Les Girondins reviennent à la réalité [Brest - Bordeaux Joueur par joueur]

Les Girondins reviennent à la réalité [Brest - Bordeaux Joueur par joueur]
07/02 - 16:16 | Il y a 1 mois
Proches de décrocher une victoire inespérée, les Girondins ont finalement été renversés par Brest en fin de match. Ils bouclent une semaine catastrophique avec zéro point en trois matches.

Troisième défaite de suite pour les Girondins de Bordeaux. Après Lyon et Lille, Brest a battu une équipe bordelaise sans envie et avec trop de déchets. Les Brestois ont renversé la situation comme si c'était déjà joué d'avance. L'abnégation, voilà ce qui a fait la différence dans ce match. Découvrez ci-dessous le joueur par joueur de Brest - Bordeaux.

Benoît Costil : Dans une première mi-temps très terne, le portier bordelais n'a pas eu beaucoup de ballons à négocier. Il a par contre été mis à contribution en début de seconde période et a sorti des arrêts décisifs. Malgré le but de Hwang, les Girondins n'ont pas mis le pied sur le ballon, et Benoît Costil a fini par céder face à Steve Mounie et Romain Faivre. L'ancien Rennais n'a pas pu éviter le naufrage bordelais.

Enock Kwateng : Comme face à Lille, le remplaçant de Youssouf Sabaly a vécu un match très compliqué si ce n'est pire. Offensivement, le Franco-Ghanéen était souvent mal placé, et perdait un nombre incalculable de ballons. Défensivement, il a connu énormément de difficultés face au couloir gauche breton qui l'a souvent pris de vitesse. Il a été remplacé par Tom Lacoux en seconde période. Ce dernier, d'habitude rentré en tant que milieu de terrain, n'a pas pu s'exprimer à son avantage non plus.

Paul Baysse : excellent lors de la série de victoires bordelaises, Paul Baysse connaît comme l'équipe des difficultés en ce moment. L'ancien niçois retrouvait le Stade Francis Le Blé où il a évolué trois saisons avec Brest. Il s'est montré beaucoup moins serein qu'à son habitude, et moins efficace dans ses interventions. La défense bordelaise perd considérablement de sa solidité ces temps-ci.

Laurent Koscielny : À l'image de son compère Paul Baysse, le capitaine bordelais a été débordé par la vague brestoise en seconde période. Très bon dans le premier acte, il avait toujours un temps d'avance sur Gaëtan Charbonnier ou Irvin Cardona pour intercepter les passes adverses. Il a perdu ce temps d'avance en seconde période, en étant souvent en retard. Il ne suit pas forcément sur les deuxièmes ballons, et est malheureux sur le but décisif de Romain Faivre. Effectivement, c'est lui qui contre le tir du joueur breton, et lobe Benoît Costil.

Loris Benito : Comme souvent, Loris Benito a connu un match à deux vitesses. D'un côté son apport offensif reste encore insuffisant et porte préjudice à la création du jeu bordelais. Notamment pour prendre l'équipe adverse dans le dos. Toutefois, il a été très bon défensivement et est à l'origine de nombreuses interceptions. Il a remporté beaucoup de duels, ce qui n'a malheureusement pas permis aux Girondins d'empêcher la défaite.

Toma Basic : Depuis des semaines, les matchs se suivent et se ressemblent pour Toma Basic. Encore une fois, le croate a été transparent au milieu de terrain, et s'est seulement contenté de quelques frappes lointaines. Toma Basic donne l'impression d'être là juste pour s'amuser et faire ce qu'il lui plaît. Il valait donc mieux rester assis lorsqu'il a été remplacé par Jean-Michaël Seri pour ne pas tomber dans les pommes. En effet, contrairement au croate, l'ivoirien a dévoilé toute l'intensité qui doit être mise par un milieu de terrain à ce niveau. Même s'il n'évite pas la défaite, les supporters peuvent enfin prendre conscience qu'Otavio a un remplaçant.

Yacine Adli : Match timoré pour le joueur formé au Paris-Saint-Germain. Il fait une très bonne première période en étant un des rares girondins à porter le ballon vers l'avant. Toutefois, cela a été beaucoup plus compliqué en deuxième période lorsque Brest a sorti les crocs. Malgré tout, Yacine Adli gagne en régularité, et reste toujours un point positif, quel que soit le résultat. Il est remplacé en toute fin de match par Adama Traoré.

Rémi Oudin : Comme l'équipe entière, Rémi Oudin est retombé dans ses travers aujourd'hui au Stade Francis Le Blé. L'ancien rémois a été en grande difficulté défensivement, et a été très défectueux dans le jeu avec ballon. Il est tout de même passeur décisif sur le but bordelais, ce qui vient embellir un peu son match.

Hatem Ben Arfa : Hatem Ben Arfa a vécu aujourd'hui un de ses pires matches depuis son arrivée à Bordeaux. Le numéro huit des Girondins a eu très peu de réussite dans ses dribbles, ses passes. Il ne s'est pas bien trouvé avec ses compatriotes de l'attaque qui n'ont guère fait mieux. Il se crée tout de même une très belle occasion de but en première mi-temps. Servie par Nicolas De Préville, sa frappe est arrêtée par Sébastien Cibois.

Nicolas De Préville : Difficile de trouver quelque chose de positif dans ce match de Nicolas De Préville. À l'exception de ce bon ballon pour Ben Arfa en début de match, l'ancien Lillois a une nouvelle fois raté énormément de gestes. Il fait souvent les mauvais choix, et n'arrive même plus à être bon défensivement comme avant. De plus, il semble être à part de l'équipe. Il n'a pas profité de cette chance laissée par Jean-Louis Gasset qui l'a laissé sur le terrain quasiment tout le match. Une chose est sûre, sa prestation d'aujourd'hui ne va pas améliorer sa réputation auprès des supporters. Dilane Bakwa le remplace en toute fin de match.

Hwang Ui-Jo : On peut dire que c'est un match très atypique pour Hwang Ui-Jo aujourd'hui. Tout d'abord, on ne l'a presque pas vu en première mi-temps, et a perdu les quelques ballons qui l'a eu. En seconde période, servi par Rémi Oudin, il convertit sa seule occasion de but. Il est instantanément remplacé par Jimmy Briand qui a fait une entrée timorée avec des belles choses dont une madjer pas cadrée. Au moins, on ne pourra pas dire que le Sud-Coréen n'a pas été efficace aujourd'hui, puisqu'il a bien failli permettre aux Girondins de réaliser un hold-up à Brest.

Jean-Louis Gasset : Pour une fois, l'entraîneur bordelais a sans doute des mauvais choix. Tout d'abord, ses changements arrivent trop tard tant les titulaires n'étaient pas en réussite aujourd'hui. De plus, il a semblé impuissant par le retour en puissance de Brest en seconde période et n'a pas suffisamment réagi pour pouvoir espérer ramener quelque chose.

Pour faire clair, tout Bordeaux est passé à côté de son match. Trop faciles, les Girondins ont été logiquement battus par une équipe brestoise largement plus valeureuse et déterminée. Alors qu'ils avaient commencé 2021 par quatre matches sans défaite, ils tombent de très haut avec une troisième défaite d'affilée en Bretagne. Mérité. Une réaction est vivement attendue dès cette semaine en Coupe de France contre Toulouse, et bien sûr contre l'OM dimanche prochain.

Jean-Louis Gasset : "Pendant une heure on a bégayé notre football"

Commentaires