Les Girondins retrouvent une solidarité [Joueur par joueur Rennes – Bordeaux]

20/11 - 21:10 | Il y a 2 semaines
Les Girondins se devaient de relever la tête et la mission s’annonçait difficile face à Rennes. À l’issue d’un match plutôt maîtrisé, les Marine et Blanc sont venus décrocher une victoire importante, non sans souffrance.

Benoit Costil : Des frayeurs, notre international français en a eu, lorsqu’à deux reprises le ballon est venu frapper ses montants. Mis à part ça, Costil a été très peu sollicité, et quand il l’était, il a fait preuve d’efficacité. Un match propre pour notre vice-capitaine.

Enock Kwateng : Souvent pris de vitesse sur le côté droit, Kwateng sort tout de même un match solide dans l’intensité. Volontaire, il s’est projeté vers l’avant à plusieurs reprises sur des incursions bordelaises. En gommant ses petits problèmes de positionnement, et en étant plus précis dans ses relances, il pourra prétendre avec plus de force à une place de titulaire au sein de cet effectif.

Paul Baysse : Titularisé à la place de Pablo, Baysse aura amené plus de sérénité que son compère brésilien ne l’a fait lors des derniers matchs. Présent dans les duels, ne laissant que peu d’espace aux attaquants rennais, il est encore une fois un acteur majeur de ce 7e clean sheet de l’équipe bordelaise.

Laurent Koscielny : À l’image de Baysse avec lequel il forme un binôme solide, l’ancien Gunner a été très robuste. Fidèle à lui-même et toujours aussi impliqué, il aura mis énormément d’impact à cette rencontre et apporté beaucoup de tranquillité à cette défense girondine.

Youssouf Sabaly : Replacé à gauche sur son pied faible, Sabaly aura montré un meilleur visage face à Rennes que lors de ses dernières performances. En première mi-temps, il a pas mal proposé, combinant souvent avec Kalu. Plutôt en place défensivement, il faut noter tout de même que les deux plus grosses opportunités rennaises viennent de son côté (Castillo à la 42e et Doku à la 78e).

Otavio : Il est monté en puissance tout au long de la partie. Souvent mal placé, avec un temps de retard sur les attaquants adverses en première mi-temps, il fait énormément de bien en fin de match en mettant beaucoup d’intensité à la récupération. Offensivement, c’est toujours pareil, il a du mal à se projeter.

Toma Basic : À l’inverse, Basic s’est un peu effacé tout au long de la partie. Actif et disponible en première mi-temps, on aura retrouvé le Basic efficace dans la transmission, se projetant à plusieurs reprises vers l’avant. Puis il a été quasiment invisible en seconde période, à l'instar de ses derniers matchs. Il doit être plus régulier.

Mehdi Zerkane : Le néo-international algérien a des qualités, mais il semblait mieux les exprimer lorsqu’il était placé dans l'axe. Titularisé à nouveau sur l’aile droite, il aura eu du mal à mettre de l’impact dans cette rencontre. Remplacé à la 59e par Amadou Traoré, ce dernier n’a touché que très peu de ballon, mais a grandement participé aux efforts défensifs de son équipe pour conserver le score.

Samuel Kalu : Définitivement l’Homme du match. Fort rapidement, il aura été le Bordelais le plus en vue de cette rencontre. Très actif, très juste techniquement, il est cette étincelle qui manque bien trop souvent aux Girondins. Il sert Ben Arfa sur l’ouverture du score à l’issue d’une superbe prestation individuelle. Sortie de façon inquiétante sur blessure à la 59e, il est remplacé par un Rémi Oudin qui bien que se montrant disponible, aura surtout subi défensivement.

Hatem Ben Arfa : Pas son meilleur match, des pertes de balles, du mal à être trouvé par ses partenaires, transparent en seconde période… et pourtant, son but aura été salvateur. Un but à la "Ben Arfa", face à trois défenseurs rennais, que très peu aurait réussi à réaliser. Il sera, pour sûr, la clé de cette saison girondine. Après avoir ouvert son compteur avec Bordeaux, il est remplacé à la 75e  par un  Yacine Adli qui n’aura pas eu le temps de se mettre en évidence.

Josh Maja : Bien qu’aucune occasion à se mettre sous la dent, Maja aura eu un impact sur la défense rennaise. S’appuyant sur ses qualités, il a été solide dans les duels et à distribué de bons ballons à ses partenaires dos au but. Généreux aussi sur le replacement défensif, il aura permis à Bordeaux de maîtriser la première mi-temps. Jimmy Briand le remplace à la 59e. Volontaire comme à son habitude, l’homme aux 100 buts en Ligue 1 aura peu pesé sur les défenses adverses.

Jean-Louis Gasset : Persistant avec son 4-2-3-1 ou son 4-3-3, les choix de Jean-Louis ont été payants. La surprise d’avant match aura été la titularisation de Samuel Kalu, de retour après 5 semaines d’absence. Et bien qu’il se soit à nouveau blessé, cette décision a clairement pesé sur la rencontre. On sent quelques automatismes en train d’apparaître entre les joueurs. On peut cependant lui reprocher de part son triple changement à la 59e d’avoir trop déséquilibré l’équipe, celle-ci ayant reculé de 10 mètres quasiment instantanément, faisant le choix de subir pendant 30 minutes.

J.C

-> Regarder le Debrief à Chaud de Rennes - Bordeaux

Commentaires