Denis Brudieux (Club Scapulaire) : "Gérard Lopez nous a fait confiance"

21/10 - 21:30 | Il y a 2 mois
Denis Brudieux cofondateur du club scapulaire était l'invité du Talk lundi soir sur WebGirondins. Il a fait le point avec nous sur la situation de ce regroupement d’entrepreneurs locaux et sur leur prochaine entrée dans le capital des Girondins de Bordeaux.

Ne vous proposons un extrait de son intervention dans la vidéo avec cet article ou de lire une partie de son interview.

WG : Denis, pouvez-vous nous rappeler comment est né ce projet du Club Scapulaire ?

Denis Brudieux : L'idée du club scapulaire vient de Benjamin Gufflet qui est un homme d'affaires bordelais, joueur de foot et ancien président du BO. Le rachat des Girondins de Bordeaux faisait peur et on se demandait à quelle sauce les Girondins de Bordeaux allaient être mangés. C'est en discutant avec Bruno Fievet qui avait un projet de reprise plutôt identitaire, que Benjamin Gufflet a eu l'idée de développer et de fédérer l'ensemble de la communauté girondine autour d'un projet idéal pour le club.

Il serait décorrélé de tout repreneur pour soutenir Bruno Fiévet si ce dernier est resté dans la course, où être un interlocuteur fort pour d'autres potentiels repreneurs qui avaient eux aussi besoin de cette caution locale.


"J’aide mon club, et je le sauve en amenant de l'argent"

Combien cela regroupe d'entrepreneurs aujourd'hui ?

L'objectif est de fédérer 300 à 400 entrepreneurs locaux autour de ce projet. Mais il faut préciser ce qu'est le Club scapulaire. C'est un groupement l'interface entre le club et sa communauté. L’idée est d'être un intermédiaire pour l'ensemble de sa communauté et de fédérer l'ensemble des forces vives autour des Girondins de Bordeaux. C'est une construction sociale, philosophique et pragmatique.

Les moyens sont doubles. C'est d'abord le capital en permettant à l'ensemble des Entrepreneurs locaux d'investir dans le capital du club via le club Scapulaire. C’est un apport capitalistique. J’aide mon club, et je le sauve en amenant de l'argent par le biais du capital.

"Garant d’une identité et d'un modèle de développement du club"

Et le deuxième qui me semble important, c’est d'être un garant, une espèce de label Girondins. C'est un gage de qualité qui s’appuie sur l'origine. Par rapport aux dangers que représentent les flux capitalistes étrangers, avoir un groupement indépendant garant d’une identité et d'un modèle de développement du club et qui reste à l'extérieur du club était fondamental.

Quel montant avez vous levé aujourd'hui ?

Je ne peux pas donner le montant que nous avons réuni aujourd’hui, car il varie tous les jours.

COMPOS D'ÉQUIPES (21).jpg (133 KB)
Document Club Scapulaire 2021

 

Pourquoi avoir soutenu le projet de Gérard Lopez ?

Nous avons discuté avec l'ensemble des repreneurs potentiels et donc avec Gérard Lopez. Il nous a semblé que le projet de Gérard Lopez il était le plus adapté, le plus proche, et le plus compatible avec ce que nous défendions.

Tout d'abord, au niveau sportif sa réussite est indéniable et exceptionnelle par rapport à ce qu'il a fait avec le LOSC (qualification en Ligue des Champions, un titre de Champion de France). Comme tout le travail que nous pouvons faire autour du club n'a de sens que si le sportif existe, cette caution sportive est un argument de choix. Il a aussi affiché la volonté de s'appuyer sur l'environnement local pour développer le club comme à Lille. Nous avions alors fait un communiqué de presse commun afin de le soutenir.

"Nous sommes en complète collaboration avec le club"

L'entrée dans le club est prévue fin novembre c'est bien ça ?

Par conséquent, le club scapulaire ainsi que les Girondins ont accès un processus d'entrée capitalistique assujetti à une collecte de fonds et d’investissement liés au membre du Club Scapulaire. Il y a un closing fin novembre qui est prévu avec une certaine somme (NDLR Le 30 novembre). Je suis tout à fait confiant sur la capacité du Club Scapulaire à regrouper les fonds nécessaires. Notre mouvement est irréversible, le Club Scapulaire est une construction pérenne. L'engouement est énorme.

Il faut ajouter que nous sommes en complète collaboration avec le club. Si on existe, c'est aussi parce que le club l'a décidé. C'est aussi parce que Gérard Lopez nous a fait confiance, parce que nous avons adhéré à son projet. Il est conscient que nous sommes capables d’amener des fonds supplémentaires aux Girondins de Bordeaux. 

N.P

L'émission complète à écouter ci-dessous :

COMMENTAIRES