Des prestations trop inégales pour les Girondins [joueur par joueur]

07/11 - 01:18 | Il y a 3 mois
Les Girondins de Bordeaux s'inclinent face au PSG sur leur terrain 3 buts à 2. Menés 3 à 0 à la 63’, les joueurs de Petkovic se sont réveillés un peu tard. Regardons les performances joueur par joueur.

Benoît Costil : Le gardien bordelais n’a pas subi beaucoup de tirs (5 cadrés) mais il a encaissé trois buts. Il fait une parade à la 54’ devant Neymar. De plus, il n'a pas réussi à mobiliser l'équipe dans les mauvais moments. C'est dommage, car il peut permettre aux joueurs de 1xbet de profiter d'avantages sur ses performances.

Stian Gregersen : Gros match du défenseur norvégien. Rapide dans ses déplacements, il a gagné des duels décisifs face à Mbappé et Neymar en deuxième mi-temps. Ainsi, il évite à Bordeaux de sombrer un peu plus au score.

Laurent Koscielny : deux duels gagnés seulement, mais il fait des interceptions. Sur le troisième but, il lâche sa position et ouvre une brèche à Mbappé qui marque. Il a laissé l'organisation de jeu se liquéfier à partir de la 25e minute sans replacer ses joueurs.

Ricardo Mangas : Trop attentiste sur l'ouverture du score, il défend sans agressivité et laisse le temps aux Parisiens de centrer. Bordeaux l’a payé cash. De plus, il n'apporte pas grand-chose offensivement. Remplacé par Mbaye Niang à la 68e. L’ancien Rennais amène sa dimension physique et bouscule la défense parisienne. Il marque son premier but avec les Girondins sur une belle combinaison avec Jimmy Briand.

Enock Kwateng : Il a regardé les attaquants parisiens jouer plus tôt que de défendre avec agressivité. Neymar a su en profiter pour marquer. Il a souffert tout le match face au brésilien.

Timothée Pembele : Aligné au poste de milieu droit, il n’a pas gagné un seul duel au sol, et seulement un duel dans les airs. Pire, il a joué la partition solo plutôt que collective en délaissant complètement le placement tactique. Remplacé par Gideon Mensah à la mi-temps. Positionné à gauche, ce dernier a amené plus de justesse technique et tactique.

Junior Onana : 20 bonnes minutes, et puis plus rien. Dépassé par le milieu de terrain parisien, il s’est même permis des dribbles inutiles en deuxième mi-temps. En effet, alors qu’il doit relancer vite, il a du temps et des solutions, il veut briller au détriment du collectif. Ainsi, il va faire des dribbles inutiles et mal maîtrisés, il perd un ballon dangereux. Attention car le signal envoyé à ses coéquipiers n’est pas bon. Remplacé par Fransergio à la 86’


Vladimir Petkovic : “Ce que j’ai vu ce soir nous donne de l’espoir”


Otavio : Nouveau match fade pour le brésilien. Seulement deux duels gagnés, des courses sans réelle détermination et efficacité défensive tactique. Il ne comprend plus le jeu de l’équipe. Remplacé par Rémi Oudin à la 68e.

Yacine Adli : Il est passeur décisif sur le but d’Alberh Elis, et il a joué toute la rencontre. Il touche beaucoup de ballons dans ce match (83) et en perd 19. Il veut trop en faire parfois, c’est dommage. Il cherche encore sa place dans le collectif bordelais.

Javairo Dilrosun : 79 minutes de jeu et seulement 39 ballons joués avec 13 pertes de balles. Lui aussi, a tendance à vouloir briller et faire la différence individuellement au lieu de jouer collectif. Ses partenaires sont souvent mieux placés que lui. Remplacé par Jimmy Briand à la 79’. Ce dernier est à l’origine du but de Mbaye Niang avec un jeu de redoublement de passes. Il est passeur décisif. Son sens du jeu est largement au-dessus de la plupart des joueurs de l’effectif.

Alberth Elis : gros match de l’international hondurien. 18 duels gagnés. Aucun autre joueur ne fait mieux dans ce match. Il a immédiatement imposé sa puissance à la défense parisienne. Aligné dans l'axe, il brille lorsqu’il est replacé sur un côté. Il marque un but qui récompense sa belle performance.

Vladimir Petkovic : sa composition de départ surprend car il s'entête à positionner Alberth Elis dans l’axe de l'attaque alors que ce n’est pas sa position préférentielle. De plus, il rattrape son erreur à la mi-temps en sortant Pembele mais c’est trop tard car Bordeaux est déjà mené au score. En outre, il met Tom Lacoux en tribune alors que le Bordelais aurait pu apporter plus de détermination au collectif. Enfin, il réagit trop tard dans ses changements en attaque, car Bordeaux est déjà mené 3 à 0. Il va devoir être plus efficace dans ses choix car son équipe a un rythme de relégable.

Regarder le Débrief à Chaud :