Les Girondins peuvent remercier le soldat Briand [Joueur par Joueur Nantes - Bordeaux]

26/01 - 22:00 | Il y a 6 mois

Pour le compte de la 21e journée de Ligue 1, les Girondins de Bordeaux se déplaçaient à la Beaujoire pour y affronter le FC Nantes. Dans un match rendant hommage à la mémoire du disparu Emiliano Sala, le football n’était visiblement pas au rendez-vous. Avec un système en 4-2-3-1 réalisé par Paulo Sousa, les Marine et Blanc vont réussir à profiter à la toute fin de la rencontre de leur avantage numérique pour récupérer les trois points. Grâce au 98e but de Jimmy Briand en Ligue 1, les Bordelais se repositionnent à la 10e place du classement avant de recevoir l’Olympique de Marseille dimanche prochain.

Benoît Costil : Après avoir soufflé contre Pau en Coupe de France, le capitaine des Girondins de Bordeaux reprenait sa place dans la cage des Marine et Blanc. Un match très tranquille pour l’ancien Rennais qui n’a pas été mis en danger par le FC Nantes.

Enock Kwateng : Depuis la réception de l’AS Monaco, Enock Kwateng n’avait plus connu une titularisation avec Bordeaux. L’ancien Nantais a réalisé une très grosse première mi-temps en étant très solide sur le plan défensif. Il a souvent anticipé les appels de Simon en récupérant le ballon dans ses pieds ou bien dans les airs. Il est le Bordelais qui a récupéré le plus de ballon durant la rencontre. Mais au retour des vestiaires, Kwateng doit céder sa place à Mexer puisque le latéral droit se serait claqué. En position de latéral, l’ancien Rennais met du temps à prendre des automatismes à un poste où il n’est pas habitué d’évoluer. Dans les dernières minutes de la rencontre, il parvient à adresser un centre parfait pour Jimmy Briand qui inscrit l’unique but de la rencontre.

Laurent Koscielny : Avec le retour à la défense à 4, Laurent Koscielny est le Bordelais à réaliser le plus de passes dans cette partie (84 passes réussies/100). Si les Marine et Blanc ont été si solides dans le secteur défensif, ils le doivent bien à l’ancien Gunner qui a récupéré 11 ballons.

Pablo: Avec un bloc défensif plus compact, on sent un Pablo beaucoup plus prompt dans les duels et dans l’engagement. Toutefois, le défenseur central brésilien n’est pas loin d’ouvrir une brèche au FC Nantes à la 39e minute avec un mauvais placement, mais le très bon retour d’Enock Kwateng, tout le bloc bordelais peut souffler. Pablo va connaître, à l’image de ses partenaires de la défense, une seconde période plus tranquille avec le carton rouge de Girotto à l’heure de jeu.

Loris Benito : En position de latéral gauche, Loris Benito s’attèle avant tout à bien défendre sur Ludovic Blas. Ses quelques centres lors des 45 premières minutes ne trouvent pas preneur tant il y a très peu de joueurs bordelais dans la surface de réparation. Mis à part sur une ou deux contre-attaques des Canaris, l’international suisse n’a pas été tellement pris à défaut par son vis-à-vis.

Toma Basic : Avec la possibilité de voir Aurélien Tchouaméni quitter les Girondins de Bordeaux dans les prochains jours, Paulo Sousa a décidé de faire confiance à Toma Basic pour seconder Otavio au milieu de terrain. S’il récupère des bons ballons dans l’entre jeu, il connaît du déchet technique comme beaucoup de ses partenaires. À certains moments, le milieu de terrain croate aurait pu jouer bien plus dans la verticalité du jeu comme exigé par Paulo Sousa, mais le mouvement de ses partenaires n’arrange clairement pas les choses. À noter qu’il aura réussi 77% de ses passes dans les trente derniers mètres.

Otavio : Après sa prestation très en deçà de son niveau contre l’olympique Lyonnais, on sent un Otavio plus libéré du fait de l’espace offert par les Nantais. Toutefois il connaît un excès d’engagement à certains moments ce qui va lui valoir un avertissement dans le premier quart d’heure de la seconde mi-temps. Ne préférant pas prendre de risque, le coach bordelais décide de le remplacer par Aurélien Tchouaméni à l’heure de jeu. Le jeune milieu de terrain des Marine et Blanc, qui fêtera ses 20 ans dès  lundi, amène beaucoup plus de liant dans le jeu bordelais pour accélérer le rythme d’une partie qui en avait bien besoin. Avec l’entrée à la 75e minute de Yacine Adli, il va trouver le partenaire idéal pour combiner. Une demi-heure de jeu qui montre l’importance d’Aurélien Tchouaméni aux Girondins de Bordeaux. Doit-il réellement partir ? Éléments de réponses dans les prochains jours.

Rémi Oudin : présenté ce vendredi à la presse avant le déplacement à Nantes, Rémi Oudin connaissait sa deuxième titularisation en trois matches avec les Girondins de Bordeaux. L’unique recrue à ce jour des Marine et Blanc a été pour le moins très transparent pendant les 90 minutes à la Beaujoire. L’ancien Rémois n’a pas forcément réalisé les bons choix dans ses passes. Ses frappes ont été très imprécises. Suite à un coup de pied arrêté, Rémi Oudin est seul face à Lafont, mais il ne parvient pas à rabattre sa tête qui passe au-dessus des filets nantais. Il faudra sans doute encore un peu de temps pour voir Oudin fonctionnait à plein régime.

Nicolas De Préville : Lors des 20 premières minutes, il a été le Bordelais à toucher le plus de ballons dans le secteur offensif. Très actif, très mobile et à la fois très disponible, il essaie de porter son équipe comme il en a l’habitude. Malheureusement, la précision n’est pas au rendez-vous puisqu’il rate quasiment toutes ses frappes. Il faut arriver à la 66e minute pour voir la première frappe cadrée de la rencontre. Dans la dernière demi-heure de la rencontre, Nicolas De Préville enchaîne les fautes. À l’image d’Otavio, Paulo Sousa ne veut pas subir une expulsion et décide de faire rentrer à la 76e minute Yacine Adli. Le joueur formé au Paris Saint-Germain donne beaucoup plus de rythme et il semble être le joueur qui a le plus de détermination pour faire tourner la partie en la faveur des Marine et Blanc. S’il n’est pas impliqué sur le but de Jimmy Briand, il a sans doute revigoré ses coéquipiers pour se dépasser et empocher les trois points.

Hwang Ui-Jo : positionné dans le couloir gauche de l’attaque bordelaise, Hwang Ui-Jo n’arrive pas à trouver suffisamment d’espace pour se sublimer et débloquer le verrou nantais. L’international sud-coréen parvient tout de même à profiter de quelques espaces, mais il confond vitesse et précipitation et manque de lucidité dans la surface de vérité. Une partie qui est sans doute à oublier pour l’ancien joueur du Gamba Osaka.

Jimmy Briand : Comme à son habitude, bien que Bordeaux évolue en 4-2-3-1, Jimmy Briand joue dans un rôle d’attaquant de fixation. L’ancien Rennais essaie de jouer rapidement par petites touches. Au-delà de ça, il ne rechigne pas au travail défensif pour aider ses partenaires à ne pas se mettre en danger sur les rares séquences offensives nantaises. En seconde mi-temps, il n’a pas un seul ballon exploitable. Alors que l’on se dirige vers un triste et insipide match nul, le numéro 7 des Girondins de Bordeaux profite du superbe centre de Mexer pour réaliser sa seule frappe de la rencontre. Jimmy Briand reprend d’un bon intérieur du pied qui ne laisse aucune chance à Alban Lafont. Il s’agit du 98e but en Ligue 1 pour le buteur bordelais qui se rapproche de la barre symbolique des 100 buts dans l’élite du football français. Il est incontestable de dire que les Girondins de Bordeaux peuvent remercier une énième fois son soldat Briand qui fait encore et toujours de la résistance pour éclaircir le ciel des Girondins qui est bien brumeux ces dernières semaines.

-> Nantes - Bordeaux : les tops et les flops

Florian Sabathier

#Ligue1

Commentaires