Mercato Girondins : "Si tu prends un Géorgien qui met 3 mois à s'adapter"

01/12 - 08:52 | Il y a 2 mois
Dans le Talk, le coach Philippe Etchemendy a évoqué la question du mercato des Girondins de Bordeaux et le réservoir de joueur que la formation bordelaise possède.
Mercato Girondins : "Si tu prends un Géorgien qui met 3 mois à s'adapter"

© Iconsport

Selon lui, à l'exception de Fransergio, Bordeaux doit s'appuyer sur ses jeunes joueurs plutôt que de tenter un recrutement d'un joueur qui va mettre du temps à s'adapter cet hiver. Il souhaite conserver la cohésion du groupe qui est né cet été.

"Gérard Lopez a cloué le bec à tout le monde"

 

Philippe Etchemendy : "Au poker, tu ne peux pas toujours gagner. Gérard Lopez est quelqu'un d'assez intelligent. Je pense qu'il sait qu'il a grillé pas mal de cartouches cet été. Il est repassé devant la DNCG et quelque part il a cloué le bec à tout le monde. Tant mieux. Ça veut dire aussi qu'il n'y a pas de justification aujourd'hui pour vendre un jeune joueur de l'effectif, sous prétexte que nous avons besoin d'argent."

"Je vais jusqu'au bout avec ce groupe"

 

Il poursuit : "Je vais jusqu'au bout avec ce groupe. Il y a une aventure humaine, une force qui se dégage que nous avons rarement eu ces dernières années à Bordeaux. C'est un groupe très varié en profils. On a connu à Bordeaux la période brésilienne, la période des vieux, mais là en termes d'état d'esprit à Trélissac par exemple, plus d'une équipe aurait baissé les bras. Ce serait dommage de casser ça, et ce qu'on a fait avec les jeunes.

Là, si tu prends un nouveau joueur au mercato, il faut que ce soit une vraie plus-value. Moi, au milieu, j'ai envie de voir un joueur comme Pirringuel si on reste en 433. Si tu prends un Georgien qui met 3 mois à s'adapter ... Le petit De Lima, brille aussi.

Pour moi, le seul cas c'est Fransergio. Tu sens que l'homme et le joueur souffrent. Il ne peut plus, l'histoire n'a jamais pris. Le laisser partir ne me choquerait pas."

Qu'en pensez-vous ? Dites-le-nous en commentaires.

 

Écoutez cet extrait :

 

#Transferts