Christophe Schaad : "Lens a toujours l’ambition de gagner, peu importe le lieu du match"

Christophe Schaad : "Lens a toujours l’ambition de gagner, peu importe le lieu du match"
15/05 - 16:17 | Il y a 1 mois
Christophe Schaad journaliste pour le média Lensois.com a répondu à nos questions avant le match de dimanche à 21h entre Bordeaux et Lens.

Christophe (lensois.com), dans quel état est le RC Lens à l'aube d'affronter les Girondins de Bordeaux ?

Le Racing reste sur 2 défaites dont une difficile à digérer dans le derby contre Lille, avec un arbitrage qui a en a laissé plus d’un perplexe. Difficile d’en tirer des conclusions et la confiance ne paraît d’ailleurs pas ébranlée. D'autant plus qu'il s’agissait de Paris et de Lille, les 2 principaux candidats au titre. Au Parc, où Lens a pu lutter avec ses armes, l’équipe de Franck Haise n’avait vraiment pas à rougir de sa prestation.

Au niveau de l’effectif, il va manquer au moins 2 joueurs habituellement titulaires puisque Massadio Haïdara (blessé) et Florian Sotoca (suspendu) seront absents, tout comme Issiaga Sylla et Clément Michelin (suspendus).

"Lens peut s’assurer un billet européen dès ce week-end"

Quel est l'objectif des Sang et Or pour ce déplacement à Bordeaux ?

C’est ce qui est plaisant avec cette équipe même si comme toutes, elle a eu ses matches sans : il y a toujours l’ambition de gagner, peu importe, le lieu du match. C’est une équipe qui prend des risques, qui cherche à défendre en avançant. Les prises de risque lui ont parfois joué des tours, mais elle n’a pas froid aux yeux.

C’est une philosophie qui a accompagné toute sa saison, ça ne devrait pas changer à Bordeaux, d’autant que pour décrocher une  qualification européenne, les 3 points seraient précieux avant de recevoir Monaco. L’équipe peut d’ailleurs s’assurer un billet européen dès ce week-end, à condition de gagner et que Rennes s’incline à Monaco. L’avantage par rapport à la concurrence, c’est que les Lensois n’ont pas d’autre pression que celle qu’ils se mettent eux-mêmes par esprit de compétition. L’Europe serait une cerise sur le gâteau. Même sans elle, la saison serait de toute façon une réussite.

"Une équipe offensive et généreuse"

Comment joue l'équipe de Franck Haise ? Quel système sera utilisé face aux Girondins ?

Deux systèmes sont principalement ressortis cette saison : un 3-4-1-2 avec Gaël Kakuta à la baguette derrière un duo d’attaque, puis un 3-5-2 qui a permis à l’équipe de trouver un peu plus d’équilibre après avoir connu quelques problèmes sur le plan défensive. Il s’articule en général avec un trio de milieu composé de Cheick Doucouré entouré de Yannick Cahuzac et Seko Fofana, alors que Gaël Kakuta intègre l’attaque à 2 dans ses conditions. En général, c’est ce système qui est privilégié ces dernières semaines, mais cela dépend aussi beaucoup des hommes à disposition.

Malgré la présence de 3 défenseurs centraux et de 2 latéraux, il ne faut vraiment pas y voir une défense à 5. Les latéraux sont très portés vers l’avant, notamment le très tranchant Jonathan Clauss. On a été gâté cette année à Lens, avec un jeu porté vers l’avant même si au fil des mois, l’équipe a montré qu’elle sait adopter d’autre posture et ne peut pas se résumer à ça. Il y a de l’enthousiasme et aussi cette capacité à ne pas renoncer dans les moments difficiles. Dans l’esprit, c’est une équipe de Lens qui correspond à ce qu’on attend dans ce club : offensive et généreuse. Les supporters se retrouvent en elle, ça n’a pas été si souvent que ça le cas ces dernières années…

haise-franck.jpg (19 KB)
Franck Haise, entraîneur du RC Lens @IMAGO

Enfin, quels sont les joueurs à surveiller côté lensois ?

Beaucoup de joueurs sont mis en lumière cette saison au RC Lens. Kakuta, Fofana, Kalimuendo, Badé, Clauss…. On peut saisir l’occasion de ce match à Bordeaux pour parler d’un ancien des Girondins : Jonathan Gradit. Bien que défenseur, il contribue au jeu tourné vers l’avant du Racing. Ses statistiques offensives sont trompeuses. Il ne marque pas, mais c’est un défenseur qui a un réel apport dans ce domaine avec ses remontées de balle depuis son poste, à droite de la défense à 3. Ici, on l’appelle « la perceuse ». Il a fait une bonne saison.

Il y a aussi Ignatius Ganago, l’un des hommes forts du début de saison, stoppé net dans son élan par des blessures, mais il semble retrouver une bonne dynamique. Franck Haise a du choix devant avec ce retour de l’ancien niçois… Cheick Doucouré confirme son énorme potentiel au milieu, c’est un jeune joueur qui monte vraiment en gamme aux côtés de joueurs plus expérimentés.

À Lire : une piste en moins pour les Girondins ?

COMMENTAIRES