Data Girondins : focus sur les performances de Gaëtan Weissbeck

05/12 - 10:05 | Il y a 3 mois
Au menu de ce deuxième Data Girondins de la journée (on vous gâte), nous vous proposons un focus sur les statistiques avancées des performances de Gaëtan Weissbeck face à Troyes, depuis le début de la saison, et à Sochaux la saison dernière. Essayons d’analyser et de comprendre.
Data Girondins : focus sur les performances de Gaëtan Weissbeck

© Iconsport

Pour débuter, voici deux éléments de vocabulaire :

Les actions progressives : elles font gagner au moins 30 mètres vers le but adverse si cela part de sa moitié de terrain. Elles font gagner au moins 15 mètres d’une moitié de terrain à l'autre, et elles font gagner 10 mètres quand c’est dans la moitié de terrain adverse.

Actions défensives réussies : duels gagnés à l’épaule, interception, tacle glissé réussi, tir bloqué, tout type d’intervention défensive.

 

>> Data Girondins : Albert Riera a-t-il raison ?

 

Infographie

 

Weissbeck-vs-troyes.gif (206 KB)
Performance face à Troyes comparée à sa performance moyenne depuis le début de la saison

 

Commentaires : Deuxième attaquant ou relayeur, les performances des Gaëtan Weissbeck interrogent les observateurs et supporters, car Bordeaux attend plus de ce joueur dans la conduite du jeu. Il semble ne pas avoir encore trouvé sa place dans le collectif des Girondins.

Face à Troyes, Gaëtan Weissbeck a gagné plus de duels défensifs (67%) et a donné de meilleurs ballons de buts que lors des matchs précédents (Expected Assist 0,45). Toutefois, il a été moins propre dans la passe et sa qualité technique. Enfin, il a manqué d’espace pour réaliser des courses progressives dans le jeu.

Le Weissbeck de Sochaux différents du Weissbeck de Bordeaux ?

 

On a voulu comparer sur les mêmes données, les performances de Gaëtan Weissbeck à Sochaux et à Bordeaux. Il faut rester prudent pour plusieurs raisons.

Moins de temps de jeu : on remarque qu’il touchait 70 ballons par match à Sochaux la saison dernière contre seulement 43 ballons par match aux Girondins cette saison. Attention, à Sochaux il jouait tous les matchs du début à la fin, alors qu’aux Girondins il n'a fait que 4 matchs pleins. C’est mathématique, si tu joues plus longtemps, tu touches plus de ballons. La différence s’explique en grande partie par son temps de jeu.

Pas les mêmes partenaires : à Sochaux il n’avait ni les mêmes partenaires (Mauricio, Sissoko, Alvero, Kalulu, Doumbia, Ndiaye) ni la même animation de jeu. Il occupait le cœur du jeu, et aussi l’espace dans le dos des défenseurs. Par contre, le FCSM jouait aussi avec la possession du ballon. Aujourd’hui, le manque d'automatisme et de complémentarité avec ses partenaires ne facilite pas les échanges et interactions sur le terrain.

Au final en moyenne sur sa saison sochalienne, il était meilleur dans les courses progressives (1,57 par match à Sochaux versus 1,13 avec Bordeaux) et les duels offensifs gagnés (1,66 à Sochaux contre 0,82 avec Bordeaux). Pour le reste c’est assez équivalent en termes de performances et difficilement comparable pour les raisons évoquées plus haut.

Ses performances moyennes à Sochaux saison 2022-2023 :

Expected Goals : 0.15
% Tirs cadrés : 24%

Passes réussies : 46.2
Expected assist : 0.15

Courses progressives : 1.57
Duels offensifs remportés : 1.66

% Duels aériens remportés : 29.6
% Duels défensifs reportés : 54.5

% passes manquées : 13.8
% ballons perdus : 19.5

N.P

 

#Data Girondins