Les Girondins finissent mal l’année [Joueur par Joueur Bordeaux-Reims]

23/12 - 22:16 | Il y a 1 mois
Avant la trêve, les Girondins rêvaient d’enchaîner une deuxième victoire consécutive. Ils n'auront finalement pas réalisé la passe de deux qui leur échappe depuis janvier 2019. Les Girondins s'inclinent piteusement (1-3) sur sa pelouse face à Reims, 17e de Ligue 1 avant la rencontre.

Benoît Costil : Le capitaine des Girondins n’a pas été aidé par ses partenaires. Il a été décisif à quelques reprises. Mais sur les buts marqués par Reims, il ne peut presque rien faire. Sur la frappe qui a amené le second but, il aurait pu mieux s’entreprendre de façon à ne pas la renvoyer sur Dia.

Youssouf Sabaly : Le latéral droit a vécu une soirée compliquée sur son côté. Il a souvent été mis en difficulté par les percussions des joueurs rémois. Il est notamment passif sur le second but concédé qui vient de son côté.

Pablo : À l’image de l’équipe, le défenseur brésilien n’a pas fait la prestation attendue. Il a fait de nombreuses erreurs individuelles notamment sur le premier but de Reims. En effet, il est en retard dans son marquage sur Abdelhamid lors du corner. Une performance qui contraste avec celle contre Strasbourg.

Paul Baysse : Il a semblé plus être dans le match que son homologue brésilien à l’image de son retour sur le premier contre dangereux de Reims à la 1re minute. Il a souvent dû aider Sabaly en difficulté sur son côté.

Loris Benito : Face à Reims, il s’est cantonné à ce qu’il sait faire, c’est-à-dire défendre. Dans son couloir, il n’a pas apporté beaucoup de choses à son équipe. Il est remplacé par Maxime Poundjé à la pause. Ce dernier n’a guère fait mieux que son partenaire. Il dévie même malencontreusement la frappe de Munetsi sur le dernier but rémois.

-> Suivez le Debrief à Chaud de Bordeaux - Reims

Yacine Adli : Jean-Louis Gasset l’a aligné au milieu de terrain pour pallier l’absence d’Otavio suspendu. En conférence de presse, il avait évoqué son manque de régularité. Il n’aura pas fait mentir son coach et confirme qu’il a encore une marge de progression. Il a cependant été décisif à la récupération sur la réduction du score. Il est remplacé par Tom Lacoux dans les arrêts de jeu.

Toma Basic : On commence à s’habituer quant aux performances du Croate. Il a été fantomatique au milieu de terrain. Il est tombé sur des joueurs rémois qui l’ont mis en difficulté pour relancer à l’image de Chavalerin. Très peu d'initiatives en attaque, il a encore une fois été décevant.

Mehdi Zerkane : L’international algérien a été peu en vue dans cette rencontre. Il a pris quelques initiatives en attaque. Mais il n’a pas pesé dans cette équipe qui a montré ses limites offensivement (1 seul tir en première mi-temps). Il sort à la pause, remplacé par Josh Maja. Le Nigérien ne s’est pas beaucoup montré sur le front de l’attaque.

Rémi Oudin : On l’a vu entreprendre plus de choses en attaque. Il avait confié en conférence de presse qu’il voulait se montrer davantage. Ça reste trop peu pour un joueur qui a été transféré pour 7 millions d’euros à l’hiver dernier. Il a enchaîné le bon et le moins bon. Dilane Bakwa le remplace à la 83e. Ce dernier ne se sera pas montré sur ces quelques minutes.

Hatem Ben Arfa : Comme à son habitude, il a beaucoup tenté sans être beaucoup en réussite. Malgré la pitoyable prestation des Girondins, il continue d’être décisif pour son équipe. En effet, il a encore été passeur décisif sur le but de Hwang.

Hwang Ui-jo : Il a alterné le bon et le moins bon. Il a été très peu en vue en première mi-temps où son activité habituelle n’était pas présente. Il loupe une occasion immanquable en début de seconde période. Il se rattrape peu après en réduisant la marque à la 73e. Son but vient sauver sa prestation globale qui a été assez pauvre. Il est remplacé par Amadou Traoré à la 83e. Ce dernier n’a pas eu le temps de se montrer.

Jean-Louis Gasset : Le coach voulait finir sur une bonne note avant la trêve pour passer les fêtes l’esprit tranquille. Sa composition d’équipe au départ était cohérente. Il a reconduit le même onze que contre Strasbourg. L’absence d’Otavio a pesé dans la balance lorsqu’il s’agissait de récupérer les ballons au milieu de terrain. Malgré tout, les joueurs n’ont aucune excuse et n’ont pas affiché le bon état d’esprit. Avec seulement un tir (non cadré) en première mi-temps, difficile de prétendre à un résultat aujourd’hui même face au 17e de Ligue 1.

Les Girondins prennent une claque bien méritée

Commentaires