Les Girondins s'installent dans le ventre mou [Joueur par Joueur Bordeaux - Nice]

01/03 - 21:37 | Il y a 1 mois

Pour le compte de la 27e journée de Ligue 1, les Girondins de Bordeaux affrontaient l'OGC Nice pour avoir l'espoir de se rapprocher des huit premiers en cas de bonne performance contre l'équipe de Côte d'Azur. Après avoir réalisé une première mi-temps de bonne facture, les Marine et Blanc ont baissé un peu le pied au retour des vestiaires. Adam Ounas a égalisé avec un superbe geste acrobatique face à son club formateur. Un point qui n'arrange pas les deux équipes et surtout celle dirigée par Paulo Sousa qui continue de stagner en championnat et à s'installer doucement, mais sûrement dans le ventre mou de la Ligue1.

Benoît Costil : Lors des quarante-cinq premières minutes, Benoît Costil n'a pas grand-chose à se mettre sous le gant tant les Niçois ont semblé être très emprunté pendant la première période. Toutefois, il n'était pas loin d'encaisser un premier but avec la très belle inspiration d'Adam Ounas à quelques mètres de la surface de la réparation. L'international algérien profite d'un espace pour enrouler son ballon qui vient heurter la barre du capitaine des Marine et Blanc. Au retour des vestiaires, l'ancien Bordelais va jouer dans un rôle de faux neuf. Il se place entre Jovanovic et Koscielny et parvient à réaliser un geste acrobatique qui trompe Benoît Costil. Le portier des Girondins ne peut que toucher le ballon qui finit au fond des filets. À quinze minutes du terme, il va repousser une frappe niçoise sur une des rares incursions du GYM dans la surface bordelaise.

Enock Kwateng : Après avoir retrouvé le chemin des terrains contre le Paris Saint-Germain, l'ancien Nantais enchaînait une deuxième titularisation. Il a été très appliqué dans les nombreux gestes défensifs qu'il a dû exécuter pour bloquer la percussion de Claude-Maurice. Mais Enock Kwateng a un défaut où il doit progresser qui est sa qualité de centre. Entre cette efficacité dans ce registre et le manque de joueurs des Girondins dans la surface de réparation, le latéral droit a péché dans ce registre. À la 56e minute, il n'aura pas su bloquer la course de Claude-Maurice malgré le soutien de Hwang. L'ailier gauche niçois parvient à percuter pour mieux lancer Wagué.

Laurent Koscielny : L'ancien joueur d'Arsenal a été peut-être moins en vue que lors de ses dernières sorties avec les Girondins de Bordeaux, mais il a su enfiler le costume de patron de la défense notamment lors des 45 premières minutes. Il a essayé de relancer très proprement comme il sait si bien le faire. Sur le but d'Adam Ounas, on voit que Laurent Koscielny est pris par surprise par le geste acrobatique du joueur formé aux Girondins.

Pablo : Avant sa blessure suite à un duel contre Kasper Dolberg, le défenseur central Brésilien avait réalisé une sacrée partie contre l'OGC Nice. Très autoritaire dans ses gestes défensifs, il arrive à très bien lire les mouvements des attaquants niçois tout en muselant parfaitement Ounas. À la 25e minute, il est obligé de céder sa place à Vukasin Jovanovic. Le défenseur central serbe a réussi à bien rentrer dans sa rencontre, mais il a souvent confondu vitesse et précipitation notamment dans son jeu de relance. Avec la blessure de Pablo, l'ancien joueur du Zénit Saint Petersbourg risque d'avoir plus de temps de jeu dans les prochaines semaines.

Youssouf Sabaly : Avec la suspension de Loris Benito pour la réception du GYM, Paulo Sousa a préféré s'appuyer sur la polyvalence de Youssouf Sabaly qu'à Maxime Poundjé. L'international sénégalais n'a cessé de se montrer disponible dans les dédoublements pour Samuel Kalu lors des quarante-cinq premières minutes. On sent l'ancien joueur du Paris Saint-Germain très à l'aise techniquement que cela soit de son pied droit ou bien de son pied gauche. Seul point noir à son tableau, Youssouf Sabaly tarde à venir presser Wagué pour le gêner sur le but d'Adam Ounas.

Otavio : Avec la présence de Ruben Pardo en tant que titulaire, Otavio évolue en pointe basse du milieu des Girondins de Bordeaux. Devant la défense, le milieu de terrain brésilien a semblé être à l'aise dans cette position avec beaucoup de mobilité et de bons gestes défensifs réalisés pendant une bonne partie de la rencontre. À l'image de ses partenaires, il a semblé être dépassé par la percussion de Claude-Maurice qui amène l'égalisation niçoise. Mais cette position de sentinelle semble plaire à Otavio et on espère forcément revoir avec continuité ce milieu à trois du côté des Marine et Blanc.

Ruben Pardo : Ce fut la bonne petite surprise du jour dans le onze de départ des Girondins, Ruben Pardo a connu pour la première fois depuis son arrivée sur les bords de la Garonne une titularisation avec les Marine et Blanc. Il s'est montré très appliqué dans sa qualité de passe et notamment dans sa relation avec Toma Basic. Sur une action d'école ou presque, l'ancien joueur de la Real Sociedad n'était pas loin d'inscrire le but synonyme du break grâce à une belle passe en retrait. Malheureusement sa frappe manque de puissance et oblige Benitez à réaliser un super arrêt pour repousser le danger. Il va être remplacé à la 65e minute par Rémi Oudin. L'ancien joueur du Stade de Reims n'a pas mâché ses efforts et a montré une certaine percussion. Toutefois, il était régulièrement sur courant alternatif notamment dans son dernier geste où il a manqué de lucidité.

Toma Basic : Décidément, on a l'impression de se répéter depuis le départ d'Aurélien Tchouaméni, mais Toma Basic ne cesse de prendre du volume du jeu dans le milieu des Girondins de Bordeaux. Le natif de Zagreb a réalisé une première mi-temps de très haut niveau. L'action la plus symbolique de sa partie reste sa passe décisive pour Nicolas De Préville ( sa troisième d'affilée en autant de matches) où il a su percuter et désorganiser toute la défense adverse avant de servir le numéro 12 bordelais. On sent qu'il prend une autre dimension depuis que Paulo Sousa l'a pris sous sa coupe depuis la fin septembre et ses efforts sont forcément récompensés depuis quelques semaines. Il faut noter qu'il a baissé un peu de pied après un coup qu'il a reçu en fin de partie, mais Toma Basic n'a pas abdiqué et a continué à mettre du cœur dans tout ce qu'il a tenté de faire pour permettre à ses coéquipiers de marquer un second but... mais en vain.

Hwang Ui-Jo : Avec la nouvelle titularisation de Samuel Kalu et Nicolas De Préville pour animer l'attaque des Girondins de Bordeaux, Hwang Ui-Jo a pris place dans le couloir droit. S'il n'est pas avare d'efforts (comme à son habitude), l'international sud-coréen a réalisé beaucoup de courses, mais a souvent manqué de lucidité dans le dernier geste. Une partie très maussade pour l'ancien joueur du Gamba Osaka. Avec la sortie de Kalu, on l'a senti un peu plus à son aise dans le couloir gauche même si on aimerait le voir un jour dans l'axe soit son positionnement de prédilection.

Nicolas De Préville : Avec l'absence pour cause de blessure de Jimmy Briand, on s'attend forcément à une titularisation de Josh Maja, mais Paulo Sousa a décidé de remettre Nicolas De Préville dans une position de faux neuf. Comme souvent, il ne cesse de multiplier ses courses pour le bien de son équipe. Il a réussi à retrouver le chemin des filets à la 20e minute de jeu grâce à un super service de Toma Basic. Il ne manque pas de lucidité en réalisant un grand pont sur Walter Benitez qui a réalisé une sortie kamikaze avant d'envoyer le ballon dans le cadre. Depuis la réception du Nîmes Olympique, Nicolas De Préville n'avait plus marqué en Ligue 1 avec les Marine et Blanc. Il faut remonter aux seizièmes de finale de la Coupe de France pour retrouver un but de Nicolas De Préville. Au retour des vestiaires, Nicolas De Préville a essayé de réaliser le travail de sape qu'effectue habituellement Jimmy Briand. Il faut dire que Dante est mieux rentré dans sa seconde mi-temps en bloquant bien le numéro douze des Girondins de Bordeaux. Avec la rentrée de Josh Maja, De Préville a évolué dans un rôle de dix où il n'a pas su faire la différence.

Samuel Kalu : Titulaire pour la deuxième fois en autant de rencontres de Ligue 1, Samuel Kalu évoluait dans le couloir gauche des Girondins de Bordeaux. L'international nigérian a beaucoup percuté pour gêner Wagué dans son rôle défensif. Il a souvent réalisé de bons appels et de bons dribbles, mais il manque de précision et de lucidité dans le dernier geste. À la 73e minute, il est remplacé par Josh Maja. Paulo Sousa prône la carte de l'offensive avec l'attaquant anglo-nigérian. Toujours bien placé dans la surface, il manque de précision dans son dernier geste. Il n'est pas loin de mettre un ballon au fond des filets, mais le très bon réflexe de Walter Benitez en a décidé autrement. Quelques instants plus tard, il n'applique pas assez sa tête et la met hors cadre. Une bonne rentrée pour Josh Maja qui aurait besoin de plus de minutes pour montrer assurément sa vraie valeur.

Florian Sabathier

#Ligue1

Commentaires