Réaction : "Certains joueurs des Girondins sont indéfendables”

16/04 - 17:45 | Il y a 1 mois
Le chroniqueur Djino Forté a partagé ses observations dans le Talk ce lundi. Il a notamment abordé la mauvaise performance défensive des Marine et Blanc face à Bastia, l'ambiance en tribune, et les prestations des joueurs.
Réaction : "Certains joueurs des Girondins sont indéfendables”

© Iconsport

Écoutez ces propos ou lisez-les ci-dessous :

“Pas une ambiance des grands soirs”

Djino Forte dans le Talk : "J’étais au stade, dans une ambiance qui n'était pas des grands soirs, il faut le reconnaître. Ce n'était pas une atmosphère qui te pousse à espérer quelque chose, puisque les gens, logiquement, étaient un peu réservés par rapport à tout ce qui se passe, même si les ultras ont encouragé tout le match.

“Yoann Barbet et Marcelin sont indéfendables”

"Le premier enseignement porte sur notre défense indigne. Cette première demi-heure a été honteuse sur le plan défensif en terme d'attitude. Dès la première minute de jeu, le premier but en dit long. Christophe Vincent s'est régalé à faire des courses. Il n'a pas été beaucoup suivi ni stoppé. Et puis, nous avons encaissé un troisième but parce que dans cette équipe, nous avons la capacité de nous diriger vers le pire. Nous avions déjà encaissé 3 buts contre le Paris FC et nous avons continué sur la même lancée.

Certains joueurs sont indéfendables. Yoann Barbet et Marcelin sont indéfendables, de même que les milieux de terrain. Sissokho n'est pas capable de faire une passe vers l'avant, ni de conserver un ballon sur le plan technique, cela doit également être souligné. Malgré cela, nous avons quand même réussi à marquer grâce à nos deux joueurs offensifs qui se sont un peu mieux comportés, notamment Zuriko Davitashvili qui a réussi à enchaîner et Livolant qui a marqué un beau but dans ce match."

“Nous n'avons même pas eu ce second souffle”

"Mon deuxième enseignement est que nous n'avons même pas eu ce second souffle pour aller chercher cette équipe de Bastia qui était pourtant très moyenne.

Elle a joué en gagnant le temps nécessaire et en faisant ce qu'elle devait faire. Nous n'avons même pas eu la capacité de retourner le match en notre faveur, ce qui reflète bien notre saison dans son ensemble."

“Nous sommes toujours à la 13e place”

"Enfin, le dernier point concerne le match contre Saint-Étienne, un choc qui a été déprogrammé. Saint-Étienne est en train de se rétablir et jouera quelque chose, tandis que nous, nous sommes toujours à la 13e place. Nous retrouvons chaque semaine ou chaque quinzaine notre place habituelle, ce qui reflète bien notre saison catastrophique."

>> Girondins de Bordeaux : vers un déficit proche de 50 millions d'euros ?