SOS Girondins en détresse [Joueur par joueur Annecy-Bordeaux]

17/03 - 14:00 | Il y a 3 mois
Les Girondins de Bordeaux perdent à Annecy (19e au coup d’envoi) sur le score de 3 buts à 1 sans contestation possible. Détails des performances, joueur par joueur, et focus sur le coach.
SOS Girondins en détresse [Joueur par joueur Annecy-Bordeaux]

© Iconsport

Albert Riera : il maintient De Lima latéral gauche face à Kandil, meilleur technicien du FCA, et titularise Weissbeck que l’on croyait blessé. De plus, il met Vipotnik sur le banc au profit de Livolant plus actif. Ses coachings à la mi-temps et en cours de match sont désespérés. À l'image de celui de mettre Marcelin en attaque pour les dernières minutes de jeu. Il semble sans idée positive pour son groupe, et sans solution.

Kalle Johnsson : il réalise plusieurs parades à la 44e et 19e, et encaisse 3 buts, dont un sur corner.

Marvin De Lima : en difficulté pour défendre face à Kandil. Riera le sort à la mi-temps au profit d’Ékomié. Ce dernier rate un dégagement qui permet à Kandil de marquer le troisième but d’Annecy. Ce poste de latéral gauche est en grande souffrance.

Yoann Barbet : il avait la tête ailleurs et a joué avec une sorte de nonchalance. Il a raté des relances, des gestes simples. Il n’a pas su ou pu motiver et redresser son équipe dans la tourmente. Il semble usé. Une de ses relances ratées aurait pu coûter un but en fin de match.

Malcom Bokele : il a beaucoup couru pour couper les attaques adverses. Il a semblé dépassé par moment.

Clément Michelin : des chocs, des tampons et 12 duels gagnés, dont 11 au sol. Et surtout, beaucoup de ballons perdus, 22 au total. C’est brouillon comme souvent lors de ses derniers matchs. Il ne sait pas combiner avec les joueurs de sa zone pour apporter le danger.

Pedro Diaz : perdu sur le terrain, il réalise l’un de ses plus mauvais matchs avec les Girondins. Remplacé par Sissokho à la 69e.

Danylo Ignatenko : il met 25 minutes pour se mettre dans le rythme de cette partie. Il gagne 8 duels, mais perd 14 ballons. La désorganisation du bloc bordelais ne l’aide pas.

Gaetan Weissbeck : sa présence surprenante sur le terrain a été concrétisée par une passe décisive pour Livolant, et une frappe cadrée à la 18e minute. Il gagne 5 duels.

Alexi Pitu : très peu servi par ses partenaires sur le côté gauche, il n’a pas bonifié les ballons reçus. Il n'a aucun automatisme avec ses coéquipiers. Remplacé à la 60e par Vipotnik qui va toucher 8 ballons en 30 minutes de jeu. Disette.

Jérémy Livolant : plus mobile que Vipotnik au poste de numéro 9, il propose des solutions. Weissbeck le sert parfaitement pour l’ouverture du score (39e). Présent dans les duels, il n’a pas de deuxième occasion de but. Il joue tout le match.

Zuriko Davitashvili : il n’apporte rien à cette équipe et au collectif. Son jeu stéréotypé ne surprend plus les adversaires depuis longtemps. Pourtant, il persiste à venir s'empaler dans les défenses.

N.P

>>  Le Débrief à Chaud d'Annecy-Bordeaux (3-1)

À vous de voter :