Pourquoi 3 joueurs au moins de Bordeaux sont dans le loft ?

11/01 - 16:33 | Il y a 7 mois
Les Girondins écartent plusieurs joueurs de leur groupe pro. Cette méthode brutale est parfois utilisée par des directions sportives pour pousser les joueurs à quitter le club.
Pourquoi 3 joueurs au moins de Bordeaux sont dans le loft ?

© Iconsport

Aujourd’hui, la presse annonce trois joueurs à l’écart et trois autres qui le seront prochainement. Nous avons détaillé joueur par joueur qu’elles pourraient être les raisons de cette mise à l'écart. 

De plus, le club n’a rien officialisé ni communiqué sur ce sujet au moment où nous écrivons ces lignes.

Ils sont écartés

Paul Baysse (33 ans, contrat 2024) : aucune minute de jeu cette saison. Il revient tout juste en forme après une opération du genou et une absence de plusieurs mois. L’Équipe indique des problèmes de comportement sans préciser de quoi il s’agit. C'est surtout son salaire important et la durée de son contrat qui pose problème au club. Le club souhaite son départ.

Il a même réagi sur Twitter ce midi : "J’ai rien fait  je reviens à peine de mes croisés".

Sans titre.jpg (31 KB)
Copie écran Twitter du 11 janvier

Mehdi Zerkane (22 ans, contrat 2024) : un problème de comportement lui est reproché selon L’Équipe. L'international algérien aurait prétexté une fausse excuse pour ne pas participer à un match écrit L’Équipe. Pourtant, lui aussi ne joue pas et n’entre pas dans les plans du coach. Le club souhaite son départ.

Laurent Koscielny (36 ans, contrat 2022) : si son manque de leadership est prétexté dans L’Équipe lui aussi c’est son salaire XXL qui gêne la direction. Avec une rémunération à 3M€ bru par saison, le club souhaite son départ et lui fait comprendre. Bordeaux écarte son capitaine, c'est une permière.

 

Ils peuvent rejoindre le loft prochainement

Samuel Kalu (24 ans, contrat 2023) : Petkovic ne compte plus sur lui, le club pourrait décider de le mettre dans le loft. Avec un salaire de 1,02 M par saison le club lui montre que la porte est grande ouverte. Sa récente fragilité physique freine les clubs intéressés.

Otavio (28 ans, contrat 2022) : en fin de contrat au mois de juin, le club mise sur son départ cet hiver pour recruter. Gros salaire lui aussi, il pourrait aller au bout de son contrat et quitter Bordeaux gratuitement. Devant la difficulté de le transférer, il pourrait être “puni” et rejoindre le loft. D’autant qu’il a un accord pour rejoindre un club brésilien cet été. C’est là aussi un moyen de pression s'il est écarté. Ce n’est pas encore fait.

Josh Maja (23 ans, contrat 2023) : indésirable de Petkovic, en mauvaise forme physique, c’est un dommage collatéral de la mauvaise gestion du club depuis son arrivée. Bordeaux lui montre la porte.

Gestion provisoire


Cette stratégie coup de poing avait été employée par Paulo Sousa en 2019 sans grand effet. Car Bordeaux s’expose dans un premier temps à des observations du syndicat des joueurs UNFP dans un premier temps. En effet, un loft peut exister sous conditions (lire ici sur Sud Ouest) , et ne doit être que temporaire.

Nous pouvons imaginer que ce loft prendra fin au 1er février, le mercato d'hiver terminé.

 


Patrice Lair est démis de ses fonctions