Mercato : que peut-il arriver cette semaine aux Girondins ?

28/09 - 01:00 | Il y a 1 mois
Le mercato se termine lundi 5 octobre. Tout semble possible pendant la dernière semaine.

Deux à trois départs au moins ?

C’est sur le plan offensif, et du milieu de terrain, secteur qui est pourtant le moins fourni, que Bordeaux va se déplumer. 

Tout d’abord, le joueur espagnol Ruben Pardo va rejoindre Leganès en prêt avec option d‘achat. Son départ est une surprise après seulement 9 mois à Bordeaux. En outre, il avait démontré des qualités en préparation. Jean-Louis Gasset ne comptait pas sur lui.

Ensuite, avec le départ plus ou moins annoncé de Toma Basic qui est suivi par l’AC Milan et Cagliari, c’est le milieu du terrain qui est mis en danger. En réalité, l’impératif est économique dans ce mercato, car le propriétaire des Girondins exige des ventes. Par conséquent, c’est l’un des plus cotés qui s'apprête à s’envoler. La somme de 10 M€ est évoquée. Ça reste à confirmer, mais le départ du croate est plus que probable.

Alexandre Mendy (26 ans) qui négocie toujours sa liberté avec les Girondins, car il souhaite partir libre malgré sa dernière année de contrat, devrait prendre la direction de Caen. À moins d’un retournement de situation, il ne sera plus bordelais au matin du 6 octobre.

Quid de Vukasin Jovanovic ?

En défense Vukasin Jovanovic (24 ans) ne figure plus dans le groupe. Il est 6e dans la hiérarchie des défenseurs centraux. Le défenseur central serbe à qui il reste un an de contrat devrait aussi quitter Bordeaux dans la semaine. 

Une à deux arrivées probables ?

En attaque, les Girondins n’envisagent pas de recruter un remplaçant à Alexandre Mendy. Josh Maja et Jimmy Briand feront l’affaire cette saison.

Par contre, compenser les départs conjugués de Ruben Pardo et de Toma Basic semble vital pour l'équilibre de l'effectif. Bordeaux remplacera-t-il un ou deux joueurs ? La question est posée.

Cyprien et Ben Arfa pas simple

Pour apporter du talent à son milieu de terrain, Bordeaux explore plusieurs pistes. Précision, les recrues doivent être opérationnelles. C’est mieux pour aider l’équipe.

Pourtant, les arrivées de Wylan Cyprien et d’Hatem Ben Arfa ne s'inscrivent pas dans cette optique. En effet, les deux joueurs n’ont pas suivi de préparation d’avant saison et sont sans compétition depuis le mois de janvier concernant Cyprien, et le mois mars concernant Ben Arfa. De ce fait, ils ne seront donc pas aptes à jouer avant plusieurs semaines s’ils s’engagent avec Bordeaux.

-> Mercato : "On peut recruter trois ou quatre joueurs, ou pas" dit Jean-Louis Gasset

De plus ces deux dossiers sont financièrement compliqués à boucler. Même si les joueurs sont séduits par Bordeaux et son coach Jean-Louis Gasset. Wylan Cyprien a les Girondins de Bordeaux dans la tête. Néanmoins, les Girondins ne peuvent qu'offrir un prêt avec OA à l’OGC Nice. De son côté le club azuréen souhaite un transfert sec. Ça coince.

Concernant Hatem Ben Arfa, il devra baisser largement ses prétentions salariales pour jouer à Bordeaux. Ce n’est pas gagné, car l’ancien marseillais a toujours privilégié le financier dans sa carrière.

Sur le plan sportif, en pleine possession de leurs moyens physiques ces deux joueurs amèneraient du peps et de la créativité à l’animation offensive des Girondins. C’est certain.

Jean Lucas une piste qui se ferme ?

Une autre piste au milieu du terrain concernait le Lyonnais Jean Lucas (22 ans). Le brésilien viendrait en prêt sec, et sans option d'achat. Ces conditions correspondent parfaitement aux possibilités financières des Girondins . 

De plus, autre avantage  il est opérationnel et en bonne forme physique. D’ailleurs, il était titulaire hier face à Lorient. Le seul hic, l’OL doit donner son feu vert pour le laisser partir. Le Progrès a écrit dimanche que la porte était fermée. Il ne dispose plus de bon de sortie pour le moment. 

Au final, c’est 7 jours agités que vont vivre les pensionnaires du Haillan. Le directeur sportif des Girondins Alain Roche devra être réactif pour compenser les départs. Dans le cas contraire compétitivité de l’équipe pourrait alors en souffrir. Enfin, nous ne sommes pas à l'abri d’une surprise dans les derniers jours, que ce soit dans un sens ou dans l’autre. C'est un peu comme joueur sur top-methodes-roulette.com.

Commentaires