, au niveau musculaire, mais aussi au niveau de l’intensité. Il a du mal à répéter les efforts," Précisait le technicien portugais. 

Un impact suffisant ?

Forcément, en une saison, Yacine Adli n’est pas devenu d’un seul coup devenu un monstre physique. Il continue d’ailleurs toujours d’avoir des petits soucis physiques qui freinent considérablement sa progression et qui l’empêchent encore de se développer. Et pourtant manque de solution oblige, il se retrouve parfois dans un rôle de milieu défensif sous Jean-Louis Gasset. Il n’est pour l’instant pas capable de remplacer Otavio en tant que « sentinelle », mais dans un milieu à deux au côté de Toma Basic comme c’est le cas depuis le début de saison, il peut être une alternative intéressante. 

D’abord, ce nouveau positionnement peut lui permettre de prendre une nouvelle dimension physique. Alors certes, il risque de souffrir face à plusieurs écuries de Ligue 1, mais il risque aussi de développer une autre facette de son jeu. Encore que. En réalité, Yacine Adli a livré son meilleur match cette saison dans ce rôle plus reculé. Face à un faible Dijon certes, il a réalisé 3 interceptions (deuxième de son équipe derrière Koscielny), mais a surtout gagné 6 duels (là aussi deuxième derrière Koscielny).

Au côté d’un joueur comme Toma Basic, Yacine Adli est donc capable aussi de répondre présent. 

À Lire aussi : Frédéric Longuépée : "Le projet des Girondins est de s’appuyer sur la formation"

Une meilleure utilisation du ballon

Mais évidemment, lorsqu’on positionne Yacine Adli dans ce rôle plus reculé on ne l’attend pas se distinguer dans l’impact physique. Au contraire d’un Otavio qui a une utilisation du ballon sans valeur ajoutée surtout ses derniers temps. Ainsi, le jeune milieu de 20 ans arrive à faire jouer ses partenaires et à trouver des espaces par ses passes et sa justesse technique. Cette saison, il délivre en moyenne 1,9 passes clés par match (NDLR une passe clé est une passe qui amène un tir). En comparaison, Otavio n’est qu’à 0,1 passe clé par match…

Au final, ce positionnement permet à Yacine Adli de contrôler le jeu de son équipe. Il n’est jamais aussi efficace que lorsqu’il a le jeu face à lui. Le voir évoluer dans ce rôle pourrait faciliter le jeu offensif de son équipe parce qu’il prend des risques et qu’il fait avancer son bloc. Il en casse des lignes.

Alors, bien sûr, il a encore beaucoup de déchet et il risque de perdre beaucoup de ballons (comme contre Monaco), mais il a le mérite de proposer autre chose que les passes latérales sans fin d’Otavio. Et dans une saison qui risque d’être ennuyante du côté de la Gironde, pourquoi ne pas tenter ?

HBB

Commentaires