Les Girondins appliqués sur la Côte d’Azur [Joueur par Joueur Nice - Bordeaux]

 Les Girondins appliqués sur la Côte d’Azur [Joueur par Joueur Nice - Bordeaux]
08/11 - 23:56 | Il y a 1 semaine

Après la victoire contre le FC Nantes, les Girondins se déplaçaient à Nice pour y affronter le GYM. Avec une belle partie où Bordeaux a monopolisé le ballon, les Marine et Blanc se font cueillir à froid sur un but de Nice sur leur seule occasion de la première mi-temps. Grâce à un penalty de Jimmy Briand, les hommes de Paulo Sousa ramènent un bon point de l’Allianz Riviera qui leur permettent d'être provisoirement troisième de la Ligue 1.

Benoît Costil : Avec une très bonne entame de la part des Girondins de Bordeaux, le capitaine bordelais n’a pas grand-chose à se mettre sous la dent. À tel point qu’à la 21e minute, il ne peut pas faire grand-chose sur l’une des rares opportunités niçoises avec la tête de Pierre Lees Melou. Quelques minutes plus tard, il va réussir à s’opposer à Dolberg pour laisser les Marine et Blanc dans la partie. À la 80e minute, Costil est à la parade pour garder ce score nul et heureusement qu’Attal se montre imprécis sur sa tête plongeante qui finit à côté des filets du portier bordelais.

Edson Mexer : Depuis quelques matches, Edson Mexer commence à prendre un vrai costume indéboulonnable dans la défense bordelaise. L’ancien Rennais est très appliqué dans ses tacles et récupère de nombreux ballons. Toutefois, il n’est sans doute pas exempt de tout reproche sur l’ouverture du score niçoise. Au retour des vestiaires, l’international mozambicain doit redoubler de vigilance avec la présence d’Attal.

Laurent Koscielny : L’un des maillons forts des Girondins s’est fait quelques frayeurs avec une glissade qui n’aura pas eu d’incidence. L’ancien joueur d’Arsenal parvient à museler assez facilement Dolberg.

Vukasin Jovanovic : En lieu et place de Pablo qui est blessé, le défenseur central serbe met quelques minutes à se mettre dans le bain. Il est régulièrement pris à revers par Attal ou encore Ounas lors des 45 premières minutes. En seconde période, Vukasin Jovanovic est bien plus incisif et se montre très rugueux dans ses duels avec l’ancien joueur des Girondins.

François Kamano : Lors des 45 premières minutes, l’international guinéen a énormément d’espace dans le dos de N’Soki. Malheureusement, Kamano connaît un cruel déchet technique qui l’empêche de pouvoir percuter comme il le souhaite face au latéral gauche niçois qui est impérial défensivement. Sur l’une de ses rares incursions dans la surface adverse, il se défait de N’Soki avec un superbe crochet qui oblige au défenseur niçois à réaliser une faute. L’arbitre siffle un pénalty que Jimmy Briand va réussir à conclure. Il est sorti et remplacé par Josh Maja.

Aurélien Tchouaméni : Après sa très belle prestation contre le FC Nantes, le jeune milieu de terrain bordelais allonge très bien le jeu pour lancer du mieux possible François Kamano. Tchouaméni prend de plus en plus confiance en percutant. Il n’est pas loin d’égaliser à la 39e minute de jeu avec un superbe intérieur du pied second poteau, mais Walter Benitez lit parfaitement la trajectoire pour écarter le danger. Dans le jeu, on sent un Aurélien Tchouaméni de plus en plus libéré.

Otavio : Aux côtés de Tchouaméni, le milieu de terrain brésilien réalise son habituel travail de sape en allant chercher le cuir dans les pieds niçois. Il parvient à parfaitement à coulisser pour écarter le danger lorsque Benito et Jovanovic sont en retard dans leur prise de décision.

Loris Benito : Une énième fois titulaire dans le couloir gauche des Girondins, l’international suisse prend régulièrement son aile pour apporter une vraie solution à Hwang. Défensivement, les replacements de l’ancien joueur des Young Boys de Berne laissent un peu à désirer ce qui laisse beaucoup d’espaces aux joueurs de côté niçois. Ce qui ne laisse clairement pas insensible Adam Ounas ou encore Attal.

Nicolas De Préville : Comme à son habitude, Nicolas De Préville essaie d’être le premier relayeur entre le milieu de terrain et l’attaque bordelaise. Souvent pris dans un marquage individuel, il essaie de servir François Kamano, mais souvent en vain du fait du déchet de l’international guinéen. Mais à la 48e minute, il parvient à lancer Kamano afin qu’il puisse se jouer de Stanley N’Soki. Il est remplacé à la 88e minute par Youssef Aït Bennasser.

Jimmy Briand : Assez sevré de ballon pendant une bonne partie de la première mi-temps, Jimmy Briand va avoir une opportunité à bout portant, mais il a fallu un grand Benitez pour l’empêcher de scorer. Au retour des vestiaires, il va réussir à tromper Benitez sur penalty et parvient à inscrire son 96e but en Ligue 1.

Hwang Ui Jo : L’un des héros bordelais contre le FC Nantes a connu les pires difficultés pour se lancer dans son match. Il faut dire que l’omniprésence de Loris Benito sur son côté l’a sans doute empêché d’être plus brillant. Après l’égalisation bordelaise, il n’est pas loin de s’offrir une occasion franche, mais il s’emmêle les pinceaux ce qui rend fou de rage Paulo Sousa. Ce dernier va le remplacer à la 70e minute par Samuel Kalu qui aura beaucoup percuté, mais sans une réelle efficacité.

Florian Sabathier

#Ligue1

Commentaires