Mercato : quel avenir pour Benoît Costil aux Girondins ?

31/03 - 13:08 | Il y a 1 semaine
Quel avenir pour Benoît Costil à l'issue de la saison ? Jonathan d’Agostino, Djino Forté et Samuel Vaslin ont essayé d’y répondre.

L'avenir des gardiens de but a été l'un des sujets du Talk de lundi soir. Jonathan d’Agostino, Djino Forté et Samuel Vaslin ont essayé d’y répondre.

Pour Jonathan d’Agostino (consultant), malgré la perte du brassard, Benoît Costil est toujours performant et important pour l’équipe : “C'est un peu compliqué cette année, déjà par la perte du brassard on sent qu'il a pris un gros coup derrière la tête et que c’est difficile psychologiquement pour lui. Mais pourtant sur le terrain il est répond toujours présent, c’est un des rares joueurs qui est réguliers. C’est un joueur qui a un niveau international et qui assure très bien dans son rôle. En plus de cela, il n'a que 33 ans ce qui lui laisse encore 3-4 très bonnes années devant lui, ce qui me conforte dans l’idée de le garder à Bordeaux.”

Pour Djino Forté, le souci risque d’être psychologique pour le gardien bordelais : “Je me demande si psychologiquement, après toutes ces années difficiles, il n’arrive pas à bout de quelque chose. Pour moi il fait une très bonne saison, mais je regrette peut-être qu’on n'ait pas entamé un nouveau cycle avec un gardien plus jeune, on aurait pu notamment garder Paul Bernardoni que je trouve bon.”

Pour Samuel Vaslin, Costil aurait dû partir l’été dernier.

Samuel Vaslin est du même avis que Djino : “Aujourd’hui, Costil dégage de la sérénité et de la puissance comme l’on avait l’habitude d’avoir avec Ulrich Ramé et Cédric Carrasso, mais malheureusement nous avons mal géré le dossier Costil. Le bon moment pour qu’il parte aurait dû être l’été dernier parce que si Costil était parti, Ruffier serait venu et on aurrait pu aller chercher un nouveau gardien d’ici 1 ou 2 ans.

Mais aujourd’hui le problème est que depuis que Sousa est parti, Costil est moins impliqué, car Gasset lui a retiré le brassard et que malheureusement on aura plus la meilleure version de Costil aux Girondins. Le niveau va baisser crescendo, car sa motivation est moins importante depuis que les résultats sportifs ne suivent pas. Costil le dit lui-même que Bordeaux n’est pas la fin de sa carrière, mais seulement une étape où il voit la fin d’ici 18-24 mois. C’est encore une fois un dossier très mal géré à court, moyen et long terme par les Girondins de Bordeaux.”

À lire aussi -> Mercato : les 12 joueurs des Girondins sur le départ

Commentaires