Girondins : “Jérémy Livolant est une erreur de casting”

29/05 - 19:41 | Il y a 2 mois
Lors du Talk, diffusé sur WebGirondins, le chroniqueur Jonathan D’Agostino s’est attardé sur la première saison de la recrue estivale des Girondins de Bordeaux, Jérémy Livolant.
Girondins : “Jérémy Livolant est une erreur de casting”

© Iconsport

Écoutez ou lisez ses propos :

Auteur de 5 buts et 5 passes décisives cette saison, l’ancien Breton a déçu grandement les observateurs du club.

Au-delà d’une ligne de statistique plutôt correcte pour une première saison chez les Marine et Blanc, c’est son manque d’impact lors des rencontres importantes qui lui est reproché.

Jonathan D’Agostino sur le Talk : “Je pense que Livolant est une erreur de casting par rapport à notre style de jeu. C’est un joueur qui a été mal utilisé, c’est plus un joueur de profondeur et de transition, pas de possession. Livolant a besoin de rythme dans les matchs, mais avec Bordeaux, il n’y a pas de rythme, surtout depuis Riera. Il faut du mouvement autour de lui, il ne va pas te réveiller tout seul dans un match. C’est un joueur qui aurait pu être intéressant dans un système avec des combinaisons, des “passes et va” et des unes-deux avec le latéral.”

Un attaquant pas utilisé de manière préférentielle

“Quand il a été replacé de manière plus axiale en fin de saison, il a été plus intéressant. Tout de même, lors des duels avec le gardien, on ressentait son manque de confiance. Mais c'est un bon joueur de Ligue 2, pas plus. Il n’a juste pas été utilisé à bon escient. Jérémy Livolant n’est pas fait pour une équipe qui veut dominer le championnat par la possession. Il était trop isolé sur son côté, alors que c'est un joueur qui a besoin d'être plus présent dans la surface. On a pu le constater notamment l’année dernière avec Guingamp, où il avait beaucoup de situations à l'entrée de la surface contrairement à cette année. C'est un joueur que je n’ai pas reconnu par rapport à la saison passée à l’instar de Weissbeck.”

Qu'en pensez-vous ? Dites-le-nous dans les commentaires.

>> Interview - Gabriel Gerinte : "J'ai découvert Albert Riera dans la difficulté"