Yann Karamoh, stop ou encore ?

Yann Karamoh, stop ou encore ?
06/02 - 16:36 | Il y a 3 mois

Après une première partie de saison convaincante qui demandait confirmation, Yann Karamoh connaît quelques difficultés depuis son retour de la trêve internationale.

Il y a un peu plus de six mois et demi, Yann Karamoh était arrivé en Gironde sous la forme d’un prêt sans option d’achat puisque les dirigeants de l’Inter souhaitaient prêter afin qu’il continue sa phase de progression. Dès les premières semaines de compétition, beaucoup de supporters ont été subjugués par les qualités du joueur formé au Stade Malherbe Caen en atteste ses premiers buts à Guingamp ou encore contre le FC Nantes en octobre dernier du côté de Stade Matmut Atlantique. Avec un François Kamano qui tardait à retrouver l’étendue de son talent durant le début de l’hiver, le jeune ailier droit français commençait à faire son petit bout de chemin à tel point que de l’autre côté des Alpes, on évoquait déjà que les Bordelais souhaitaient le conserver contre une somme avoisinant les 15 M€ à en croire les informations de la Gazzetta dello Sport. Après un match contre le Paris Saint-Germain où il a notamment brillé en délivrant une passe décisive, Yann Karamoh avait déjà dans un coin de la tête de retourner à l’Inter où il lance clairement un appel du pied au club nerazzurro en novembre dernier au quotidien régional Sud Ouest : "Beaucoup de gens à l’Inter me voient comme un futur joueur de l’équipe de France avec un gros potentiel. Ils n’ont pas envie de reproduire la même erreur qu’avec Philippe Coutinho".

Mais au retour de la trêve hivernale, l’ailier droit polyvalent connaît des difficultés à remettre sur le terrain les ingrédients du début de sa saison bordelaise. Plus individualiste et voulant faire la différence à lui seul, Karamoh est sur courant alternatif en étant capable du moins bon à l’image de ses occasions manquées contre l’OGC Nice à l’Allianz Riviera tout en étant capable de réaliser une action de soliste, dont lui seul a le secret, lorsqu’il inscrit le but victorieux à Angers en janvier dernier. Et de temps en temps, il peut donner quelques maux de tête à son staff lorsqu’il n’effectue pas les replis défensifs à l’image de ses 15 minutes (en seconde période) contre Strasbourg en Coupe de la Ligue où il n’a pas grandement aidé son compère Maxime Poundjé pour museler au maximum un Kenny Lala qui ne demandait qu’à avoir plus d’espaces libres dans le dos de la défense girondine. Mécontent de cette attitude, le duo Ricardo-Bedouet décide de le remplacer à la 60ème minute et de se passer de ses services pour le déplacement à Marseille à l’image de François Kamano qui avait fait également les frais de son marquage individuel sur le même Lala en Ligue 1 lors de la défaite bordelaise sur les terres alsaciennes.

Un repli défensif sur Lala qui n'a pas été digéré

Yann Karamoh s’est attiré les foudres de certains supporters bordelais avec ses stories sur le réseau social Instagram dans la journée de mardi. Si le joueur n’était pas dans le groupe, il a profité de sa non-convocation pour faire une escapade à Paris pour notamment aller voir sa famille. Deux jours auparavant, son agent italien évoquait qu’il était encore trop tôt pour prendre une réelle décision sur son futur avenir. Justement son avenir, certains médias italiens évoquaient la possibilité de voir l’Inter le rapatrier en Italie pour l’inclure dans la transaction Federico Chiesa. Le jeune international italien plaît aux Nerazzuri qui souhaiteraient le recruter pour la saison prochaine. Si pour l’heure rien n’est acté, une question réelle se pose : est-ce que les Girondins doivent le garder une saison supplémentaire ?

 

 
#Transferts #Yann Karamoh

Commentaires