Albert Riera poussé à se justifier après ses propos sur Zinédine Zidane

10/12 - 16:20 | Il y a 3 mois
Lors du point presse de jeudi matin, l'entraîneur des Girondins de Bordeaux, Albert Riera, a évoqué le coup de tête de Zidane sur Materazzi en finale de la Coupe du monde 2006. Le coach espagnol a publié ce vendredi un message revenant sur ses propos pour couper court à la polémique. Détails.
Albert Riera poussé à se justifier après ses propos sur Zinédine Zidane

© Iconsport

Voici le contexte. Interrogé par un journaliste sur les erreurs de ses joueurs, Rafal Straczek et Gaëtan Weissbeck dans le match à QRM, Riera a expliqué sa vision ce jeudi devant les médias. Il a parlé de l'action de Zidane en finale de Coupe du Monde pour comparer les actions entre elles. Extraits.

Albert Riera : "Zinedine Zidane, le meilleur joueur du monde, qu’est-ce qu’il a fait à la Coupe du monde ? Vous vous rappelez ? Ça, c’est une boulette (...) Faire une erreur technique, parce qu’il a reçu la passe ici avant de frapper et de prendre le but, pour moi, ce n’est pas une boulette . Tu crois qu’il voulait faire ça? Tu crois que Gaëtan voulait prendre un carton rouge? Que ce soit une erreur, bien. Qu’il soit arrivé en retard, bien. Mauvaise position, très bien. Tu crois que Rafa voulait prendre le but ? Qu’il veut casser ce groupe? C’est un accident. Trois accidents et alors, je fais quoi? On comprend les choses différemment dans la vie. Si on prend l’exemple de Zidane, pour moi, c’est une amende terrible. Mais combien de fois j’ai dit que le foot était un jeu d’erreurs?"

Il a publié ce vendredi un message sur Instagram en réaffirmant ses propos :

Albert Riera : "Pour préciser mon propos, les cartons rouges pour les actions de jeu et les erreurs techniques font partie du football et je les accepte. Ceux que je condamne dans le registre collectif d'équipe et j'ai donné l'exemple clair d'une de mes idoles lors d'une action loin du ballon, que nous pouvons contrôler, une insulte à un arbitre ou à un adversaire, des actions qui ne font pas gagner des matchs avec cela et vous quittez vos coéquipiers sans pouvoir rivaliser à 11 sur le terrain, ou vous les condamnez à perdre un match ou un championnat... j'insiste, c'est mon avis et la façon dont je gère mon groupe en tant qu'entraîneur ni le meilleur ni le pire. J'en profite pour envoyer un calin au grand Zidane."

Sa publication :

Capture d’écran 2023-12-10 à 16.12.54.png (3.07 MB)

 

>> Coupe de France : que faut-il retenir de la qualification des Girondins face à Angoulême ?