La situation financière des Girondins toujours très inquiétante

14/01 - 11:00 | Il y a 7 mois
Le journal Sud-Ouest a fait le point sur les finances des Marine et Blanc. Le quotidien régional parle de "trajectoire de faillite" pour le FCGB.
La situation financière des Girondins toujours très inquiétante

© Iconsport

Sauvés de justesse d’un redressement judiciaire par le rachat du club par Gérard Lopez, les Girondins de Bordeaux sont toujours très fragiles financièrement. L’homme d’affaires luxembourgeois devra trouver le moyen de combler un déficit de 58 millions d’euros, selon le quotidien régional.

Pas de danger imminent


Pour autant, l’avenir des Marine et Blanc n’est pas menacé à court terme. En effet, le processus de rachat du club a permis d'étaler voire de repousser certains paiements. Ainsi, selon le processus de reprise du club, les Girondins de Bordeaux ne paieront pas le loyer complet du Matmut Atlantique jusqu’en 2025. À cela, s’ajoute l'étalement des cotisations que doit le club à l’Urssaf.

Un déficit de 58 millions d’euros à combler


Bordeaux a donc un peu moins la tête sous l’eau mais le club va devoir trouver ces fameux 58 millions d'euros. Les dirigeants bordelais avancent que ce déficit sera réduit à 43 millions d’euros grâce aux transferts. En effet, Gérard Lopez mise beaucoup sur les transferts d’Aurélien Tchouameni et de Jules Koundé, cet été. Pour rappel, les Girondins détiennent un pourcentage à la revente de 20%. Dans le meilleur des cas, Bordeaux peut espérer récupérer environ 15 M€ selon les montants des transferts.

À noter que la valeur des actifs (joueurs) bordelais n’a pas augmenté. Il paraît donc utopique de faire une plus-value sur les recrues arrivées cet été (Onana, Élis, Gregersen). Néanmoins, le joueur le mieux placé serait Alberth Elis. Comme nous l'avons déjà écrit. Bordeaux peut le transférer cet été après avoir levé son option d'achat.

Enfin, il n’est pas exclu que Gérard Lopez s’endette un peu plus pour combler les pertes. D’autant plus que le club n’a pas réalisé son objectif concernant la réduction de son effectif que ce soit sur les terrains ou du côté de l'administratif.

 


Mercato : Tainara s’engage officiellement avec Bordeaux