Pierre Ducasse (Ex-Girondins) : “On avait le droit à seulement 6 maillots offerts”

17/06 - 17:49 | Il y a 1 mois
Le bordelais de naissance, Pierre Ducasse, ancien joueur professionnel des Girondins de Bordeaux de 2005 à 2010, est revenu sur sa carrière lors d’une interview avec Vince Orsola. Il explique qu'il devait payer les maillots s'il en donnait un certain nombre aux fans bordelais.
Pierre Ducasse (Ex-Girondins) : “On avait le droit à seulement 6 maillots offerts”

© Iconsport

Une fausse idée reçue que les joueurs ne payent pas les maillots

Pietre Ducasse au micro de Vince Orsola : “Tout le monde pense qu'on a tout de gratuit en illimités au club, mais on a 3 places par match. Forcément on peut en acheter avant qu'elles soient mises en vente pour le grand public, mais il faut les acheter. Mais les gens pensent qu'on a tout de gratuit. Un maillot est facturé 90€, retenue sur le salaire, on a le droit à 5, 6 maillots gratuits dans l'année. Mais tous les autres qu'on offre on les paye. C'est cher un maillot entre 80 et 90 euros, sur une carrière, ça fait beaucoup. Le nombre de maillots accordé au joueur varie selon les clubs, mais à Bordeaux c’était les 5 premiers. Chaque fois qu'on en gardait l’intendant, le noter et chaque fin du mois le prix des maillots était retenu sur le salaire.”

Un but dans la légende des Girondins face à l'OM

Lors d’un match opposant deux équipes mythiques du football français, l'Olympique de Marseille et les Girondins de Bordeaux en 2008. Pierre Ducasse inscrit un but somptueux dans les arrêts de jeux de deuxième mi-temps permettant aux siens de remporter la rencontre 2 à 1.

“Il y a une rivalité Bordeaux-Marseille et en plus c’était au Vélodrome. Je prends la balle comme elle vient. Le football reste un sport d’instinct. Marouane Chamakh me met une remise avec de tout petits rebonds, je pense que ça m'aide sur le but. Je la prends juste après un petit rebond et ça donne un peu plus de vitesse et je la prends un peu extérieure du pied donc elle fuit Mandanda, c’est encore plus dur pour lui de l'arrêter. Je ne m’étais pas dit que j’allais frapper de cette manière précise, j’ai essayé de cadrer, après il y a de la réussite.”

>> Girondins. Passage devant la DNCG reporté