La petite pique de Pierre Hurmic à Alain Juppé à propos du stade

26/05 - 14:03 | Il y a 2 mois

Dans le Talk lundi soir, Pierre Hurmic est revenu sur la construction du nouveau stade à Bordeaux. Il a précisé s'être toujours opposé à l'aménagement du Matmut Atlantique. Extraits.

"C'est un atout formidable pour une ville d'avoir un stade en coeur de ville. Le Foot est un sport populaire. On ne peut pas imposer aux gens d'aller dans une zone commerciale avec des moyens de transport compliqués. Dans mon quartier je connais beaucoup de monde qui allait au stade Chaban Delmas à pied. Le jour où on a construit le Matmut ils ont dit "c'est fini, je ne vais pas prendre le tramway serré, la voiture pour être dans les bouchons, le vélo naturellement..." Il y a des gens qui n'ont plus vu de match de Football à Bordeaux à partir du moment où on a transféré le stade à Bordeaux lac."

Une hérésie financière

"Je pense que c'était une hérésie financière, ça coûte très cher, on va le payer pendant 30 ans. Un stade beaucoup trop important, 42 000 places, la jauge moyenne c'est 17 ou 18 000 places si je ne me trompe pas. Pour une équipe c'est mieux de jouer dans un stade qui est plein, qui est bien rempli, où il y a une bonne ambiance que dans ce stade où 2 places sur 3 sont vides. Je pense que ce plan financier est une très mauvaise affaire, ça a surtout rempli les caisses du BTP en accord avec les organisateurs de l'UEFA, ils ont fait une très bonne affaire. L'UEFA n'a pas mis d'argent dans l'aventure et ils ont réalisé plus d'un milliard de bénéfice à l'occasion."

Des répercussions à long terme

"Quelles ont été les répercussions locales ? Nous on a payé, on s'est endetté pendant 30 ans pour construire ce stade de 42 000 places à Bordeaux lac. Donc je persiste à penser que c'était une très mauvaise affaire et Alain Juppé me disait régulièrement "Monsieur Hurmic c'est l'histoire qui nous départagera, mais dans quelques années vous allez manger votre chapeau tellement le succès du grand stade sera évident." Je crois que jusqu'à présent celui qui doit être le plus en appétit c'est lui."

À lire : Pierre Hurmic demande à King Street de départ de Frédéric Longuépée

#Club

Commentaires