[Interview] Thomas Mcho : "Ben Arfa est l'une des clés du match des Girondins"

[Interview] Thomas Mcho : "Ben Arfa est l'une des clés du match des Girondins"
28/01 - 16:22 | Il y a 3 mois
Thomas Mcho, animateur de la chaîne Lyon Fan TV a répondu à nos questions avant le déplacement à Lyon. C'est le Point De Vue Adverse.

"Lyon arrive avec beaucoup de confiance face aux Girondins"

WG : Thomas Bonjour, comment est l’OL à l'aube de recevoir les Girondins au Groupama Stadium ?

TM : On est plutôt pas mal. On sort d’une victoire dans le derby 5 à 0. C’est la deuxième fois en quelques années que nous gagnons dans le Chaudron sur le score de 5 à 0. Sous l'ère Génésio nous l'avions fait avec du public, quand Fékir avait montré son maillot à une partie du kop stéphanois. Certes l’équipe de Saint-Étienne était diminuée, mais en termes de jeu et d'engagement c’est très bon. L’engagement des joueurs lyonnais a été total avec un pressing de tous les instants. Si je dois donner trois noms : Tino Kadewere qui est incroyable, Maxence Caqueret qui revenait dans le 11 a eu un gros volume de jeu, ainsi que Bruno Guimarães. Enfin, pour la première fois on a été en réussite sur les coups de pied arrêtés. On a une équipe hyper équilibrée, hyper rodée. Notre attaque est indéboulonnable et tous les joueurs tirent dans le même sens. On arrive avec beaucoup de confiance contre les Girondins.

Lucas Paqueta fait son retour face à Bordeaux, est-ce une pépite ce joueur ?

Paqueta a été considéré comme un « panic-buy », un achat de dernière minute. On l’a payé très cher plus de 25 M€ avec un gros salaire. Les négociations menées par Juninho ont été compliquées. Je n'étais pas favorable à sa venue du fait de sa carrière. Et finalement, cela a été une bonne surprise. Houssem Aouar qui devait partir est resté, et Paqueta a été recruté. C’est une bonne surprise, avec une intégration express. Il a un excellent état d’esprit avec une agressivité dans le pressing, il se donne à fond. Il a une belle vision du jeu, le sens de la passe et il a une bonne prise de décision. Il ne lui manque que des statistiques au niveau des buts marqués (NDLR 1 but depuis le début de la saison). C’est une vraie pépite et une vraie satisfaction depuis le début de la saison.

"Le staff ne veut pas dire que l'OL joue le titre"

Est-ce que l’OL joue le titre de Champion de France cette saison ?

Rudi Garcia et le staff n’ont pas envie de le dire très clairement. D’une part pour ne pas mettre la pression aux joueurs. Et puis je pense qu’ils ne veulent pas se porter la poisse. En tant que supporter, j’ai envie de te dire oui, mais il faut être réaliste. Notre objectif est d’être dans les trois premiers, c’est le retour de la Ligue des champions. C’est indispensable pour le côté sportif et le côté économique. Est-ce que Rudi Garcia va rester ? On ne le sait pas encore. Jean-Michel Aulas l’a dit, cette saison c’est l’an un de Juninho. L’an 2 ce sera l’année prochaine. Beaucoup de choses vont se restructurer. Est-ce qu’on joue le titre ? Restons prudents, essayons déjà de viser la Ligue des Champions.

As-tu un souvenir marquant d’un Lyon - Bordeaux ? 

C'est une bonne question. Je n’ai pas de souvenir marquant d’un Lyon - Bordeaux...

Du côté des supporters des Girondins, on se souvient tous du doublé de Malcom au Groupama Stadium (rire)

C’est vrai que la double confrontation en quart de finale de Ligue des Champions en 2010 reste dans ma mémoire. J’ai aussi des souvenirs des années 2000 lorsque Pauleta était chez vous. Je me souviens aussi de la belle victoire de l’OL à Lescure en 2013 (NDLR 0-4). Vous en avez mangé du pain noir…

"Anthony Lopes n'est pas au top mentalement"

Comment les Girondins doivent-ils jouer pour inquiéter l’OL ?

Metz l’a très bien fait. C'est-à-dire qu’il faut contourner notre pressing. Cette année, ce qui fonctionne bien c’est le pressing. Mais contre Metz on ne l’a pas tenu. Quand notre jeu ronronne, c'est plus simple pour l’adversaire. Notre point faible principal est aussi de ne pas convertir nos occasions et de ne pas cadrer nos tirs. Le bloc devient moins compact avec de l’espace entre les lignes. Si les Girondins arrivent à contourner notre pressing, ils peuvent se créer des situations. On a concédé pas mal de tir face à Metz. Anthony Lopes en plus n’est pas au top niveau mentalement. Ça peut être un atout pour Bordeaux, d’aller au contact d’Anthony Lopes. Enfin, vous aurez des espaces en attaques rapides.

"Ben Arfa a souvent réussi face à l'OL"

Et Hatem Ben Arfa, il  t’a laissé quel souvenir ?

C’était mon joueur préféré à l'Olympique Lyonnais. J’ai son maillot. C’est le joueur qui me faisait venir au stade. J’ai toujours suivi sa carrière. Je suis un peu déçu de la tournure qu’elle a prise. Je n’étais pas trop emballé lorsqu’il est arrivé aux Girondins. Finalement, vous l’avez retapé. C’est pas mal. Vous aviez à la trêve la Ben Arfa dépendance. Il était le premier sur le plan offensif (passes clés, dribbles tentés, etc.). Il est hyper important, et c’est quelqu’un de très doué. Face à l'OL, cela lui a souvent réussi. J’apprécie tellement ce joueur. Il fait du bon boulot chez vous, c’est un leader. Après il faut que tout le monde pousse dans le même sens avec lui. C’est l’une des clés de votre match, c’est sur.

Enfin, un pronostic pour cette rencontre ?

Je pense que l’Olympique Lyonnais va gagner. On ne peut plus se permettre de laisser filer des points. Cela sera une victoire très serrée. Je vois bien une victoire 3 buts à 2. Je fais confiance à Jean-Louis Gasset pour trouver une équipe qui va nous emmerder.

Retrouvez dans la vidéo ci-dessous l'avant match côté lyonnais.

COMMENTAIRES