Jonathan d’Agostino : “S'il n’y a pas de repreneurs pour les Girondins, on fait comment ?”

10/06 - 16:30 | Il y a 2 semaines
Le chroniqueur du Talk Jonathan d’Agostino s'est exprimé concernant l’ensemble des informations dont on dispose sur la reprise des Girondins de Bordeaux.

Lisez ses propos ci-dessous ou écoutez-le dans l'extrait vidéo avec cet article.

"Martin, il va falloir qu’il s’exprime un petit peu plus"

Jonathan d’Agostino : Martin, il va falloir qu’il s’exprime un petit peu plus. Parce qu'aujourd’hui, c’est compliqué il y a beaucoup d'informations qui ne servent pas à grand chose, beaucoup de contradictions. On sait que ce type de dossier, ce n’est pas censé être aussi médiatisé, donc on n’est pas censé avoir autant d’informations au départ."

"Nous ne sommes pas sauvés du tout"

"Maintenant, ce n’est pas parce que Triaud, j’ai beaucoup aimé sa présidence que j’ai envie de le revoir derrière. À un moment, il faut peut-être garder raison. Tout ce qu’il s'est passé avan,t on a vu ce que ça a amené derrière. On voit où on en est. Donc je ne suis pas sûr que revenir en arrière soit une bonne chose pour nous. Par rapport à ça, j’ai l’impression que malheureusement, ces gens ne voient que par leurs intérêts. Pour moi la priorité, c’est de sauver le club."

martin-21-2.jpg (52 KB)
Stéphane Martin au Matmut Atlantique @IMAGO

"Il faut se dire une chose, pour l’instant, nous ne sommes pas sauvés du tout. On doit passer devant la DNCG dans moins d’un mois. Où en est-on ? Que va-t-on présenter dans un mois ? S'il n’y a pas de repreneurs, on fait comment ? Il n’y a personne pour mettre le chèque comme ça a été fait auparavant. Il va falloir montrer quelque chose, si tu n’as rien à montrer, tu fais quoi ? Rien, économiquement, on a rien."

"Il n’y a rien de concret, rien de fiable"

"Ça serait bien que tout le monde se mette dans l'intérêt de dire, il y a peut-être un club a sauvé avant de vouloir construire quelque chose derrière. On peut parler du sportif, du stade, mais le rachat ça en est où ? On a aucune information, on a rien. Apparemment la Data Room, elle est sortie il y a 1 semaine, on ne sait rien. Je veux bien que certaines personnes s’avancent sur tel ou tel dossier, mais pour l’instant, il n’y a rien de concret, rien de fiable, pour l’instant, c’est de la fumée que l’on entend.

Parce que c’est bien beau de s’exprimer à droite à gauche, mais pour l’instant, il n’y a rien de concret. Martin, il peut te vendre du rêve, mais derrière, tu as une coquille vide, c’est possible aussi. À un moment, ça serait bien qu’il y ait des choses concrètes et ces choses concrètes, on les aura le 30 juin ou première semaine de juillet quand il faudra les montrer à la DNCG."

Manu Giudicelli quitte les Girondins de Bordeaux pour le SCO Angers

COMMENTAIRES