Les Girondins assurent l'essentiel [Joueur par Joueur Bordeaux - Metz]

Les Girondins assurent l'essentiel [Joueur par Joueur Bordeaux - Metz]
14/09 - 23:07 | Il y a 1 mois

Pour le compte de la 5e journée de la Ligue 1, les Girondins de Bordeaux recevaient le FC Metz, récemment promu. Dans un système en 3-4-2-1 avec notamment Samuel Kalu dans le rôle de piston gauche, les hommes de Paulo Sousa n’ont pas fait dans le détail en menant 2-0 dès le premier quart d’heure. Une fois le score établi, les Girondins de Bordeaux se sont contentés de bien défendre leur avantage tout en essayant de profiter de quelques contres pour tenter d’enfoncer le clou. La première victoire au Stade Matmut Atlantique permet aux Marine et Blanc d’avoir huit points au compteur et s’installer dans la première partie de tableau. 

Benoît Costil : Ce soir, le capitaine des Girondins de Bordeaux n’a pas eu grand-chose à faire tant son équipe a dominé les débats contre le FC Metz. Il est toutefois resté vigilant sur quelques situations chaudes notamment sur les coups de pied arrêtés. À vingt minutes du terme, il fait face à Diallo. Le gardien de but bordelais a la main ferme pour repousser la frappe. 

Vukasin Jovanovic : Le jeune défenseur central serbe du club au scapulaire connaît sa première titularisation de la saison. Jovanovic était le joueur qui venait épauler en défense centrale Laurent Koscielny. L’ancien joueur du Zénit s’est montré très à son aise en ayant un jeu très propre. Une simplicité dans son jeu qui a permis à Paulo Sousa qu’il a une vraie solution de repli en cas de méforme. Dès que Jovanovic avait la possibilité de jouer de l’avant, il a sans arrêt réalisé.

Laurent Koscielny : Si Laurent Koscielny a (peut-être) été moins en vue que lors des derniers matches des Marine et Blanc, c’est que l’opposition proposée par le FC Metz était assez faible. Toutefois, lorsque le danger se faisait sentir, l’ancien Gunner écarte le cuir pour éviter des occasions du FC Metz. En tout cas, une chose est sûre, avec Koscielny, Bordeaux a retrouvé une réelle assurance en défense centrale. 

Pablo : Alors qu’on attendait sans doute plus Vukasin Jovanovic dans la position de latéral gauche en phase défensive, c’est finalement Pablo qui a joué à cette place. Le défenseur brésilien s’est montré très solide en première mi-temps dans les duels en un contre un. Toutefois, comme à son habitude, Pablo n’a pas remporté le moindre duel aérien (0/6).

Enock Kwateng : Plus les semaines passent et plus Enock Kwateng s’installe dans le couloir droit de la défense des Girondins. Pas avare d’effort, l’ancien joueur du FC Nantes est le défenseur qui a le plus réussi de tacles (4/6). Sur le premier but bordelais, c’est lui qui remet le danger dans la surface de vérité avec une frappe à l’extérieur de la surface qui oblige Oukidja a boxé tant bien que mal le cuir. Il doit encore progresser dans sa qualité de centre qui a dû mal à trouver un coéquipier quand il a l’opportunité de percuter dans son couloir. 

Otavio : Comme à son habitude, le milieu de terrain brésilien réalise le travail de sape au milieu en allant chercher certains ballons dans les pieds des Messins. Lors de la première mi-temps, il venait donner régulièrement un coup de main à Pablo lorsque Samuel Kalu montait apporter le danger. Il a, de temps à autre, profité du bon travail de ses coéquipiers pour armer quelques frappes qui n’ont malheureusement pas trouvé le cadre. 

Aurélien Tchouaméni : Si Otavio a réalisé le plus gros travail dans l’entre jeu, Aurélien Tchouaméni a essayé de le seconder dans le jeu vers l’avant. Très solide lors des quarante-cinq premières minutes, il s’est montré moins à son avantage au retour des vestiaires où il a raté quelques passes qui auraient pu permettre au jeu bordelais de s’accélérer. Comme Otavio, il a tenté sa chance à la 57e minute, mais sa frappe est trop axiale pour réellement inquiéter Oukidja.

Samuel Kalu : Avec l’absence pour choix de l’entraîneur pour Loris Benito, c’est finalement Samuel Kalu qui a eu le rôle de piston gauche. Un placement qui n’a pas empêché l’international nigérian de faire quelques différences balle au pied. Il aurait pu enfoncer le clou bordelais s’il avait eu une meilleure réussite dans la surface de vérité. Avec les changements de Paulo Sousa, Kalu permute énormément entre le côté droit et le côté gauche. Sur une belle frappe du gauche, il trouve la barre des cages messines. Il va intensifier ses efforts, mais la réussite ne sera pas au rendez-vous. 

Hwang Ui Jo : Avec la présence de Jimmy Briand en tant qu’attaquant de pointe, Hwang prenait place dans le couloir droit de l’attaque des Marine et Blanc. L’international sud-coréen s’est battu sur chaque ballon et a pu notamment profiter de son pressing pour servir dans la profondeur Nicolas De Préville pour le but du 2-0. À la 75e minute, il sera remplacé par Josh Maja qui n’aura pas été bien servi pour qu’il puisse se montrer dangereux. 

Jimmy Briand : Après avoir permis aux Girondins de ramener un point de Lyon grâce à son but en seconde mi-temps, Jimmy Briand retrouvait une place de titulaire. L’ancien joueur du Stade Rennais va se mettre en évidence dès la 7e minute en profitant d’un ballon mal dégagé par le gardien messin. L’attaquant ne se pose pas de questions en enchaînant par un ciseau pour ouvrir la marque. Comme souvent, Jimmy Briand s’est montré très disponible pour ses partenaires. Il va être remplacé à la 57e minute par Yacine Adli. L’ancien joueur du Paris Saint-Germain frappe de l'extérieur de la surface qui oblige le gardien à repousser des deux poings. Le jeune milieu de terrain français n'a cessé de jouer vers l'avant pour apporter le danger dans la surface adverse. 

Nicolas De Préville : Dans le système mis en place ce soir par Paulo Sousa, Nicolas De Préville a eu une fois de plus son importance sur le terrain. Dans un véritable rôle d’électron libre pour faire le liant entre l’attaque et le milieu de terrain, l’attaquant bordelais se met en évidence dès la deuxième minute avec une tête qui passe d’un rien à côté. Dans presque tous les bons coups de la première période, il profite d’un ballon récupéré par Hwang. L’international sud-coréen voit très bien l’appel entre les lignes de De Préville et n’a plus qu’à fixer le gardien pour permettre aux Girondins de mener 2-0. En seconde période, il va baisser de régime à l’image de ses partenaires. Il vient aider certains de ses partenaires avec son repli défensif qui permet au milieu de terrain bordelais de souffler. À la 66e minute, il est remplacé par un François Kamano copieusement sifflé de la part du public du Matmut Atlantique. L’international guinéen ne sera pas montré sur la demi-heure qu’il a joué.

#Ligue1

Commentaires