Vladimir Petkovic ne les a pas encore matés [Joueur par joueur]

22/11 - 18:27 | Il y a 2 semaines
Les Girondins de Bordeaux ont fait match nul face au FC Metz, la lanterne rouge de la Ligue 1, sur le score de 3 buts partout. Alors qu'ils étaient en supériorité numérique pendant plus de 20 minutes les Marine et Blanc ont concédé l'égalisation. Regardons les performances joueur par joueur.

Benoît Costil : Le gardien des Girondins encaisse encore 3 buts au cours de ce match. Il réalise 6 arrêts au final dans ce match et touche 41 ballons, soit seulement 20 ballons de moins que Junior Onana. Ça en dit long sur le jeu bordelais.

Stian Gregersen : Le défenseur norvégien a essayé comme il l'a pu de colmater les brèches de son milieu de terrain, il a souffert dans les duels de la tête et il est pris deux fois en défaut, ce qui permet à Metz de marquer deux buts.

Edson Mexer : Que pouvons-nous exiger d'un joueur qui n'a pas disputé un match officiel depuis plus d'un mois et qui revient de blessure ? Il a fait son job. Il perd 11 ballons dans ce match.

Ricardo Mangas : Le latéral gauche des Girondins de Bordeaux montre une nouvelle fois ses limites. Que ce soit dans son placement défensif ou dans le jeu offensif, il a énormément de lacunes. Alors oui, il a quelques fulgurances et des sprints à haute intensité, mais ça reste très insuffisant pour le niveau de la Ligue 1. Une nouvelle fois, il laisse centrer des adversaires ce qui amène des buts


Vladimir Petković : “Il y a toujours une insuffisance de notre part”


Enock Kwateng : Comment décrire les insuffisances du jeu d’Enock Kwateng au poste de latéral droit ? Il serait intéressant de connaître les motifs de sa titularisation afin de comprendre la motivation de Vladimir Petkovic qui a aligné un joueur qui a été dans le jus tout le match. Pembele entre en jeu trop tardivement à la 87e et a montré beaucoup plus en 5 minutes que Kwateng en 87 minutes.

Junior Onana : Encore un match complètement raté de la part de l'international camerounais. Décidément, c'est à se demander si ses premières apparitions sous le maillot des Girondins n'étaient pas un mirage. Son insuffisance dans l'engagement et dans le jeu montre-elle les limites de ce joueur ? il a disputé très peu de duels et a laissé le milieu de terrain de Metz jouer tranquillement.

Otavio : Le milieu brésilien a gagné seulement 3 petits duels ce qui témoigne de la faiblesse de son engagement dans le jeu. Il est resté en retrait et a laissé le milieu de Metz jouer tranquilement.

Yacine Adli : Il a joué 82 ballons et il en a perdu 21. Il est passeur décisif sur le dernier but de Rémi Oudin. Il est capable du pire comme du meilleur et a une fâcheuse tendance à trop porter le ballon et trop en faire, ce qui dessert le collectif bordelais. C’est dommage car il gâche énormément de ballons. À ce niveau ce n’est plus acceptable.

Javairo Dilrosun : Fantômas ou monsieur perso. Il ne pense qu’à lui dans le jeu. Il handicape le collectif bordelais quand il a cette attitude. C’est regrettable car lorsqu’il se décide à jouer avec ses partenaires, il est efficace. En témoigne sa passe magnifique sur le deuxième but de Rémi Oudin. Remplacé par Mbaye Niang à la 71e.

Alberth Elis : Quel joueur. Il “pue le foot” comme on dit. Aligné en pointe, il a été un véritable poison pour la défense messine. Engagement, détermination, sens du jeu. Il est récompensé de son match avec ce premier but, bien servi par Rémi Oudin. Il gagne autant de duels qu’ Otavio et/ou qu’Onana alors qu’il joue en attaque. C'était pourtant son 3e match en 9 jours avec un aller-retour Amérique/Europe.

Rémi Oudin : un match plein et de l'efficacité, il est passeur décisif pour Elis et buteur à deux reprises. Pourtant, à l'annonce de sa titularisation nous n’étions pas convaincus. Rémi on en redemande.

Vladimir Petkovic : le coach bordelais va devoir rapidement trouver une solution à son milieu de terrain, ses latéraux et à son collectif. Trop de joueurs sont dans le confort en étant assurés de jouer (Onana, Mangas, Kwateng, Otavio etc). La concurrence doit aussi permettre de faire progresser le groupe, faut-il encore qu’elle soit mise en place.

Regarder le Débrief à Chaud :

 
COMMENTAIRES