Girondins : une suspension qui peut tout chambouler ?

Girondins : une suspension qui peut tout chambouler ?
11/04 - 16:46 | Il y a 1 semaine

Hier soir, la commission de discipline de la LFP a donné son verdict avec la confirmation de deux matches de suspension pour Pablo qui a reçu un carton rouge contre l’Olympique de Marseille suite à son duel avec Mario Balotelli. Décryptage.

Nous sommes à une quinzaine de minutes de la fin de la rencontre contre l’Olympique de Marseille et les Girondins de Bordeaux mènent par deux buts d’écart. Personne ne pouvait se douter que l’entrée de Mario Balotelli pouvait provoquer un tumultueux duel avec Pablo. Après quelques échanges physiques et un nez cassé, le défenseur brésilien veut se faire justice lui même et commet l’irréparable en bousculant l’attaquant italien. L’arbitre de la rencontre sort directement le carton rouge au défenseur bordelais suite à la charge de ce dernier. Si les Marine et Blanc sortent de cette rencontre avec la première victoire de Paulo Sousa, le club au scapulaire va rapidement prendre le taureau par les cornes en exigeant que l’affaire soit tirée au claire pour éviter des matches de suspension trop importants. Car en Gironde, on se souvient de la suspension de Kalu qui avait écopé de trois matches fermes suite à un carton rouge reçu à l’Orange Vélodrôme. Cette fois-ci, la commission de discipline a préféré blanchir Mario Balotelli et donner deux matches de suspension à Pablo. Mais Joe DaGrosa tape déjà du poing sur la table en prétextant que le défenseur brésilien ne mérite pas cette suspension : "J'ai beaucoup de respect pour la Ligue, mais il est incompréhensible que Pablo, après s'être cassé le nez, se voit imposer une suspension de deux matchs. J'espère sincèrement que Bordeaux et ses joueurs seront davantage respectés par toutes les parties concernées", a expliqué le patron de GACP via son compte Twitter.

Après la rencontre, Pablo n’avait pas hésité à s’expliquer auprès des journalistes en zone mixte pour expliquer son geste : "Balotelli ? Il m’a donné un coup de poing, je sentais que j’avais beaucoup de sang, mais l’arbitre m’a donné un carton jaune. Quand je suis rentré, Balotelli était devant moi, je suis passé et j’ai mis le coup d’épaule. Il est tombé. J’ai vraiment besoin que l’arbitre regarde la vidéo, le sang il ne coule pas tout seul ! (…) Je pense que je suis calme quand je suis sur le terrain, je regarde tout le temps le ballon, je ne suis pas un joueur qui fait mal. C’est pour ça que je me suis énervé, après le match, tout le monde était content, mais j’étais un peu à côté en train de réfléchir", éclaircissait l’international brésilien. Mais d’après les informations du journal 20 minutes, les Girondins ne vont pas en rester là et feront appel de la décision pour réévaluer cette sanction à la commission supérieure d’appel de la Fédération Française de Football. Ce cas n’est pas sans rappeler le passé et la suspension de Malcom la saison passée suite à son « plongeon » dans la surface contre l’Olympique Lyonnais. Alors que le désormais joueur du Barça avait écopé d’un match de suspension et un autre avec sursis, le club au scapulaire avait décidé de faire appel de la décision. Au lieu de réduire la peine, Malcom avait reçu un deuxième match de suspension.

Retour vers un 4-2-3-1 contre l’AS Saint-Étienne ?

En attendant le rejugement en commission, Pablo va déjà purger une rencontre avec le déplacement à Saint-Étienne. Il s’agit d’un vrai casse-tête pour Paulo Sousa avec la suspension  également de Vukasin Jovanovic. Pour colmater les brèches, le technicien portugais pourrait songer à repasser à une défense à 4 (ndlr : schéma testé lors de l’entraînement de mardi). En plus de ces deux suspensions, celle de Nicolas De Préville est également préoccupante tant Sousa aime les qualités de projection de l’ancien joueur de Lille. Pour le remplacer, il pourrait songer aux qualités techniques de Yann Karamoh. Une vraie solution tant on se rappelle que son apport dans l’axe n’avait pas été réellement concluant du côté d’Amiens il y a une dizaine de jours. Si le nouvel homme fort des Girondins de Bordeaux a commencé à imposer un système à trois défenseurs, il n’aura (sans doute) d’autres choix que de repasser à un système de jeu plus classique. De temps à autre, le coach lusitanien n’avait pas hésité à jouer dans un schéma en 4-2-3-1 avec la Fiorentina. Une idée qui pourrait donner une chance à Zaydou Youssouf dans l’axe du milieu. Son utilisation sur un côté à Amiens n’a pas laissé un souvenir impérissable. Tout le contraire de sa rentrée contre l’Olympique de Marseille où le jeune joueur de Bordeaux avait même su se créer une occasion dans les derniers instants de la rencontre. À voir désormais si Paulo Sousa choisira cette option, mais la suspension de Pablo tombe bien mal tant le 3-4-2-1 commençait à donner de réelles réponses sur le Bordeaux de demain (et de la saison prochaine).

#Ligue1 #Pablo

Commentaires