Girondins : Albert Riera met les points sur les i

30/11 - 17:37 | Il y a 7 mois
En conférence de presse d'avant-match, l'entraîneur Albert Riera a répondu sur le jeu, la tactique et sa philosophie. Il n'a pas apprécié que le Paris FC dise que Bordeaux avait été malmené. Il répond en sortant une feuille avec les statistiques du match.
Girondins : Albert Riera met les points sur les i

© Iconsport

"Ma philosophie ne change pas (...) Il faut respecter le club"

 

Albert Riera devant les médias : "Le discours c'est qu'un match comme ça habituellement on le perdait. On pouvait être mieux techniquement, même si le terrain n'était pas terrible, mais ce n'est pas une excuse. On était sur un match à 50/50 en possession du ballon. Aujourd'hui, l'équipe a montré que la confiance est revenue, on est fort. On doit être une équipe complète avec et sans ballon.

On doit être dominant et avoir le ballon plus que l'adversaire. C'est ma philosophie et elle ne change pas. Je vois beaucoup de progression chez mes joueurs, je les adore. On avait beaucoup de déficits tactiques, ça demande du temps. J'ai entendu quelqu'un du Paris FC dire qu'on avait été malmené (Albert Riera sort une feuille avec des statistiques). Je n'ai pas la même vision. Les chiffres ne disent pas qu'on a été malmené (il montre sa feuille avec les statistiques générales de la rencontre).

Ça fait 7 semaines que j'observe un déficit important au niveau tactique dans la façon que je veux qu'on joue. Il ne faut pas dire qu'on a été malmené, les chiffres disent le contraire. Il faut respecter le club.

Oui, on peut toujours faire mieux. On ne peut pas seulement analyser un match dans le processus de progression. Je ne changerai jamais ma philosophie, car je dois transmettre ce que je ressens."

Beaucoup de travail tactique à l'entraînement

Il poursuit : "On travaille beaucoup le collectif avec la vidéo, le travail tactique à l'entrainement. Je vois cette progression sur le terrain. Je n'aime pas les transitions dans le jeu. Je préfère le contrôle du jeu avec le moins possible de transition, car pour moi c'est de la loterie. Je crois que dans la vie l'équilibre est au milieu, ni trop court, car on peut presser, ni trop long. Des fois, les joueurs sont bons techniquement, bons physiquement, mais ils doivent comprendre le jeu. Tous les jours, j'explique aux joueurs pourquoi faire les choses.

Je sens l'équipe très bien mentalement, prêt pour jouer contre Troyes. Il y a un nouvel entraîneur (À Troyes, ndlr). On va s'adapter aux surprises. On sait ce que l'on doit faire et on va s'adapter. Quand j'ai analysé Troyes, on voit de bons joueurs, mais c'est dans la tête, un peu comme jouée il y a 7 semaines."

Le point Davitashvili et Pitu

 

"Davitashvili a été catastrophique techniquement, mais dans le placement il a été très intéressant. Quand Pitu comprendra comment on joue, il jouera plus. Il est formidable techniquement. Mais il doit mettre cette technique pour l’équipe, pas seulement pour toi. Je demande plus de compréhension de jeu. La tactique sans technique, on oublie. Je lui demande plus en compréhension du jeu."

>> Aux Girondins, Albert Riera met de l'eau dans son vin

Écoutez ses propos :