Gregersen et Elis un peu seuls [Joueur par joueur]

Gregersen et Elis un peu seuls [Joueur par joueur]
25/10 - 14:10 | Il y a 3 mois
Les Girondins de Bordeaux ramènent un point de leur déplacement à Lorient dans un match difficile. L'équipe de Vladimir Petkovic qui menait au score aurait pu perdre la rencontre dans les dernières minutes de jeu. Regardons ensemble les performances joueur par joueur. 

Benoît Costil : Le gardien des Girondins s'est appliqué dans ses relances balle au pied, et il a même pris des risques calculés en faisant le petit pont sur Terem Moffi dans ses 6 mètres en nous donnant quelques sueurs. Son expérience nous fait gagner de précieuses minutes en fin de match alors que l'équipe souffrait.

Stian Gregersen : Le défenseur norvégien évolue dans une défense à 4 au poste d’axial droit. Il a livré son meilleur match sous les couleurs des Girondins à un poste qui lui correspond bien. Solide dans les duels, rapide, il a éteint Terem Moffi toute la rencontre. 

Laurent Koscielny : Le capitaine des Girondins de Bordeaux à livrer encore une fois un macho solide. Déterminé dans les duels, solide sur ses appuis, il a contenu les assauts lorientais tout le match. Pourtant, il se fait prendre sur le but de l'égalisation de Laporte en fin de match.

Enock Kwateng : aligné au poste de latéral droit, il a énormément souffert sur son côté. De plus, sa relance balle au pied reste à désiré avec beaucoup de perte de balle. Il n'a rien apporté sur le plan offensif.

Ricardo Mangas : Des placements défensifs hasardeux, qui sont compensés par une énergie, une détermination. Il n'hésite pas à dédoubler sur son côté pour porter le danger dans la surface adverse. Attention aux pertes de balle qui sont nombreuses.


Regardez le Débrief à Chaud de Lorient-Bordeaux


Otavio : Les matchs se suivent et se ressemblent pour Otavio. Il a encore joué et gagné très peu de duels dans cette rencontre (4). On reconnaît plus la sentinelle qui jouait la saison dernière sous le maillot des Girondins de Bordeaux.

Junior Onana :  Il passe totalement au travers de sa première mi-temps. Souvent très haut sur le terrain il n'apporte rien à la récupération au milieu. En début de deuxième période, il se remet dans le sens du jeu et livre la passe décisive pour Albert Elis. Il gagne beaucoup de duels en deuxième période, mais il est expulsé en fin de match pour un geste défensif non maîtrisé.

Yacine Adli : Où sont passées l'énergie et la détermination de Yacine Adli ? Positionné en électron libre, lui aussi passe complètement au travers de sa première mi-temps. En deuxième période, il apporte un peu de liant au jeu des Girondins mais cela reste inoffensif. À noter, son bon ballon de but pour Oudin à la deuxième minute de jeu qui aurait pu être décisif.

Rémi Oudin : titulaire pour la troisième fois cette saison, il se crée la première occasion dès la deuxième minute de jeu. Bien servi par Yacine Adli dans la surface, il rate son contrôle de balle et perd son duel face à Paul Nardi. Il ne tirera plus au but du match. Il a raté beaucoup de transmission de balles. 

Javairo Dilrosun :  On attendait impatiemment la prestation du joueur hollandais après sa belle partie face au FC Nantes. C'est lui qui décoche les premiers tirs bordelais cadrés en première période. S'il est vif dans les dribbles, il a des difficultés à bonifier le collectif et à conclure ses actions.

Alberth Elis  : L'attaquant hondurien a évolué sur le côté droit et surtout dans l'axe du jeu bordelais. Bien lancé par Jean Onana en 2e période, il réussit son seul face à face de la rencontre et marque. Il tire une fois et score. Il apporte de la puissance et du physique à l'attaque bordelaise.

Vladimir Petkovic :  le coach des Girondins n'a ttoujours pas souhaité reconduire une défense à trois. Bordeaux a évolué en phase défensive en 4 4 2 et en phase offensive en 4 3 3 ou 4 2 3 1. Il n'a pas fait de changement avant l'expulsion de Jean Onana en toute fin de match (86’). C'est une première cette saison. Il va devoir motiver ses troupes pour arracher un deuxième succès de la saison et sortir de la zone rouge. Il doit aussi montrer son emprise sur le groupe.

 
COMMENTAIRES