D1F : un dernier match décevant des Girondines qui s'inclinent à Guingamp

D1F : un dernier match décevant des Girondines qui s'inclinent à Guingamp
05/06 - 17:03 | Il y a 4 mois
Cet après-midi nos Girondines se sont déplacées à Guingamp à l’occasion de la dernière journée de D1 Arkema. Ce match n'avait pas d’enjeux, mais l'entraîneur des Girondins comptait quand même revenir de Bretagne avec un bon résultat. Pourtant, Bordeaux s'est incliné 4 buts à 2.

Après un début de match calme, c'est avec l’ouverture du score guingampaise d’Alisson Peniguel à la 32e minute que le match se lance. En effet, deux minutes après cette ouverture du score, notre attaquante jamaïcaine va chercher son trophée de meilleure buteuse du championnat en inscrivant son 22e but de la saison.

Malgré un poteau des Guingampaises, les deux équipes rentrent au vestiaire sur un match nul (1-1).

Une deuxième mi-temps agitée 

Au retour des vestiaires, Bordeaux ne se créer pas d’occasions franches avant le but de notre attaquante Claire Lavogez. Elle donne l’avantage 2-1 à Bordeaux. Dès cet instant, le match s’emballe, juste près une énorme occasion de Claire Lavogez face au but vide qui aurait permis aux Girondines de faire le break.

Finalement, les Guingampaises poussent et frappent une nouvelle fois un montant. Quelques minutes plus tard, à la 72e minute, un superbe retourné d'Alisson Peniguel vient égaliser et offrir un doublé. Encore sonnées par ce superbe but guingampais, nos Girondines encaissent à la 73e minute un nouveau but. C'est une volée à l'entrée de la surface de Heloise Mansuy qui permet à Guingamp de reprendre l’avantage 3-2.

Une triste fin de match

Le dernier quart d’heure est plus calme où les Girondines tentent de remettre le pied sur le ballon. Elles loupent encore une occasion, un face-à-face avec Katja Snoeijs, qui aurait permis aux Bordelaises d'égaliser. Entrée en jeu à la 88e, la jeune Dialamba Diaby âgée de 19 ans marque à la 90e minute et termine le match. Victoire 4-2 des Guingampaises à domicile face à Bordeaux.

Jonathan D’Agostino : "Benoît Costil, il s'est investi malgré tout"

#Féminines COMMENTAIRES