Les Girondins font le plein de confiance avant Paris [Joueur par Joueur Amiens-Bordeaux]

Les Girondins font le plein de confiance avant Paris [Joueur par Joueur Amiens-Bordeaux]
25/09 - 21:35 | Il y a 3 semaines

Pour le match de la 7e journée de Ligue 1, Paulo Sousa a décidé de repartir sur le même type de système que l’on a pu voir contre Brest avec un 3-5-2 où Yacine Adli a tiré son épingle du jeu. Après avoir rapidement concédé l’ouverture du score, les Bordelais vont réussir à faire leur retard grâce notamment à un Yacine Adli déterminé à marquer des points dans la tête de Paulo Sousa en vue du match contre le Paris Saint-Germain. Une victoire 3-1 qui permet aux Marine et Blanc de se placer dans le Top 5 de la Ligue 1 (avec 12 points au compteur) avant la réception du Paris Saint-Germain ce samedi. 

Benoît Costil : Si le capitaine des Girondins de Bordeaux a été cueilli à froid dès la 4e minute par Mendoza, Benoît Costil n’a pas eu grand-chose à se mettre sous la dent. Il s’est montré particulièrement vigilant sur les coups de pied arrêtés pour garder l’avantage pour les Marine et Blanc. 

Enock Kwateng : L’ancien Nantais s’est montré particulièrement solide défensivement. Il a été à la limite de la correctionnelle où il a souvent frôlé le deuxième avertissement. Il a toutefois manqué de promptitude lors de ses occasions offensives où il n’aura pas réussi à maximiser ses montées dans le couloir droit. Afin d’éviter un carton rouge, Paulo Sousa a décidé de faire rentrer Loris Benito pour un changement tactique à la 68e minute. Avec ce changement, Benito prend le couloir gauche pendant que Kalu se retrouve piston droit. Le coach lusitanien va voir son choix payer rapidement puisque l’international suisse va trouver Briand plein axe qui remise directement sur Kalu qui enfonce le clou (3-1).

Edson Mexer : L’international mozambicain retrouve une place de titulaire en lieu et place de Vukasin Jovanovic. Sur l’ouverture du score des Picards, l’ancien Rennais est un peu coupable puisqu’il couvre mal l’appel de Mendoza qui n’a plus qu’à mettre le ballon au fond des filets. Mais on sent son importance dans le système de Paulo Sousa puisqu’il a été le Bordelais à avoir réalisé le plus de passes dans la partie avec près de 80 ballons donnés (65 passes réussies/79). À quelques minutes de la fin de la rencontre, il n’est pas loin de commettre une faute dans la surface, mais le manque de métier de Gaël Kakuta a permis de souffler durant ce fait de jeu. 

Laurent Koscielny : L’ancien joueur d’Arsenal s’est montré très mécontent vis-à-vis de sa défense lors des premières minutes. Il faut dire que le manque de réaction de ces derniers lors du premier duel remporté par les Picards a permis à Amiens de débloquer le compteur. Après cette prise de parole autoritaire, son équipe a un bloc beaucoup plus solide ce qui permet de tranquilliser Benoît Costil puisque les Marine et Blanc vont mettre un peu plus le pied sur le ballon. Lors du deuxième acte, Bordeaux sera un peu plus sur le reculoir, mais Koscielny vient régulièrement sauver son arrière garde pour que les hommes au club au scapulaire gardent l’avantage. 

Pablo : Si Pablo avait réalisé une prestation optimale ou presque contre le Stade Brestois, il a été un petit plus dans le dur lors du déplacement à Amiens. L’international brésilien perd de nombreux ballons en première mi-temps et sa qualité de passe est un peu en disgrâce (seulement 65% de passes réussies). Avec le changement tactique de Paulo Sousa (ndlr : Entrée de Loris Benito pour remplacer Enock Kwateng), l’ancien joueur de Sao Paulo reprendra petit à petit plus de volume dans le jeu défensif bordelais.

Aurélien Tchouaméni : Le jeune international U20 français retrouve une place de titulaire après avoir soufflé contre Brest. On sent déjà plus d’automatismes avec Otavio que lorsqu’Adli était à ses côtés samedi dernier. D’ailleurs, le jeune milieu de terrain a un circuit préférentiel avec Adli qu’il essaie de lancer quand il en a la possibilité. Il se sera montré très solide défensivement avec deux de ses tacles réussis sur trois tentés. Mais Tchouaméni n’est pas en reste puisqu’il s’est projeté régulièrement vers l’avant avec notamment près de 83% de passes réussies dans les trente derniers mètres. 

Otavio : Plus les semaines passent et plus on sent un Otavio totalement libéré dans le domaine offensif. Comme face à Brest, il n’a pas hésité à quelques reprises de tenter quelques frappes quand il en a eu l’opportunité. Défensivement, le brésilien récupère toujours autant de ballons dans les pieds adverses et de plus en plus hauts. Son pressing a également fait la différence puisqu’il a aidé Jimmy Briand dans son pressing. Cela a permis aux Girondins de revenir rapidement à la marque. Otavio sert instantanément Yacine Adli qui n’a plus qu’à armer un merveilleux intérieur du pied.

Yacine Adli : Au niveau du schéma tactique, Paulo Sousa a décidé de remettre en place ce qu’il avait fait contre le Stade Brestois, c’est à dire en plaçant un joueur offensif en tant que numéro 10. Cette fois-ci, c’est Adli qui s’accapare du rôle. Il va se montrer très efficace dans ce registre grâce à un mauvais dégagement de Gurtner. L’ancien joueur du Paris Saint-Germain ne se fait pas prier puisqu’il ouvre parfaitement son pied pour trouver le premier poteau du gardien d’Amiens. Très élégant balle au pied, il parvient à faire régulièrement des différences en décalant Kalu ou bien Kamano sur les extérieurs. Dès qu’il en a la possibilité, le jeune français perfore le milieu de terrain amiénois. Lors des 45 premières minutes, de temps à autre, il se précipite beaucoup trop alors qu’il pourrait simplifier son jeu. Malgré quelques imprécisions, Adli remet ça de plus belle juste avant la pause avec un merveilleux coup franc. Alors qu’un droitier pourrait aisément chercher le côté fermé, l’ex-parisien tente le côté ouvert avec une frappe puissante qui ne laisse  (là aussi) aucune chance à Gurtner.  Au retour des vestiaires, il va être dans la continuité de ses 45 premières minutes. À la 79e minute, il va céder sa place à Youssef Aït Bennasser qui aura pu (en toute tranquillité) effectuer ses premières minutes sous le maillot au scapulaire. 

François Kamano : Il s’agit de la première titularisation de la saison pour François Kamano. On sent que l’international guinéen est un peu plus en dedans que ses partenaires. Il essaie d’être le plus mobile possible dans le couloir droit, mais il n’aura pas eu une seule occasion franche durant la majeure partie de la rencontre. Une partie qui est sans doute à oublier pour l’ancien joueur du Sporting Club de Bastia.

Jimmy Briand  : Si en ce moment, un joueur bordelais est sur un véritable nuage, il s’agit bien évidemment de Jimmy Briand. Cette fois-ci, l’ancien Rennais a été moins présent dans la surface de vérité par ses frappes, mais il a une nouvelle fois joué son rôle de point de fixation à la perfection. Il a joué essentiellement en remise rapide ce qui a permis à Samuel Kalu de s’offrir son premier but de la saison. À noter qu’il a été l’un des hommes importants sur le grand rectangle vert de par certains replis défensifs importants, mais aussi un pressing qui a régulièrement permis à Bordeaux de faire la différence.

Samuel Kalu : Cette fois-ci Samuel Kalu était de nouveau au four et au moulin avec ce rôle de piston gauche. Comme à son habitude, il a été percutant dans son couloir, mais à certains moments l’international nigérian se montre imprécis. Avec la rentrée en jeu de Loris Benito, il retrouve sa place dans le couloir droit. À la 73e minute, il décroche pour se retrouve plein axe. Jimmy Briand le voit et lui adresse le ballon directement. Kalu n’a plus qu’à fixer et armer une frappe qui permet aux Bordelais de s’imposer sur le score de 3-1. À la 90e minute, il va céder sa place à son compatriote Josh Maja pour les dernières minutes de la rencontre. 

Florian Sabathier

 
#Ligue1

Commentaires