Lassina Diabaté : "Le vestiaire des Girondins est divisé avec des pros et des anti-Gasset"

06/04 - 09:21 | Il y a 2 semaines
Invité du Talk WebGirondins ce lundi, Lassina Diabaté a réagi à la situation des Girondins. Il préconise un électrochoc et la montée de Jaroslav Plasil à la tête de l'équipe et un partage de pouvoir avec Jean-Louis Gasset.

Lassina Diabaté livre cette solution et confie que le vestaire est divisé entre pro et anti-Gasset. Explications. Vous pouvez écouter sa déclaration dans la vidéo, ou lire sa démonstration ci-dessous.

Besoin d'un électrochoc

“Aujourd’hui, on est dans une situation avec un entraîneur à qui il ne reste plus beaucoup de temps. Avec des joueurs qui n’adhèrent plus au projet de l'entraîneur. La question qu’on se pose : est-ce que l'entraîneur est capable lors des matchs qui nous restent à prendre des points ? Est-ce que les joueurs sont capables de se retrousser les manches, compte tenu du temps passé avec ses joueurs là sans qu’ils soient réceptifs et à l’écoute de son discours ?"

 "Un duo Plasil-Gasset est une bonne solution pour terminer la saison"

"Je pense qu'il faut faire en sorte comme cela se fait souvent, qu’il y ait un électrochoc avec son adjoint Plasil. Il faut amener Jean-Louis Gasset jusqu'à la fin de la saison, en donnant plus de responsabilités à son adjoint Jaroslav Plasil. Il faut officialiser la nouvelle donne jusqu'à la fin de la saison, à savoir de partager les décisions à 50/50 entre Plasil et Gasset. Il faut que cette décision vienne des dirigeants et ne pas évincer Gasset. Je vous le dis très clairement, le vestiaire est divisé aujourd’hui avec des pros et des anti-Gasset. Il faut le savoir. Il ne faut pas donner raison à cela.”

"Certains joueurs qui ont de la bouteille ont envie que Plasil ait 50% des décisions à prendre"

"Beaucoup de joueurs viennent plus se confier à l’adjoint qu’à l’entraîneur. Quelque part, avec Plasil ils ont une possibilité de réconforter certains joueurs et le vestiaire, tout en maintenant Gasset. Je pense que certains joueurs qui ont de la bouteille ont envie que Plasil ait 50% des décisions à prendre. Il faudrait essayer pour finir la saison. On ne donne pas raison à ceux qui veulent évincer l’entraîneur, et on est politique pour bien terminer la saison. Par la suite, on prendra les décisions qui doivent être prises."

Jean-Louis Gasset acceptera dans l'intérêt du club

“Il faut amener la chose à Gasset. Bordeaux est un club familial, et il y a des choses qu’on peut faire à Bordeaux et pas ailleurs. Il faut amener la chose à Jean-Louis, et je pense qu’il n’y aura pas de difficultés de son côté, car sera à ce moment-là dans l’intérêt du club."

-> Revoir le Talk de ce lundi soir avec Lassina Diabaté

COMMENTAIRES