Les Girondins à côté de la plaque [Joueur par joueur Lens - Bordeaux]

Les Girondins à côté de la plaque [Joueur par joueur Lens - Bordeaux]
19/09 - 20:28 | Il y a 1 mois
Face au promu lensois, les Girondins de Bordeaux n’ont jamais existé. Les hommes de Gasset ont montré un visage très inquiétant autant offensivement (une habitude) que dans l’intensité. La saison risque d'être longue. 

Benoit Costil : le score aurait pu être 6 ou 7 à 0 pour Lens sans le gardien bordelais. Le seul joueur à la hauteur d’un match de football professionnel. 

Youssouf Sabaly : depuis le début de saison, Youssouf Sabaly montait en puissance, mais aujourd’hui à l’image de son équipe, l’international sénégalais est totalement passé à côté de son match. Les Lensois ont souvent trouvé des espaces sur son côté (comme à gauche d’ailleurs). Match sans pour lui aussi. 

Paul Baysse : beaucoup moins serein que lors de ses premiers matches, Paul Baysse a fait sa spéciale : carton rouge + penalty. Il a laissé les siens à dix à l’heure de jeu. Pourtant, le défenseur ne semblait pas forcément à côté de son match jusque-là. On notera tout de même que la décision de l’arbitre du jour a semblé quand même très sévère. 

Laurent Koscielny : le capitaine de l’équipe aura essayé tant bien que mal de tenir sa défense aujourd’hui. Il a semblé un peu moins appliqué dans son placement notamment.

Loris Benito : on aurait pu penser que son match face à Lyon allait lui redonner confiance et pourtant, Loris Benito a fait du Loris Benito. Match nul pour lui. En retard dans ses interventions, erreurs de placements… la totale. 

Otavio : Le Brésilien a beaucoup souffert dans l’entrejeu. Son adversaire du soir, Gael Kakuta, s’est littéralement baladé dans la défense bordelaise. Toujours en retard, Otavio n’a pas su gratter des précieux ballons comme il le fait souvent. Il sera suspendu face à Dijon après un énième carton jaune.  

-> Regarder le Le debrief à Chaud de Lens - Bordeaux

Toma Basic : dominé comme le reste de son équipe, le Croate a quitté ses partenaires avant la demi-heure de jeu après une blessure. 

Yacine Adli : Alors qu’on attendait Ruben Pardo à ce poste, Jean-Louis Gasset avait décidé de faire le choix de Adli. Un choix qui n’a pas payé puisque le jeune milieu n’a jamais su être intéressant. Il n’a pas su apporter sa touche technique. Sa position sur le terrain n’a pas aidé puisqu’il n’a jamais touché le ballon dans la deuxième moitié de terrain. 

Nicolas De Preville : Nicolas de Preville d’un côté, Gael Kakuta de l’autre. La différence est criante et elle fait mal. Face à Lens, l’ancien Rémois aura encore une fois eu tout faux. Trop d’erreur technique, des mauvais choix, des mauvais contrôles… Bref tout ce qu’il ne faut pas à ce poste. Remplacé par Josh Maja à la 81ᵉ. Josh n’a pas eu l’occasion de se montrer dans une fin de match ou même en courant derrière le score, les Girondins n’ont jamais accompagné une seule offensive.

Remi Oudin : une faute grossière qui offre l’ouverture du score à Lens. Rien d’autre à ajouter sur son match. Comme depuis le début de saison, Remi Oudin joue dans un rôle de piston puisque Bordeaux n’a aucun latéral gauche dans son effectif. Remplacé par Samuel Kalu à la 81ᵉ minute. L’ailier n’aura eu que très peu de ballons, mais aura su placer une très belle tête pour réduire le score en fin de match. Un but qui on l’espère donnera de la confiance au seul ailier de l’effectif. 

Hwang Ui-Jo : sans doute l’un des pires bordelais sur le terrain aujourd’hui. Dominé dans absolument tous les compartiments du jeu, le Sud-Coréen n’a jamais fait un seul bon choix. Des dizaines de ballons perdus, des passes ratées. Bref, un match indigne d’un joueur professionnel et qui confirme que Hwang n’y est absolument pas en ce début de saison. Remplacé par Ruben Pardo à la 81ᵉ. L’espagnol n’a pas eu l’occasion de se montrer. 

Jimmy Briand : Jimmy Briand n’aura eu aucune occasion à se mettre sous la dent, comme l’équipe d’ailleurs. Pas étonnant quand on voit l’animation offensive. Il aura eu le mérite d’essayer d’aider l’équipe contrairement à ses compères d’attaque. Remplacé par Pablo à la 60ᵉ. Le Brésilien de retour de blessure a retrouvé des sensations, c’est tout ce qui compte pour lui surtout dans ce contexte.

Jean-Louis Gasset : au-delà des joueurs, Jean-Louis Gasset a une responsabilité certaine dans cette défaite. Sa composition de départ ne présageait rien de bon. Elle laissait clairement sous-entendre que l’équipe n’allait faire que subir. Ses changements ont aussi été inoffensifs. Il n’a jamais vraiment corrigé les problèmes de l’équipe pourtant criants dès le début du match.

H.B

Commentaires